Festival Au Fil du Son 2012 à Civray (86)

En neuf éditions, Au Fil du Son s’est imposé comme le festival incontournable de la Vienne et propose depuis quelques années une programmation digne des plus grands évènements estivaux. Voici un bref résumé de ce weekend de juillet à Civray, vu par Culture Dub!

Festival Au Fil du Son 2012

Après La 7ème Vague en mai et le Free Music de Montendre, la team Culture Dub clôture le mois de juillet avec le festival Au Fil du Son, toujours sous le signe de l’éclectisme. Depuis 9 ans, l’association La Ch’mise Verte, créée par un groupe de lycéens, s’emploie à faire de Civray un endroit incontournable pour tous les festivaliers de la Vienne, du Poitou-Charentes, et même de la France entière! Il faut dire que depuis quelques années, les organisateurs ont fait appel à des groupes et des artistes de renommée internationale : Chinese Man et Pony Pony Run Run en 2010, Patrice, High Tone et Elisa Do Brasil en 2011, et pour cette année : Groundation, Asian Dub Foundation, Danakil ou encore les Puppetmastaz. Avec une programmation qui s’étoffe chaque année, le nombre de spectateurs monte également en flèche : de 600 pour la première édition, à 12 000 l’an dernier! Si les chiffres sont restés sensiblement les mêmes pour cette 9ème édition, les festivaliers auront pu découvrir bon nombre de groupes qui se seront succédés sur 2 scènes durant les 2 soirées de concert.

Retour en vidéo sur le festival, avec ce petit montage rapide :

vignette

Video YouTube:

Festival Au Fil du Son 2012 – Groundation, Asian Dub Foundation, La Phaze… – © Culture Dub

publié par

Vendredi 27 juillet :

Les festivités débutent pour nous avec la performance survoltée des Tambours du Bronx. Un véritable show rock aux accents métalliques qui mettra tous les festivaliers bien en jambe. Après la belle Maïa Vidal, c’est Danakil qui monte sur la grande scène du festival. Le groupe phare de la scène reggae française assure le spectacle devant une foule conquise. Le show est carré, le même qu’au Free Music Festival, à une différence près : la présence de Brahim qui intéprétera un extrait de son nouvel album « Sans Haine » aux côtés des Danaks, toujours accompagné de Natty Jean et Manjul. Deuxième formation en tournée avec M’A Prod, Lyre Le Temps et leur jazz-électro-swing en aura séduit plus d’un, nous y compris! Pendant cette bonne prestation, une partie du public se presse aux abords de la scène principale pour attendre l’une des têtes d’affiche du festival : Asian Dub Foundation. Difficile de définir la musique des londonniens, mélange de jungle, hip-hop, reggae, dub… La liste est longue! Et pourtant leur musique est parfaitement reconnaissable, grâce à ces inspirations traditionnelles venues d’Asie. Un peu trop pop par moment, leur prestation ne nous emballe pas autant que nous l’aurions imaginé. Mais la soirée n’est pas tout à fait terminée… Nous avions beaucoup entendu parlé des Puppetmastaz sans jamais assister à l’un de leur show. Caché derrière des marionettes, ce groupe de hip-hop allemand se révèlera être la meilleure prestation de la soirée, voire du weekend, à mon humble avis. Sur des instrus électro, les 6 mc’s du Gangstoy Band présents ce soir là envoient du lourd entre flow énergique et rimes acérées! On aura même l’occasion de voir leurs vrais visages, enfin pas totalement, car toujours cachés derrière le masque de leur personnage… La rencontre entre les Puppetmastaz du passé au hip-hop old school et ceux du futur version grime et dubstep! Excellent!

Festival Au Fil du Son 2012

Samedi 28 juillet :

Après une courte nuit, rien de tel qu’une baignade dans la Charente pour reprendre ses esprits, tandis que d’autres optent pour le festival off avec son marché d’artisan « Au Fil des Arts ». Le rock de Colours In The Street puis de Blankass rameute les festivaliers, bien plus nombreux ce samedi. Sur la petite scène, la révélation du festival, Boulevard des Airs, fait danser un public amateur de chanson festive depuis les premières éditions. Ils interpréteront notamment le titre radiophonique « Cielo Ciego », repris en choeur par les spectateurs, avant de descendre de scène les rejoindre, pour finir le concert en mode fanfare au milieu de la foule. Parenthèse reggae dans la programmation de la soirée, Groundation fait ensuite le travail, proposant plusieurs titre issus de leur dernier album en date : « Building An Ark ». Au sein de la rédaction de Culture Dub, les avis sont partagés : personnellement, leur prestation au Fil du Son ne m’aura pas réconcilié avec leur musique, bien trop jazzy pour moi… Nul doute que Margaux vous dirait strictement l’inverse! Ah, les goûts et les couleurs… De manière genérale, la programmation de ce samedi nous aura moins emballé, passons donc sur Asaf Avidan et Tribal Tive Sound, pour finir tout de même en beauté avec Le Peuple de l’Herbe et La Phaze.  Habitués à partager la scène, ces 2 groupes présentent la même propension à mélanger les styles pour créer une musique inclassable mais tout de suite identifiable. Pour le Peuple de l’Herbe, on aura adoré voir le rappeur JC001 donner la réplique à l’excellent Sir Jean, ex-Meï Teï Shô, dont nous avons surkiffé la dernière prod avec Brain Damage (voir par ailleurs). Quant à La Phaze, la présence d’Undergang aux machines nous aura également fait plaisir, le toulousain apportant une petite touche de dubstep qui n’est pas pour nous déplaire… Il clôturera d’ailleurs le festival en mode drum’n'bass, accompagné au micro par Damny, leader de La Phaze. Pungle style!

Au final, cette neuvième édition aura été une réussite, la pluie nous ayant même épargné tout le weekend… L’année prochaine, Au Fil du Son fêtera ses 10 ans, gageons que les programmateurs nous prépare de belles surprises!

Merci à l’association La Ch’mise Verte et à Damien!

Photos : David Sillon
Live report et vidéos : Loob