Culture Dub – L’Histoire du Dub de ses origines à nos jours – Épisode #6

AlexDub, activiste de la scène Dub depuis les années 90’s, vous partage en plusieurs parties sa passion pour l’Histoire du Dub de la Jamaïque des années 60’s jusqu’à aujourd’hui… « Culture Dub, L’Histoire du Dub de ses origines à nos jours« . 1ère Partie : les Racines du Dub en Jamaïque (1967-1980) - King Tubby : Le Maître du Dub (part.3)

Culture Dub - L'Histoire du Dub de ses origines à nos jours

Culture Dub – L’Histoire du Dub de ses origines à nos jours

 

Lire ou Relire l’Épisode #1 (cliquer)
Lire ou Relire l’Épisode #2 (cliquer)
Lire ou Relire l’Épisode #3 (cliquer)
Lire ou Relire l’Épisode #4 (cliquer)
Lire ou Relire l’Épisode #5 (cliquer)

1ère Partie : les racines du dub en Jamaïque (1967-1980)

2) King Tubby : Le Maître du Dub (part.3) !

L’apogée de Tub’s

Quand on écoute les morceaux re-mixés par King Tubby durant cette période, on reconnaît tout de suite ses Dubs par le rythme donné grâce au son de « la flying cymbale » (la cymbale volante) et par les effets qu’il applique sur le chant. Souvent il laisse en introduction du morceau la piste des voix, lui applique un écho qui peut durer jusqu’à 20 secondes avant de la noyer dans la piste des mélodies. Il double le son de la batterie avec un delay tout en coupant les mélodies, ce qui donne l’impression d’accélérer le morceau, puis ne laisse que la basse etc…

King Tubby

King Tubby

 

Tub’s reproduit sur disque ce qu’il fait en sound system, donne de la vie aux enregistrements bruts.

Channel 1 - Photo: Syphilia Morgenstierne

Channel 1 – Photo: Syphilia Morgenstierne

De nouveaux studios apparaissent en Jamaïque comme le Channel One Studio et les enregistrements des musiciens sont de meilleures qualités, ce qui permet un meilleur rendu et une plus grande facilité à séparer les fréquences lors du re-mixage comme sur les morceaux de l’album « Blackboard Jungle Dub » , l’un des 3 premiers albums de dub mais aussi l’un des plus beaux mixé en 1973 par King Tubby et Lee Scratch Perry.

King Tubby n’arrête plus d’écumer la Jamaïque avec son sound system où il joue les dub-plates des  morceaux qu’il enregistre lui-même où qu’il laisse mixer à ses trois apprentis de Waterhouse, Philippe Smart, Pat Kelly et Jammy. Il produit un grand nombre de dub qui sortent en 45t dont les morceaux ‘I Admire You’ et ‘Can’t You Understand’ du chanteur de l’écurie Studio 1, Larry Marshall. Une commande de Carlton Patterson pour son label Black & White. Les Dubs de Tubby sortent sous le nom de ‘Watergate Rock’ et ‘Locks Of Dub’.

Watergate Rock

Watergate Rock

Au départ se sont des chansons d’amour mais Tubby va totalement les déstructurer, il ne fait apparaître par moment que la basse et la batterie avec des delays et une spacialisation énormes. Du Dub quoi ! Il envoie des effets de réverbération sur le skank de la guitare et sur les pistes de mélodies puis les agrémentes de bribes de voix et de mélodica aux delays impressionnants.

Larry Marshall confie à Steve Barrow du label Blood & Fire : « Ces deux re-mixes vont asseoir définitivement King Tubby auprès du grand public jamaïcain. »

Tubby se rachète un nouvel enregistreur 4 pistes, se fabrique de nouveaux amplis plus puissants et trafique ses boites de réverbération pour donner un nouveau son à ses mixs, toujours en quête de renouveau et de sensation. Tub’s contrôle à merveille sa console MCI et tous les Dubs qui sortent de son studio sont des perles du genre.

At The Grass Roots Of Dub

At The Grass Roots Of Dub

Il utilise une réverbération qui sonne comme le tonnerre « Thunderclap », qu’il produit en tapant directement sur la boite d’effets pour donner plus d’amplitude aux instruments et à la voix. Il va aussi rajouter à ses Dubs des sons de sirènes, de pistolets qu’il balancera de droite à gauche dans le mix. Tubby travaille beaucoup pour Bunny Lee qui produit le monumental album « Dub From The Roots » en 1974 avec des Dubs des sublimes morceaux ‘Something On My Mind’ et ‘The Love Of A Woman’ chantés par Horace Andy et le Dub du légendaire morceau ‘Declaration Of Right’ des Abyssinians.

En 1974, Winston Edwards crée son label Fay Music et se spécialise dans les sorties d’albums Dub ! Il rencontre son premier succès avec l’opus « King Tubby meets The Upsetter At The Grass Roos Of Dub » sur lequel est compilé cinq versions Dub mixées par King Tubby dans son studio sur la face A et cinq Dubs de Lee Scratch Perry sur la face B enregistrés au Black Ark Studio. Cet album reste 3 mois dans le top du classement Black’s Music Reggae au Royaume-Unis.

Dub From The Roots

Dub From The Roots

En 1975 le sound system King Tubby’s Hi-Fi est détruit par la police jamaïquaine lors d’une soirée à Saint Thomas. La violence augmente de jours en jours dans les rues de Kingston, et King Tubby vient du ghetto « Firehouse » (nom donné au quartier Waterhouse pour sa violence), il lui est reproché d’avoir des relations avec les rude boys (Badman). Bunny Lee sort alors l’album « The Roots Of Dub » avec entre autres les morceaux ‘Rude Boys Dub’, ‘Dub Can You Feel’ et ‘Dread Locks Dub’ mixés par King Tubby, suite de « Dub From The Roots« .

 

Tubby concentre son travail avec les artistes qu’il affectionne et en qui il ressent une grande originalité comme Augustus Pablo, Yabby You ou Mickey Dread. Dans le milieu des années 80 il va produire ses propres albums sur ses labels Firehouse, Waterhouse ou Taurus.

Le 18 Dromilly Avenue va vivre de nouvelles aventures avec ses 2 élèves qui prennent la relève en studio. Philippe Smart part aux Etats-Unis et c’est donc Prince Jammy qui prend les commandes de la console à partir de cette même année 75 et continue de mixer un grand nombre de versions pour Bunny Lee. En 1979, le jeune Hopeton Brown dit Scientist, apprenti de Tubby, va adopter un nouveau style de mix, toujours avec le même matériel et va ouvrir de nouveaux horizons au dub !

Scientist

Scientist

 

King Tubby est assassiné la nuit du 6 février 1989 à Kingston devant sa nouvelle maison situé au 58 Sherlock Crescent à Duhaney Park. C’est en rentrant chez lui après une longue journée de travail  passée au 18 Dromilly Avenue qu’un gunman (nom donné au truand) l’attend devant chez lui et lui tire dessus. On ne connaîtra jamais l’identité du tueur de King Tubby.

King Tubby a écrit une page de l’histoire de la musique jamaïcaine et internationale en créant un style, le Dub. Tub’s fera parler de lui durant des générations tellement ses mixs Dub sont d’une originalité toujours considérée comme modèle pour les futurs générations de re-mixeurs et influences de nombreux styles musicaux des années à venir.

King Tubby

King Tubby

 

On se retrouve prochainement dans « Culture Dub, L’histoire du Dub de ses origines à nos jours »  avec l’Épisode #7 : 1ère Partie : les Racines du Dub en Jamaïque (1967-1980) - Une histoire de producteurs et d’ingénieurs du son !

Big Up,
AlexDub

Auteur:

Dj Producteur Reggae / Dub / Cumbia Dub / Dubstep - Fondateur de l'Association Djahkooloo en 1999 (Production, Management et Label d'Artistes) - Fondateur du concept Culture Dub depuis 2000 (Dreadzine Culture Dub, Webzine Culturedub.com, Label Culture Dub Records...), Organisateur des fameuses Nuits du Dub depuis 2005 et animateur de l'émission Culture Dub sur Radio Pulsar depuis 2002 et sur Party Time depuis 2013 ... Membre du Culture Dub Sound !.....