Live Report – DownTone #5 – La Carène , Brest (29) – 11 Mai 2019

Ce samedi 11 mai 2019 marquait la cinquième édition des soirées DownTone à La Carène, Brest. Organisée par Stand High Patrol, venu comme toujours au complet et avec son Sound System, ce sont Roots Atao, Atili et Biga Ranx qui venaient jouer pour le côté Dub, ainsi que Atemi, Bloody L et Alban Rootsy pour la scène Electro Bass Music !

Downtone

Downtone

 

Avant même de débuter cette soirée sentait la poudre avec ce line up alléchant, les bretons ne s’y sont pas trompés puisque la soirée affichait complet ce soir ! Comme toujours avec les soirées DownTone deux salles sont proposées au public, la grande Carène qui accueille la partie Dub, avec Stand High Patrol, Roots Atao, Atili et Biga Ranx, et la petite Carène pour la partie Electro Bass Music, où Atemi, Bloody L et Alban Rootsy jouaient ce soir. Pour ma part, ce sera uniquement du côté de la grande Carène où j’aurai passé ma soirée, puisque je n’avais pas vu Stand High Patrol et les autres artistes présents depuis quelques mois.

Downtone

Downtone

Comme d’habitude, c’est Roots Atao qui se charge de lancer la soirée. J’arrive vers 22 heures dans la salle, Roots Atao jouera encore une bonne heure. On pourra entendre de nombreux classiques Roots, parmi lesquels ‘Skylarking’ de Horace Andy, le terrible ‘Jah Love With I’ de Johnny Clarke, un titre de Gregory Isaacs ou encore ‘Keep Talking’ de Michael Prophet. En fin de set Roots Atao jouera quelques morceaux plus Digital, avant de terminer sur un remix du classique ‘Shine Eye Gal’ de Black Uhuru, parfait pour lancer la soirée, il y a encore relativement peu de monde, mais ça ne va pas durer !

Downtone

Downtone

C’est ensuite Stand High Patrol qui prend le contrôle, pour leur premier passage ce soir. Le crew est au complet, Rootystep et McGyver à la sélection, Merry à la trompette et Pupajim au micro, tout le monde est bien là !  Le crew démarre par deux nouveautés, plutôt Hip-Hop Jazz, puis on entendra une dubplate que Rootystep a récemment ramené de son voyage en Jamaïque. Le set reste malgré tout plutôt Hip-Hop, avec quelques titres de l’album « The Shift », notamment ‘After The Rain’, ‘My Research’ ou encore ‘The Shift’. On entendra encore quelques nouvelles productions, dont le nouveau single ‘Along The River’. Merry se pose à la trompette au gré de son inspiration, notamment lorsque Pupajim chantera ‘No Matter How Long It Takes’ sur un autre riddim. Stand High Patrol terminera par deux terribles tunes de King General et Earl16, avant de laisser la place à Atili et Biga Ranx.

Les deux frères vont livrer un set explosif ! Biga Ranx va commencer, session Sound System oblige, par chanter ‘Session On Top’, puis va enchaîner avec ‘My Face’. Pupajim va ensuite rejoindre le crew, pour nous présenter le nouveau single ‘Subterranean Exodus’, une big tune qui sera présente sur le nouvel album d’Atili qui sortira prochainement. Biga Ranx chantera ensuite ‘It’s A Shame’ sur un autre riddim, puis Atili jouera quelques morceaux seul. Biga Ranx reprendra le micro sur ‘Petit Boze’, puis chantera ‘Homegrown’, ‘Paris Is A Bitch’, avant de terminer sur le pus calme ‘Liquid Sunshine’ avec Merry à la trompette. Atili et Biga Ranx semblaient contents de venir jouer en Bretagne ce soir, et le public le leur a bien rendu, un set varié et rempli d’énergie que nous auront livré les deux frères !

Stand High Patrol est de retour ensuite, et le crew commence avec quelques titres plus Electro. On le sait, le crew ne se limite pas au Reggae Dub, et comme Pupajim va le dire au micro, « On essaye de nouvelles choses« . Ce qui va nous permettre d’entendre de nombreuses nouvelles productions que Stand High Patrol va tester ce soir, avec des titres qui se rapprochent plus du Dub Steppa d’ailleurs. Pupajim va chanter ‘Dear Friend’, ‘Rub A Dub Anthem’, ‘Entertainer’, ou encore ‘Speakerboxx’, tous sur d’autres riddims que les originaux. On entendra aussi une dubplate d’un artiste qui reprend les lyrics de ‘Rumours Of War’ de Gregory Isaacs, avec Pupajim qui mélangera les lyrics de ‘Business Of War’ et ‘Ruckus’ sur cette version.

La soirée va se terminer sur un rapide Dub Fi Dub avec Roots Atao, sur lequel on entendra encore une big tune Digital, avant que Roots Atao ne termine par ‘Let’s Dance’ de Gregory Isaacs, qui vient conclure cette superbe soirée par une note de douceur !

Un grand merci à Morgan et toute l’équipe pour cette superbe DownTone #5 !

Big up,
Johann