Live Report – Bird Festival 2017 – Mazeray (17)

Pour sa seconde édition, le Bird Festival s’est installé dans le Parc de Beaufief à Mazeray (17) et a vu les choses en grand avec une belle programmation répartie sur deux jours dont une deuxième soirée orientée Reggae/Dub et des artistes comme Raggasonic, Weeding DubOndubground, The Sunvizors ou encore Culture Dub Sound & Guru Pope !

Raggasonic

Raggasonic

 

Nous arrivons sur le site du Bird Festival ce samedi 19 août en fin d’après-midi sous un beau soleil. Le site est naturel et très bien organisé avec un grand parking, un camping, plusieurs activités (foot, pétanque…) et un DJ qui mixe pour ambiancer les festivaliers avant l’ouverture du festival. Une fois entrés dans l’enceinte du festival, tout a été prévu pour assurer aux festivaliers un bon week-end : bar/restaurant, stands de commerçants, eau potable… Mais surtout le festival a vu grand avec deux scènes pour cette deuxième édition : la Main Stage assez impressionnante puis la Bird Stage sous un chapiteau.

C’est d’ailleurs sous ce chapiteau que débute cette deuxième soirée du festival avec Warrior Steppas aux platines pour une sélection exclusivement vinyle dans les styles Reggae/Dub Roots pour accueillir les premiers festivaliers.

Guru Pope

Guru Pope

Pour la suite, direction la grande scène avec le groupe The Sunvizors, un vrai coup de cœur pour moi depuis l’année dernière ! La chanteuse, accompagnée de ses musiciens, interprète les titres de son premier album « Colors » (lire la chronique) aux sonorités reggae / pop / rock avec une voix rauque et cassée qui fait son effet instantanément. Pour le titre ‘Beautiful Trap’, la chanteuse commence en solo avec sa guitare pour un moment pur et intismiste avant de continuer avec son band. Ils sont tous souriants, passionnés et surtout talentueux, c’est un réel plaisir de partager avec eux ce moment musical suspendu… On a bien sûr pu entendre le tube de cet album ‘Colors’, ainsi que le morceau d’autant plus puissant en live ‘Culture’ avant de finir avec ‘The Essential’ en guise de rappel, très réclamé par le public motivé et bras levés !

On enchaîne avec Culture Dub Sound accompagné du saxophoniste Guru Pope sur la Bird Stage, qui commencent avec une big tune chantée par Soom T histoire de faire venir les festivaliers qui continuent d’arriver. AlexDub continue avec des sons toujours plus Warrior qui se marient très bien aux mélodies enivrantes de Guru Pope, comme sur le terrible ‘Human Machine’ chantée par Guru Banton du Brainless Sound System. Le tout sur un fond de militantisme en respect avec la philosophie du Dub… Le public est à fond ! Comme on en a l’habitude avec eux, le son est puissant, malgré un manque de basse indéniable que l’on regrette un peu au vu de la programmation Dub sous ce chapiteau. On a aussi pu entendre une big dubplate de Big Red, lui-même présent dans le public à cet instant juste avant son concert en tant que Raggasonic… Une tuerie ! On finit sur un son Dubstep avec un public en feu et un saxophone à moitié cassé, ça c’est du dub warrior style comme on aime !

C’est reparti pour la Main Stage avec un duo de chanteurs emblématiques du Ragga Français dans les années 1990 / 2000 qui s’étaient ensuite séparés pour continuer chacun leur projets perso… Je cite les grands Big Red & Daddy Morry aka Raggasonic ! Leur retour depuis 2010 fait de nombreux heureux, tant pour ceux qui les suivent depuis le début que pour les plus jeunes chanceux de pouvoir découvrir en live le groupe culte. Les deux MCs sont backé par le tout aussi grand et légendaire Lord Zeljko aux platines et commencent avec leur tune ‘Aiguisé Comme Une Lame’ qui malgré ses 22 ans d’ancienneté est toujours aussi moderne, et que le public reprend en cœur. Leurs paroles sont engagées, anti-fascistes, contre ceux qui s’enrichissent sur le dos des pauvres… Des paroles qui malheureusement ont toujours leur sens aujourd’hui. Et bien sûr, on a pu entendre le fameux Hymne National de la Ganja ‘Légalisez La Ganja’ avec un pull up bien placé pour continuer dans une ambiance de folie.

Weeding Dub

Weeding Dub

Weeding Dub prend le relai sous le chapiteau en débutant son set avec la big tune ‘Believe in YRSLF’ extraite de son dernier album « Still Looking For » sorti en 2015 (lire la chronique). Il continue sur un nouveau featuring avec Little R que l’on pourra cette fois-ci retrouver sur son futur album à venir, et au vu des différentes exclus que l’on a pu entendre ce soir, ça promet un album bien mad ! Le fameux morceau ‘Gypsy Dub’ fait bien évidemment son effet et mérite amplement son pull-up, puis Weeding Dub nous propose le morceau version longue, avec des mixs différents. Il joue avec le public et le fait attendre pour la basse qui arrive petit à petit jusqu’à totalement nous envahir… La mélodie entêtante de cette tune est toujours aussi efficace ! Le set a pu être prolongé de 10 minutes laissant le temps à Weeding Dub de continuer à réchauffer le chapiteau avec des sons toujours plus warriors devant des festivaliers déchaînés.

Pour clôturer le festival, retour sur la grande scène avec Ondubground cette fois-ci réunis au complet depuis un long moment et pour notre plus grand plaisir ! On retrouve bien sûr Olo au mix, Art-X au clavier et mélodica, mais aussi Natty à la basse et Guillaume aux percussions / batterie électronique. Un bon rappel d’il y a 10 ans en arrière lorsque nous avions accueilli Ondubground en quatuor à la Nuit Du Dub avec cette fois-ci Bongo Ben aux percus. Ils attaquent d’entrée de jeu avec le puissant ‘Critical’ extrait de leur dernier album « Addvice » sorti en 2017 (lire la chronique), en featuring avec Brother Culture. On entendra une majorité de tunes de cet album, avec des sons digitaux à la fois d’une puissance et d’une incroyable propreté et justesse dont ils ont le secret ! ‘Danube’ est mon grand coup de cœur, un titre totalement transportant et enivrant, à l’image du reste de l’album d’ailleurs… Le remix de ‘Reload’ du groupe Jahneration lui aussi fait son effet, avec une basse bien profonde et rythmée comme on aime, tout autant que celui de Danakil et son titre ‘Back Again’. Bien sûr, dans les basiques, on a aussi pu entendre la tune ‘Ghetto War’ en featuring avec Brother Culture et dont le refrain est repris par le public… Un moment intense avec Ondubground que nous espérons revoir au complet plus souvent !

En résumé, le Bird Festival avait concocté une deuxième soirée reggae/ragga/dub de folie pour leur deuxième édition ! Le cadre naturel et l’ambiance très familiale nous ont permis de profiter à fond et nous espérons voir continuer et grandir ce festival qui avait mis la barre haute cette année.

Vous pourrez retrouver très prochainement d’autres photos de cette soirée sur la page Facebook On The Roots, merci à Kevin pour son travail acharné !

Big up aux organisateurs et aux artistes !

Live Report : Ti Kaya
Photos : Kevin On The Roots