Kiki Hitomi – Karma No Kusari – 12″ Jahtari JTRLP08

Attachez vos ceintures et préparez vous pour un voyage dans l’espace avec la dernière production du label Jahtari, l’album « Karma No Kusari » de la chanteuse Kiki Hitomi, un véritable OMNI (objet musical non identifié) naviguant entre Dub Digital, Enka japonais et 8bit psychédélique !

Kiki Hitomi - Karma No Kusari

Kiki Hitomi – Karma No Kusari

 

Tandis que de nombreux débats sur le Dub agitent les réseaux sociaux, à Culture Dub ces questions stylistiques ne se posent pas, tant que la musique nous procure une émotion ! En vous présentant ce « Karma No Kusari », je me doute bien que les puristes passeront leur chemin, mais j’espère bien attirer les plus curieux d’entre vous…

Depuis ses débuts, le label allemand Jahtari nous propose une musique originale, mêlant généralement et avec brio Reggae Digital des 80’s et musique 8bit, autrement appelée Chiptune. En recrutant la chanteuse Kiki Hitomi dans son escadron, Jahtari fait de la surenchère en se frottant à l’Enka, un genre musical japonais résolument rétro.

Si « Karma No Kusari » est le premier album solo de Kiki Hitomi, celle-ci ne fait pas pour autant ses premiers pas dans la musique. Avec son ami Goh « Gorgonn » Nakada d’abord, elle créé Dokkebi Q, un mélange surprenant de Dub, Breakcore, Punk et Dubstep ! Puis, elle collabore avec le fameux producteur Kevin Martin aka The Bug, au sein des formations King Midas Sound et Black Chow, déjà auteur d’un EP chez Jahtari, « Wonderland » avec notamment en featuring un certain Pupajim

Cette fois, Kiki Hitomi a travaillé avec disrupt, le boss du label, qui, une fois n’est pas coutume, a composé tous les riddims de l’album sans aucun ordinateur ! D’autres dubmakers fidèles au label sont tout de même présents : le mystérieux Tapes ainsi que Maffi pour le titre ‘Yellow Story’ sur le « Heidi Riddim », déjà sorti en 2013 avec des tunes de Speng Bond, Lord Sassafrass et Junior Roy (lire la chronique). Autre collaboration importante, celle du regretté MC anglais Stephen Samuel Gordon aka The Spaceape, auteur du poème du mélancolique du morceau ‘Nen Nen Kerori’.

Nos deux titres préférés de « Karma No Kusari » sont ceux où la frontière entre Enka et Dub est la plus mince, les superbes ‘Pink No Kimono’ et ‘Yume No Hana’ où la magnifique voix de Kiki Hitomi survole une Pop cosmique bien chargée en basses. Décollage vers une nouvelle galaxie garanti !

vignette

Video YouTube:

Kiki Hitomi – Karma No Kusari teaser

publié par

Kiki Hitomi – Karma No Kusari (Jahtari)

A1. Tabidaichi (Departure)
A2. Nightwalkers
A3. Yellow Story
A4. Every Time You Knock Me Down
A5. Pink No Kimono

B1. Nen Nen Korori (feat. Space Ape)
B2. Karma No Kusari
B3. Yume No Hana
B4. Samurai Spoon
B5. Galaxy

Des titres courts chantés majoritairement en japonais dans une ambiance surréaliste : « Karma No Kusari » a de quoi surprendre, rien qu’en visualisant l’atrwork, réalisé par Kiki Hitomi elle-même, le ton est donné ! Mais à Culture Dub rien ne nous effraie, et vous savez quoi ? On kiffe même !!!

Disponible en LP vinyle 12″ sur le shop du label Jahtari en cliquant ici.

Big up Jan for your musical open-mindness! 

Loob