Ackboo – Invincible

Trois ans, c’est le temps qu’il aura fallu attendre pour découvrir « Invicible » le second opus du dubmaker Ackboo, ses 14 titres et son impressionnante liste de featurings, parmi lesquels Horace Andy, Linval Thompson, Brother Culture et Dan-I Locks, entre autres !

Ackboo - Invincible

Ackboo – Invincible

 

Suite au succès de « Turn Up The Amplifier » (lire la chronique), Ackboo se devait de confirmer avec son deuxième album. Et s’il a enchainé les concerts et sorti quelques projets annexes comme le « Pressure Riddim » (lire la chronique) ou l’EP « Mexico In Dub » (lire la chronique), Ackboo aura pris le temps pour composer « Invincible ».

En décembre dernier, un premier single est dévoilé (voir le clip), et va ainsi dessiner les contours du nouvel album. Sur un riddim inspiré par la bande originale du film « L’Exorciste » composé par Mike Oldfield, l’anglais Brother Culture pose les lyrics d’ ‘Invincible’. Un message positif et militant, c’est le thème choisit par Ackboo lui-même et qu’il va « imposer » aux autres chanteurs.

Car comme son prédécesseur, « Invincible » est truffé de versions chantées, onze au total ! Parmi les stars invités figure en tête de liste Horace Andy et son ‘Days Ain’t Bright’. Ce titre est surement celui sur lequel Ackboo est parti le plus loin dans la recherche sonore, en flirtant avec l’Electro et le Trip-Hop. D’une manière générale, on ressent cette envie d’exploration tout au long de l’album, comme si le jeune dubmaker cherchait à s’affranchir de ses ainés et à imposer son propre style.

‘Rise’ avec Solo Banton confirme nos dires, avec ce côté lunaire en adéquation avec la pochette très imagée de l’album. Plus classique (quoique…), le jamaïcain Linval Thompson reprend son ‘Dreader Than Dread’ sur un riddim Électro-Stepper détonant. Pour finir avec les chanteurs internationaux, le suédois Dan I Locks a le privilège de signer deux chansons sur « Invincible » : ‘Raise Our Voice’ et le second single ‘Freedom’ (voir le clip).

Trois chanteurs figurant sur le premier album sont à nouveau présents : le rootsman néo-calédonien Marcus Gad, le tourangeau Green Cross qui partage régulièrement la scène avec Ackboo, et la première signature du label Tanta Records, Malone Rootikal. Son autre acolyte S’Kaya se devait d’être là également, et signe avec ‘Cyann Stop The Rastaman’ le troisième single, dans un style plus Dub que les deux premiers.

Enfin, c’est la seule représentante féminine, mais Maïcee en impose avec son flow tranchant, et fait de ‘Dying Inside’ un des meilleurs titres de l’album. Un nouveau talent à suivre de près, et qui figure notamment sur le sixième vinyle Culture Dub Records (lire la chronique)… Trois Dubs viennent compléter la tracklist, le futuriste ‘Celadon’, le profond ‘Ganja Skank’ et le Stepper d’inspiration anglaise ‘Soul Rebel’.

vignette

Video YouTube:

Ackboo – Cyann Stop The Rastaman ft. S’Kaya

publié par

Ackboo – Invincible (Tanta Records)

  1. Freedom ft. Dan I Locks
  2. Invincible ft. Brother Culture
  3. Celadon
  4. Days Ain’t Bright ft. Horace Andy
  5. Rise ft. Solo Banton
  6. Long Story ft. Malone Rootikal
  7. Cyann Stop the Rastaman ft. S’Kaya
  8. Ganja Skank
  9. Helping Hand ft. Green Cross
  10. Ina Sky ft. Marcus Gad
  11. Dying Inside ft. Maïcee
  12. Soul Rebel
  13. Raise our Voice ft. Dan I Locks
  14. Dreader Than Dread ft Linval Thompson

Avec « Invincible », Ackboo franchit un cap, introduisant de nouvelles sonorités à son Dub tranchant et sans concession. Une ouverture musicale qui casse les codes du Dub, ce qui n’est pas pour nous déplaire, et qui devrait permettre à Ackboo de toucher un plus grand nombre d’auditeurs !

Disponible en CD et digital à partir du 1er avril 2016.

Plus d’infos : www.ackboo.com

Big up Ackboo,

Loob