Interview – Dub Invaders (High Tone Crew) by Culture Dub

À l’occasion de la venue de High Tone en version Sound System lors de la soirée Dub Foundation à Pessac en Mai 2016, Culture Dub en a profité pour poser quelques questions à trois de ses membres : Fabasstone, Twelve et Led Piperz, et parler du projet « Dub Invaders Vol.3″ !

Dub Invaders (High Tone Crew)

Dub Invaders (High Tone Crew)

 

Culture Dub : À l’heure du troisième projet Dub Invaders, revenons sur sa genèse. Comment est née cette idée ?

Led Piperz : Par l’envie ! Je pense que c’est aussi dû au fait que dans High Tone, musicalement, il y a plein de ramifications, mais que le Dub est toujours présent. Mais plus dans l’approche sonore qu’en terme d’identité musicale.

Fabasstone : High Tone c’est quelque chose de très hybride, assez loin de la scène Sound System et du Reggae, alors que nous sommes tous passionnés par ça. Au début de High Tone, l’influence Reggae était plus flagrante, et puis avec le temps on s’est diversifié… On s’en est éloigné mais en même temps on toujours gardé ce truc là en nous ! Comme avec les disques que l’on a faits avec Shanti D et Martin Campbell. C’étaient déjà un « pré-Dub Invaders », c’est-à-dire une approche en se disant : on va essayer de faire un riddim plus Reggae, et on va enregistré des chanteurs ! C’était l’amorce de ce projet, avec la « Dub Box » également. Et puis encore l’envie de faire des sides-projects, pour que chacun puisse s’exprimer.

Twelve : Et puis chacun joue au sol et sur un sound system !

Fabasstone : Il y aussi le fait que ce soit compliqué de faire un album puis un autre coup sur coup, c’est quand même tout un concept High Tone ! Donc c’est vrai qu’avoir des projets intermédiaires c’est intéressant… Ça a commencé avec High Tone sur les rencontres avec Zenzile, Improvisators Dub, etc. Comme nous avions fait le tour de cette scène là, du coup on s’est lancé dans ce projet Dub invaders. Ça permet aussi de réfléchir un peu à ce que sera le prochain album… Grosso modo c’est ça l’idée.

Led Piperz : Effectivement l’amorce de tout ça ce sont bien les premières galettes avec Shanti et Martin Campbell, c’était vraiment le début, cette envie de sortir des galettes dédiées aux Sounds Systems.

CD : Il y a donc eu un premier volume Dub Invaders avec seulement quelques dates…

Fabasstone : Ouais toutes regroupées sur une semaine !

Dub Invaders vol.2

Dub Invaders vol.2

CD : Le deuxième par contre, a entrainé une tournée plus conséquente !

Fabasstone : Finalement le premier était très « freestyle » et moins orienté Sound System. C’étaient plus des sides-projects de ce que l’on faisait déjà avec High Tone, en se disant on va chacun faire nos morceaux. Sur le deuxième, on s’est plus resserré sur la Culture Sound System, en allant chercher des chanteurs et en faisant vocal et versions Dub.

CD : Est-ce que vous ressentez que le public vous attend désormais ? Ou bien vous fonctionnez encore à l’envie ?

Twelve : Comme disait Fab, c’est plutôt une pause entre deux albums d’High Tone qui prend du temps. Et pour nous c’est un plaisir !

Led Piperz : Il y aussi l’immédiateté. C’est-à-dire que tu peux bosser sur une version et la jouer le weekend ! Cette liberté là est agréable, tu peux aussi par exemple capter un chanteur et jouer sa tune ensuite ! Avec High Tone c’est différent…

Twelve : Pout toi Led Piperz c’est aussi une grand différence car là tu fais du son et non pas de l’image !

CD : Il faut dire que sur le projet Dub Invaders, il n’y a pas de vidéo, c’est Sound System style !

Fabasstone : Voilà, c’est un peu plus léger on va dire. C’est vrai qu’High Tone en terme de tournée c’est beaucoup de préparation et d’organisation… Là comme Nico (Led Piperz, ndlr) disait, c’est plus immédiat dans tout. On peut même décider qui va jouer ! C’est ça aussi, l’entité est de 6 personnes, mais il n’y en a que 4 à chaque fois qui se déplacent. Comme on prend déjà beaucoup de places avec nos lives, là on s’arrange… Tout est plus léger, tout est plus ludique !

CD : Pour le troisième volume Dub Invaders, il y’aura au total 4 EPs en vinyle, plus un album pour conclure. Pouvez-vous revenir sur le premier vinyle ?

Twelve : En fait on a tiré au sort !… (Rires)

Fabasstone : Et c’est tombé sur Lionel et sur mon frère qui n’est pas là ce soir (respectivement Twelve et Aku-Fen, ndlr) !

Twelve : Moi j’avais pas mal de versions en stock, et Aku-Fen aussi. On a été les premiers à dégainer la rencontre avec les chanteurs. Le principe c’est un morceau chacun avec une version et un dub. Si tu voulais, tu pouvais aussi faire le choix d’un second chanteur. Voilà ça c’est fait à la loterie, parmi ceux qui étaient les plus prêts !

CD : Donc les versions sont récentes ?

Twelve : Oui, c’est tout récent ! Moi j’ai même envoyé quatre versions au chanteur, il en a choisi une, forcément, mais à la réécoute ma version ne me plaisait plus ! Elle datait d’un mois environ, mais non : je suis reparti à zéro avec l’acapella.

Led Piperz : C’est quelque chose qui arrive assez souvent en fait. Tu récupères les pistes de voix, et musicalement t’entends autre chose que ce que tu as fait… Du coup tu réadaptes ta version, qui est finalement plus dédiée au vocal plutôt que l’inverse.

Twelve : Après pour le choix des chanteurs, il y a Omar Perry qui est quand même assez connu, et qui est donc mis en avant. Moi, j’ai choisi Doubla J qui est un peu moins connu, et qui se retrouve en face B, ce qui me va très bien ! Quant à la suite…

Dub Invaders Vol.3 – Part.2

Dub Invaders Vol.3 – Part.2

Led Piperz : La suite, c’est donc RoOts’N Future Hi-Fi aka Dom le batteur d’High Tone, et moi-même ! Au niveau chanteur, Dom a travaillé avec Lilly Melody aka Isiah Mentor, et a composé une track assez hybride, fun et pêchu. Quant à moi, je ne suis pas un grand sorcier de l’effet, j’ai plutôt choisi deux versions avec deux chanteurs. Du coup, j’ai cuter Troy Berkley et Hatboy Harry aka Likkle Fergusson pour qui c’est d’ailleurs la première sortie. C’est marrant parce qu’il a longuement hésité, il n’était pas hyper content de ce qu’il avait fait…

Fabasstone : Alors que pourtant c’était vachement bien ! Je crois que c’est justement parce que c’était sa première sortie, et qu’il n’a pas encore assez de recul sur ce qu’il fait…

Led Piperz : Quant à Troy Berkley, je l’ai entendu sur l’album d’O.B.F et plusieurs fois en Sound System. J’aime son côté versatile, il est capable de faire du chant, du Hip-Hop, du Ragga, etc.

Twelve : En fait, c’est toi qui as les morceaux les plus hybrides pour l’instant !

Led Piperz : C’est vrai que j’aime bien utiliser des techniques de sampling – qui sont plus historiquement liées au Hip-Hop – pour faire des versions Dub, ça me plait bien. Les synthés électroniques aussi. Alors, ça ne fait pas forcément penser à du Dubstep, pourtant c’est un peu ce qu’on pourrait imaginer en disant ça… Mais non, ça n’est pas du Dubstep pour autant !

CD : Est-ce qu’on peux dire que pour le moment ces deux premiers vinyles ne sont pas du Dub Stepper traditionnel, comme pouvait l’être « Dub Invaders Vol.2 » notamment ?

Led Piperz : Ouais, c’est au bord on va dire ! Après sur le troisième EP, je pense qu’on va retrouver du classique…

Fabasstone : En fait, Antonin (Natural High, ndlr) et moi, on aime plus le Reggae, le Digital, des choses comme ça. Les autres sont peut-être plus ouverts à d’autres styles… Quoique le titre d’Omar Perry sonne très Sound System quand même ! Mais oui effectivement, celui-ci sera peut-être un peu plus classique, moins hybride on va dire. Mais en fait nous sommes un collectif donc chacun a sa propre identité, et c’est ce que nous défendons aussi.

CD : Pourquoi avoir choisi de sortir plusieurs vinyles au lieu d’un seul ?

Fabasstone : En fait on voulait étaler les sorties pour avoir un peu d’actu. Il y a tellement de choses qui sortent dans le Dub en ce moment par rapport à il y a 3-4 ans ! Tu sors un disque, et un mois après, il est aux oubliettes… Après ces 3 vinyles, il y’aura aussi un album de remix de ces morceaux, avec O.B.F notamment ! Puis, le tout sera combiné dans un CD avec des inédits, qui sortira en décembre. Du coup, on a de l’actu sur toute l’année, plutôt que de sortir un truc un peu pesant. En plus, ça aurait été un triple disque, tout le monde n’aurait pas forcement eu l’argent pour… Et puis ça permet aux gens de dire : moi je préfère justement le vinyle un peu hybride, ou je préfère la version un peu plus classique, par exemple.

Led Piperz : Et puis comme nous aurons joué toute l’année, il y aura forcément de nouvelles versions, qui seront donc inédites pour le CD…

Sir Jean & Twelve (Dub Invaders)

Sir Jean & Twelve (Dub Invaders)

CD : Depuis le début de votre nouvelle tournée, nous avons noté que régulièrement des chanteurs vous accompagnaient. Comment c’est fait ce choix ?

Fabasstone : En fait, Dom le batteur, était déjà celui qui dans High Tone prenait le micro, et a donc une certaine. Twelve le fait un petit peu, Antonin aussi… Mais on va dire que Dom a plus d’expérience pour le faire, mais il n’est pas là à chaque fois ! Et puis ce que l’on fait pour la plupart, ce sont des lives machines. Du coup, on a quand même bien la tête dans les bécanes, donc quand t’es sur ta machine à balancer les effets c’est dur d’être aussi à l’aise pour prendre le micro ! Nous avons donc senti ce besoin d’avoir un vrai animateur dont c’est le travail, comme ça se faisait en Jamaïque. Quelqu’un qui est là pour animer, et qui a cette expérience.

Led Piperz : C’est vrai que pour envoyer un multi-pistes et gérer les effets en live, tu as besoin de te concentrer sur ce que tu fais. Chopper les gens, chauffer l’ambiance, quand tu balances des skeuds c’est plus facile…

Twelve : C’est ce que je fais ! Et puis même sans ça, le fait d’avoir un MC ou un chanteur c’est un vrai plus !

Fabasstone : Oui et ça fait partie de cette Culture là d’avoir des chanteurs invités. Ce soir c’est la première avec Sir Jean, on est super content car il est de Lyon comme nous. On le connaît depuis les débuts d’High Tone, lorsque lui était avec Meï Teï Shô. Et ce soir ça va être totale impro !

CD : Un mot pour conclure ?

Fabasstone : Et bien big up à Culture Dub forcément !

Toutes les infos sur les deux premiers vinyles 12″ du projet « Dub Invaders vol.3″ en cliquant ici ! 

Big up Fab, Nico, Lionel et Jo !

Interview : Loob