Live Report – Dub Camp Festival 2017 – Joué-sur-Erdre – Jour 3

Le Dub Camp Festival célébrait sa 4ème édition du 13 au 16 juillet 2017 au Lac de Vioreau à Joué-sur-Erdre, avec des artistes venus du monde entier et quelques-uns des meilleurs Sound Systems ! Culture Dub y était, découvrez le live report et des photos du troisième jour avec notamment King Shiloh et son Sir Round Sound System, Kanka, Weeding Dub, Dawa Hifi, High Elements, Salomon Heritage Sound System, Chalice Sound System

Weeding Dub & Ras Divarius

Weeding Dub & Ras Divarius

 

Rootsman Corner :

Il fait très chaud aujourd’hui au lac de Vioreau, certains festivaliers sont allés chercher un peu de fraîcheur du côté du lac pour se baigner, pour notre part ce sera à nouveau un début en musique sous le chapiteau, avec toujours Zion Gate Hi-Fi, ainsi que le sound vétéran de Bordeaux DJ Akademy aujourd’hui, accompagné des MCs Peter YouthmanYoung Kulcha, Junior Roy et Ghostrider.

Comme la veille, ce fût une superbe sélection remplie de soleil que nous auront offert les deux crews, entre Roots, Rocksteady, Ska et un peu de Dancehall, tout y est ! Nous pourrons notamment écouter ‘Rootsman Party’ de Don Carlos ou encore du Barrington Levy. DJ Akademy nous fait voyager à travers toute l’histoire de la musique jamaïcaine, avec les débuts du R&B jamaïcain, du Ska (notamment ‘Hard Man Fe Dead’ de Prince Buster) puis du Roots avec des tunes d’Horace Andy ou Denis Brown, terrible !

Vers 15h30, alors que DJ Akademy est en place, la part belle est faite aux chanteurs invités. Nous aurons le temps d’écouter Young Kulcha sur une production du label toulousain Conscious Embassy, Peter Youthman inna Rub-A-Dub stylee toujours aussi ravageur et Junior Roy sur son titre ‘People A Suffer’ sorti sur le label Mellow Vibes. Vient ensuite le temps du Dub-Fi-Dub avec Zion Gate.

On se délectera une fois de plus de l’énorme ‘Roots And Culture’ de Mikey Dread avant d’aller profiter d’une nouvelle journée très chargée sur le site du festival !

 

King Shiloh Sir Round Sound System

King Shiloh Sir Round Sound System

Dub Club Arena :

On remarque une forte affluence de spectateurs sur le site du festival aujourd’hui, il faut dire que l’une des attractions majeures du festival avait lieu aujourd’hui, la présence de King Shiloh avec son Sound System que l’on attendait tous de voir à l’œuvre avec impatience : le Sir Round Sound qui était sorti pour la toute première fois. Une première mondiale dans le monde du Sound System Reggae puisque King Shiloh adopte la philosophie de diffusion sonore avec une sono de 16 scoops installée en cercle à l’intérieur du chapiteau. Ainsi le son se propage également dans toutes les directions. Dès le début de journée avec Lidj Shiloh, nous nous empressons de vérifier cela dans la pratique. Le rendu est très agréable et bluffant : où que l’on se trouve dans le chapiteau, et même un peu à l’extérieur, c’est la même qualité de son, un son clair et précis, qui se répand partout, cela promet pour la suite de la journée !

High Elements

High Elements

C’est King Shiloh himself qui assure le set suivant, et dont nous assisterons à la dernière demi-heure. La sélection oscille entre des tunes Stepper bien puissantes et du bon Roots. Le chapiteau est déjà bien rempli pour l’heure, nul doute que les massives étaient bien curieux de découvrir le Sir Round Sound. Black Omolo accompagne déjà le crew au micro sur certaines versions Dub. Far East vient poser son mélodica sur une version également, et comme lors de ses précédentes interventions improvisées avec Ras Kush et Jahmbassador Hi-Fi, il nous hypnotise de ses belles mélodies. Ensuite, le sélecteur Neil nous joue une superbe version de ‘Natural Mystic’ par The Heptones. Peu de temps avant la fin du set, nous pouvons voir Nico de Blackboard Jungle se faufiler dans le public pour venir saluer Neil. Juste après, ce dernier nous joue comme last tune la dernière sortie du label de Blackboard Jungle, ‘Tails Of Youth’ de Kandee & Jahzz (lire la chronique). Simple coïncidence ? En tout cas, cette tune tourne pas mal en Sound System ces derniers temps et elle sonne effectivement diablement bien, la danse est énergique et le pull-up est bien accueilli.

Nous passons maintenant au set de High Element. L’homme derrière ce projet est Jideh qui introduit son set par un discours sur le colonialisme français. Le Reggae est une musique avec un message et Jideh en est la preuve vivante. Il démarre avec une production de l’Île de la Réunion, la rythmique est tout à fait inhabituelle et l’ambiance est sombre. La sélection continue sur des sonorités obscures et caverneuses avec une rythmique d’Afro Beat (ou s’y apparentant ?) et Jideh chante très certainement en créole Réunionnais. Nous voici donc face à des sonorités que nous n’avons pas l’habitude d’entendre et le mélange des genres est intéressant, en particulier au niveau des rythmiques. Dommage que le chapiteau se soit vidé après le passage de King Shiloh, en comparaison peu de personnes sont là pour profiter de ce début de set. Heureusement que la tendance va s’inverser pour la suite. Le dubmaker aura assurément enthousiasmé les massives présents, ce fût le cas pour nous en tout cas ! Jideh joue ensuite des tunes dans un registre plus classique allant du Roots au UK Stepper avec notamment ‘Tambour’‘Dis Herb’ ou encore ‘They Don’t Teach The Youth In School’. Ce qui est également très intéressant dans sa session, c’est qu’il ne fait pas que jouer ses morceaux, mais qu’il prend aussi le temps d’expliquer pourquoi ces morceaux ont été créés. C’est donc une session tout autant musicale que culturelle ! Jideh jouera aussi une tune en featuring avec Isiah Mentor, ainsi qu’un morceau sorti sur l’album « High LMNTS meets The SD-01″, un album entièrement conçu à partir de sa sirène SD01 (lire la chronique). Nous sommes conquis par sa prestation !

Nous retournons à la Dub Club Arena vers minuit, ce qui nous laisse 3 heures pour profiter pleinement de King Shiloh Lyrical BenjieRed Lion et Black Omolo sont également présents au chant, Black Omolo entonnera d’ailleurs le big ‘Wire Dem’ peu après notre arrivée ! Neil, le charismatique sélecta, va alterner entre passages Roots et moments plus Steppa, toujours avec cette qualité de son irréprochable. Nous pourrons écouter notamment ‘A Yah Wi Deh’ de Barrington Levy ou encore l’énorme ‘Rise And Shine’ de Bunny WailerLyrical BenjieBlack Omolo et Red Lion se relaient au micro au gré de leur inspiration, mais le temps passe très vite et la fin de session approche déjà. C’est le moment choisi par Neil pour balancer son anthem ‘Magic Mamaliga’, absolument imparable, pull-up obligatoire ! Après deux derniers morceaux c’est malheureusement déjà fini. On nous avait promis une expérience nouvelle avec ce Sir Round System, on ne nous a pas menti ! Et les massives ne sont pas trompés puisque sur la fin de la soirée il était pratiquement impossible de rentrer dans le chapiteau…

 

Kanka

Kanka

Outernational Arena :

L’Outernational Arena est aujourd’hui sonorisée par Dawa Hi-Fi. Nous arrivons pour la fin de leur warm-up, où le crew est accompagné par Art-X au mélodica. Une fin de set Roots et Steppa, avec notamment ‘Kingdom Rise Kingdom Fall’ des Wailing Souls.

Dawa Hi Fi

Dawa Hi Fi

A 17h30 ce sont deux artistes que nous ne voulions surtout pas rater à Culture Dub, le génial Don Fe et le talentueux Prince Jamo. Les deux artistes vont nous régaler avec une superbe sélection et vont tous les deux alterner à la sélection. Don Fe nous fera également quelques interventions à la flûte, ainsi que Prince Jamo au chant. Don Fe démarre la sélection avec notamment un recut de ‘Jah Heavy Load’ d’Ijahman Levy sur lequel il improvise à la flûte, magique ! Prince Jamo chante sur certaines versions et assure une très belle prestation, autant sur le niveau technique que sur la musicalité, un grand moment de musique ! Ensuite, Prince Jamo passe à la sélection avec un big One-Drop puis un Rub-A-Dub tout en légèreté avec un petit côté Lovers. Don Fe joue de la flûte sur la version, le public est très réceptif. Prince Jamo a tendance à jouer des Roots Rockers bien puissants avec notamment un morceau de Jospeh Lalibela. C’est l’occasion pour un invité de marque de se joindre aux deux artistes, le saxophoniste néerlandais Rootsman, pour un superbe moment entre deux grands musiciens et un chanteur de talent ! Prince Jamo se permet aussi de jouer une tune Roots Stepper sur lequel il chante ‘Jah Is Watching’ de Dennis Brown, suivi de Rootsman sur la version. Ensuite, Don Fe reprend la sélection et monte en pression avec des productions plus musclées agrémentées de superbes arrangements musicaux dont seul Don Fe a le secret. Ras Divarius fait même son entrée au violon sur certaines versions ! Don Fe jouera aussi ‘Praises’ de Ras Tweed et également de la flûte sur une autre de ses énormes tunes‘Weep Not’ sorti sur le label Steppas Records, terrible ! Prince Jamo interprétera sa big tune ‘Sheep To The Shepherd’. Nous avons donc assisté à un superbe set des deux artistes !

Nous retournons sous ce chapiteau vers 22h, afin d’assister à des sessions de quelques-uns des meilleurs artistes français actuellement. Nous arrivons sur la fin de set de Weeding Dub, qui va jouer des tunes énormes, notamment un titre exclusif avec Shanti D et sa last tune toujours aussi efficace, le terrible ‘Gipsy Dub’ accompagné de Ras Divarius au violon et en live ! Nous avions récemment vu Weeding Dub en session c’est pourquoi nous ne l’avons pas beaucoup vu cette fois, mais son set est de grande qualité, et son nouvel album à venir en novembre s’annonce puissant !

C’est ensuite Kanka qui vient jouer. L’artiste va alterner les titres instrumentaux et vocaux, parmi lesquels ‘Rome’ featuring Ranking Joe‘Beat Down Babylon’ featuring U-Brown‘Worries & Problems’ featuring Echo Ranks ou encore l’énorme ‘Stepper Style’ toujours avec Echo Ranks, sur lequel Don Fe ne va pas se faire prier pour venir jouer sa version. Comme d’habitude avec Kanka session impeccable !

Rootical 45 vient ensuite jouer une heure sous ce chapiteau. Rootical 45 n’est autre qu’Oliva, le MC de Blackboard Jungle, pour ceux qui ne le savent pas encore. C’est donc intéressant de le retrouver cette fois derrière la console et en live, lui qui a l’habitude de mixer dans son studio. Ce fût une heure énorme, avec de superbes versions, et en plus le retour de Don FePrince Jamo et Rootsman pour l’épauler. Un magnifique moment !

 

Salomon Heritage Sound System & Ras Tweed

Salomon Heritage Sound System & Ras Tweed

Sound Meeting :

Le Sound Meeting accueille aujourd’hui deux Sound Systems français Roots & Culture : Chalice Sound System et Salomon Heritage Sound System, ce dernier étant accompagné comme souvent par Ras Tweed au micro et pour l’occasion par Patrixx Matics aka Aba-Ariginals. Ajoutez à cela les Allemands de Dandelion Sound System, accompagnés de Sista Sherin et Treasure Irie, pour compléter cet énorme line-up !

Pendant le warm-up, nous pouvons notamment écouter le big ‘Our National Heroes’ des Twinkle Brothers joué par Chalice et l’indémodable ‘One Common Need’ de Prince Lincoln joué par Dandelion, énorme !

Nous faisons à nouveau un petit tour au Sound Meeting vers 20h30 alors que Chalice est en place avec une sélection Roots Stepper cuivrée de toute beauté. S’ensuit un excellent recut de ‘Freedom Sounds’ de The Skatalites façon Stepper, rien de tel pour faire skanker les massives ! Le sélecteur ne s’arrête pas en si bon chemin et fait mouche à chaque morceau : bien que le chapiteau ne soit pas encore très rempli la danse est énergique ! Il passe assez vite sur une sélection UK Stepper tout aussi pointue. L’animation reste très sobre pour l’instant, le sélecteur touche très peu aux morceaux et nous laisse les apprécier dans leur intégralité.

Retour sous le chapiteau vers 22h15 pendant le set de Dandelion alors que retentit le classique ‘No Entry’ d’Augustus Pablo ! Big vibe ! Le Sound System allemand se démarque par l’allure inhabituelle et originale de ses stacks, esthétiquement très beaux. On passe ensuite sur une sélection de productions récente avec un titre de Nish Wadada. S’ensuit le terrible ‘Jahovia’ de Dany Red, toujours aussi ravageur en Sound System ! A peine les premières notes retentissent que l’on sautille sur place, trépignant d’impatience que la ligne de basse soit jouée à plein volume. Dandelion fait durer notre plaisir en nous jouant une version de Prince David ainsi qu’une version Dub où ils font durer l’introduction avec des percussions jouées en live pour mieux faire monter la sauce ! La sélection continue sur du calibre heavyweight avec du Hardcore Steppa bien lourd. Les versions s’enchaînent sans temps mort, les deux chanteurs du crew ainsi que le sélecteur/opérateur toastent sur les versions les uns après les autres, ce qui rend le set très dynamique.

Peu avant 23h, Chalice reprend la main. Le set se raccourcit désormais passant de 1 heure à 30 minutes. Nous avons droit à une belle sélection One-Drop alternant Roots et Digital avec notamment le titre ‘Complaint’ de Garnett Silk sur le riddim de ‘Promised Land’ qui fait réagir pas mal de massives, le big ‘Natural Rootsman’ d’Earl Sixteen et un titre de Keety Roots. Les lilllois installent une vibe apaisante et introspective qui nous conquiert. Le set se termine sur un titre Roots Stepper, Far East débarque et nous fait le plaisir de jouer du mélodica sur la version. Nous l’aurons vu jouer avec pas moins de 4 crews sans compter la session programmée avec RDH Hi-Fi !

Salomon Heritage assure le set suivant avec une grosse sélection dubplate sur vinyle ! La sono joue très fort dès les premiers instants avec un special de King Kong sur un Rockers des plus musclés. Big vibe ! Sur le même riddim on enchaîne avec une version de Danny Red puis Ras Tweed prend le micro sur la version Dub. La sélection continue avec un titre d’Aba-Ariginals et celui-ci vient jouer par-dessus à la trompette. Salomon Heritage continue sur sa lancée de big tunes, avec notamment le titre ‘Vampires’ d’Earl Sixteen.

Salomon Heritage est à nouveau en train de jouer lorsque nous retournons au Sound Meeting vers 1h20. Nous aurons de nouveau droit à une excellente sélection avec le cut Digital de ‘Homeward Bound’ de Creation Stepper, la dubplate ‘His Foundation’ de Prince David produite par Moa Anbessa et deux morceaux d’Aba-Ariginals dont le fameux ‘1st Trumpet’. Aba-Ariginals se fait d’ailleurs relativement discret mais nous régale tout de même lors de ses interventions.

La soirée se termine avec un Dub-Fi-Dub d’anthologie. Dandelion frappe fort avec sa sono, les basses sont extrêmement physiques et nous clouent sur place. Ils jouent notamment la dernière sortie de leur label New Flower Records : ‘Hungry Riddim’ de Jah Sonic avec Sister Zoe Amanzi au chant. Avec la ligne de basse poussée à fond, ce titre nous fait vivre une expérience physique intense ! A surveiller !

Ce samedi était certainement la journée la plus chargée du festival, avec que des très bons artistes sous tous les chapiteaux. Le public ne s’y est pas trompé puisque ce fût la journée la plus remplie en terme d’affluence. Sans doute que la présence de King Shiloh y a été pour beaucoup, cette session restera dans les mémoires pour un long moment !

Live Report : Johann et Raphael
Photos : Kevin On The Roots

Pour lire ou relire le live report de la première journée, cliquez ici !
Pour lire ou relire le live report de la deuxième journée, cliquez ici !
Pour lire ou relire le live report de la quatrième journée, cliquez ici !