Interview Marina P

Depuis ses premières pérégrinations sur la scène dub internationale aux côtés des Mungo’s Hi Fi notamment, la chanteuse Marina P a toujours marqué les esprits à chaque nouveau single. Il était temps de lui poser quelques questions…

Marina P

Marina P

Comment s’est passé ton initiation à la musique ?

J’ai une formation classique, mais chez moi on écoutait beaucoup de jazz et de black music. J’ai commencé à chanter toute jeune dans des bands reggae et dans des performances théâtrales en Italie et au fil du temps j’ai commencé à écrire des chansons. Quand je suis arrivé en France, il y a dix ans, j’ai commencé à travailler avec le band Surviv’All, puis quelques temps après, j’ai découvert le sound system.

Marina P

Marina P

Quels sont les artistes qui t’ont le plus influencé ?

J’ai toujours été sensible à différents styles de musique. D’abord le jazz, Billie Holiday et Sarah Vaughan, le reggae de Marley et Tosh qui tournait sur les platines de mes parents, puis dans les années 90 : le hip hop, Fugees, Erykah Badu, le trip hop de Massive Attack et Portishead, et l’électro de Björk dont je suis une grande fan.

Le public dub t’a connu avec le titre « Divorce à l’italienne » produit par Mungo’s Hi Fi. Comment les as-tu rencontré ?

J’ai enregistré une duplate pour mes amis de Bhale Bacce Crew qui avaient cutté une boucle du riddim « Belly Ska » après sa première sortie en 2005 et fait une version « maison ». Ils étaient content du résultat donc ils ont envoyé le son à Mungo’s. Ces derniers m’ont contacté et ils ont décidé de produire le morceau. Nous nous sommes rencontré physiquement seulement après la sortie de la série, pour une émission radio à Londres à la BBC avec Soom T, Kenny Knots, Tippa Irie et Top Cat. Ca été une grande journée !

Tu as depuis travaillé avec de nombreux producteurs et sounds (Stand High Patrol, Soul Stereo, Cool Runnings, Jahtari, Dj Madd, Dub All Sense…). Comment choisis-tu ces collaborations ?

Tout d’abord pour la qualité des sons qu’ils me proposent et puis je suis toujours à la recherche de sons différents pour m’essayer et prendre des risques. Tous ces producteurs ont leur spécificité et leur originalité : de Soul Stereo qui travaille avec les plus grands musiciens jamaïcains au minimalisme de Jahtari, ils ont  tous un son spécial et de qualité.

Et avec qui souhaiterais-tu collaborer ?

Plenty ! Dreadsquad, Prince Fatty, Blundetto… J’aimerai aussi monter un set live avec un band, j’y travaille…

Marina P

Marina P

On t’a récemment entendu sur une production Ondubground, avec le titre « I Got » sortit sur le label Onsfoudkilao (lire la chronique). Quel est l’histoire de ce morceau ?

L’association Onsfoudkilao de Bhale Bacce voulait sortir un maxi vinyle. On se connait depuis longtemps, ils m’ont fait confiance. Le morceau a été inspiré par une chanson de Nina Simone « Ain’t got (I got life) » que j’écoutais en boucle quand j’étais au lycée. Le refrain dans ma chanson est devenu « j’ai ce que j’ai et j’ai assez pour que ma vie soit remplie » mais le message est le même.

On attend avec impatience ton premier album solo. Pour quand est-il prévu et que retrouvera t’on dessus ?

Je voulais que cet album soit éclectique et qu’il me ressemble, donc j’ai pris mon temps. Je pense qu’il sera prêt pour la fin de l’année. Tous les producteurs qui  participent sont aussi des amis, ils emmènent différentes sonorités et c’est la voix qui est le fil rouge du projet… et les basses bien sûr !

Une tournée est-elle prévue ensuite ? Version sound system ou avec un band ?

La promotion de l’album se fera en sound system je pense, mais l’idée du band fait son chemin…

Pour la prochaine « Skank It Up » à Glazart (plus d’infos ici) tu seras de nouveau sur scène avec les Mungo’s Hi Fi et YT. Peux-tu dire quelques mots pour donner envie au public de venir ?

On ne présente plus Mungo’s Hi Fi aux amateurs de dub, leur sélection est très riche et va de studio one au deep dubstep. YT est un excellent mc avec un grain de voix bien reconnaissable et qui officie en sound system depuis longtemps. Nous avons déjà joué ensemble plusieurs fois et j’aime son engagement et ses lyrics conscients. J’ai enregistré plusieurs nouveau morceaux avec Mungo’s lors de mon dernier voyage à Glasgow, à découvrir en live & direct au Glazart à la Skank It Up, alors nah miss !

Un petit mot pour terminer ?

Grazie !

Interview réalisée par Julien « Loob » Zasso. Photos DR.
Merci à Marina et à Morgan. Big up!