Live Report – Dub Camp Festival 2018 – Joué-Sur-Erdre (44) – Jour 4

Le Dub Camp Festival célébrait sa cinquième édition du 19 au 22 juillet 2018. Retour sur le quatrième et dernier jour du festival, avec des artistes comme Nyabin, Sanga Mama Africa, Jah Observer, Blackboard Jungle ou encore Marcus Gad !

Sound Meeting

Sound Meeting

 

C’est déjà le dernier jour, et celui-ci démarre avec un grand soleil, ce fût certainement la journée la plus chaude du festival ! Le site ouvre comme l’année dernière plus tôt, dès midi, alors il ne fallait pas perdre de temps !

Nyabin and Khayo Ben Yahmeen

Nyabin and Khayo Ben Yahmeen

Je démarre ma journée, une fois n’est pas coutume cette année, à l’Outernational Arena. C’est Nyabin qui vient sonoriser le chapiteau aujourd’hui, venu avec 6 scoops.

Tom et Flo sont à la sélection, accompagné de Khayo Ben Yahmeen au chant. Le crew va livrer une superbe sélection, avec notamment un morceau de Mo Kalamity, ainsi que la nouvelle production de Tom sur son label Chouette Records, le terrible ‘Coming From The Mountains’ de Wolf, ainsi que la version de Ifi ‘Dirty Business Around’. Nyabin jouera ensuite des tunes plus Roots, avec un morceau de Barry Brown entre autres, tout en alternant avec des morceaux plus rythmés. On entendra encore un morceau de Singer Tempa sur le label Conscious Sounds, ainsi qu’une tune du label toulousain Conscious Embassy, puis j’assiste au début de set de Sanga Mama Africa.

Sanga Mama Africa

Sanga Mama Africa

Lorsque je les ai vu, le crew venu de Paris se composait de deux sélectas, Nafa et Gambu, ainsi que deux chanteuses. C’était pour moi la première fois que je les voyais, et ils m’ont fait très forte impression ! Nafa et Gambu se relayaient tous les trois morceaux environ, et auront joué une terrible sélection Steppa, sur laquelle les chanteuses présentes ont parfaitement ambiancé les massives.

On aura notamment entendu ‘Show A Likkle Love’ d’Indica Dubs et Danman, une tune du label Shasha Records, l’énorme ‘Dub Injection’ de Ist3p, le remix du classique de Burning Spear ‘Jah No Dead’ en version Steppa, ou encore un morceau de Maasai Warrior. Le crew anime les soirées « Dub Therapy » dans la région parisienne, n’hésitez pas à aller les découvrir si vous ne les connaissez pas, ce fût pour moi une des grandes révélations du festival, j’espère bien les revoir prochainement !

Dub Camp 2018

Dub Camp 2018

Après ce terrible set, je fais une incursion vers la Sound Meeting Arena, où se produisent pour ce dernier jour deux Sound System, Dub Livity disposé en 2 stacks, et Revelation HiFi, qui est lui disposé en 3 stacks plus petits. Revelation HiFi est également accompagné de la section de cuivres Les Singes Verts ainsi que de Idren Natural, tandis que Dub Livity sera avec Jacko et Aniya au chant. Je reste le temps de pouvoir écouter un peu des deux crews, qui proposeront une sélection différente lors de leurs passages. Dub Livity joue en effet des tunes Roots et Steppa, sur lesquels Aniya et Jacko chantent sur les versions, alors que Revelation HiFi est plutôt axé Ska et Rocksteady. Les Singes Verts apportent leur touche aux cuivres, on notera également la participation de Mamatya, chanteuse du groupe Moja, qui interprétera le morceau ‘One’ issu du premier album du groupe.

Retour ensuite à l’Outernational Arena, avec une superbe rencontre entre Mafia & Fluxy et le trompettiste Aba Ariginal. Mafia & Fluxy démarrent seuls la session, en jouant notamment des morceaux de Luciano, ainsi que de superbes morceaux instrumentaux, Shaka Style !
Aba Ariginal se fait un peu désirer mais finit par arriver, et l’attente valait le coup ! Il va interpréter plusieurs titres, notamment ‘Gambia’, ou la big tune ’1st Trumpet’ issue de l’album en commun sorti par Mafia & Fluxy et Aba Ariginal. Ce fût une superbe session, les amateurs de cuivres ont été gâtés !

Jah Observer

Jah Observer

La fin de journée se déroulera pour moi à la Dub Club Arena, avec d’abord la fin de set de Jah Observer. Celui-ci était programmé pour une longue session de 5 heures, j’arrive pour voir les deux dernières heures environ. Jah Observer va assurer une big sélection Roots, avec des morceaux comme ‘Tribal War’, ‘Congo Man’ de The Congos, ou encore ‘Gunman’ du regretté Michael Prophet. On entendra également une superbe version instrumentale de ‘Lot’s Wife’ de Prince Allah, 2 titres de Burning Spear dont ‘The Invasion’, ainsi qu’un morceau de Gregory Isaacs. En fin de session Jah Observer jouera aussi le terrible ‘A True’ de Dennis Brown, pour une nouvelle superbe session de cet artiste qu’on a également plaisir à voir régulièrement au Dub Camp Festival !

C’est logiquement Blackboard Jungle qui va se charger de conclure cette superbe journée. Nico et Oliva seront d’abord accompagnés par un nouveau chanteur, Marcus Gad. Autant le dire tout de suite, le chanteur venu de Nouvelle-Calédonie va livrer une des plus belles prestation vocale du festival ! Il va commencer en douceur par son superbe morceau ‘Chanting’, puis Marcus Gad va dérouler son set avec une facilité déconcertante, il possède une voix superbe !

Blackboard Jungle

Blackboard Jungle

Il va encore interpréter quelques chansons de son dernier album « Chanting », les massives sont captivés par sa prestation. Nico annonce que c’est la toute première session de cet artiste en Sound System, on peine à y croire tant Marcus Gad est à l’aise. Nico jouera bien sûr la dernière production de Blackboard Jungle sur laquelle Marcus Gad apparaît, le terrible ‘Praise Ye Jah’, avec également Guru Pope présent au saxophone pour jouer sa version ‘Prayer To Humanity’. Marcus Gad chantera également son titre ‘Inna Sky’ sorti avec Ackboo, avant de terminer son set par une big tune méditative, quelle prestation !

Il reste 40 minutes de session à Blackboard Jungle, Nico va les mettre à profit pour nous faire écouter des exclusivités, notamment une nouvelle production de Salomon Heritage, ainsi qu’un nouveau superbe morceau de Daba Makourejah du label Amoul Bayi Records. Ce sera une session avec beaucoup d’artistes présents avec Nico et Oliva, puisque Guru Pope et Rootsman sont là au saxophone, et Nish Wadada est présente au chant. Blackboard Jungle va jouer en last tune le superbe ‘Rise And Shine’, un recut de Jahcoustix et Jah Schulz du classique de Bunny Wailer qui sortira prochainement, les massives demandent une last tune, malheureusement les horaires doivent être respectés et ce sera bien le dernier morceau, du moins sur le site du festival.

La soirée se poursuit en effet au camping jusqu’à une heure du matin, où Musically Mad et ses nombreux invités va ravir une dernière fois le public, regroupé en masse sous le chapiteau, il est difficile de pénétrer à l’intérieur! On savoure ces derniers instants, puis cette fois c’est bien fini, et ce fût une nouvelle édition magnifique du Dub Camp Festival, les 5 ans sont bien fêtés !

Vous l’aurez compris, ce Dub Camp Festival 2018 aura une fois de plus tenu toutes ses promesses ! Une organisation au top, des artistes qui auront livré des sessions exceptionnelles, on a une pensée particulière pour Blackboard Jungle, présent pendant les 4 jours, ainsi que les musiciens Guru Pope et Ras Divarius qui ont enchaîné les sessions sur tous les chapiteaux, infatigables !

On signalera également encore une fois l’accueil impeccable et le superbe travail des bénévoles, ils étaient encore plus de 800 cette année et sont toujours autant disponibles et conviviaux, big up à eux ! Les massives se sont également déplacés en masse pendant ces 4 jours, puisque ce sont 25000 personnes qui sont venus au cours de ces 4 jours, le festival continue donc de grandir année après année, c’est signe que l’Association Get Up! travaille bien !

Oliv et son équipe vont maintenant prendre un repos bien mérité, mais dès le 19 octobre 2018 ce sera la rentrée de l’Association Get Up! avec une nouvelle Nantes Dub Club qui accueillera Channel One et son Sound System, quant à la 6ème édition du Dub Camp Festival elle a d’ores et déjà été confirmée de nouveau à Joué-Sur-Erdre, alors rendez-vous en juillet 2019 !

Blackboard Jungle Sound System

Blackboard Jungle Sound System

 

Big Up à l’Association Get Up! et à tous les artistes présents pour cette cinquième édition, qui fût cette année encore une grande réussite !

Texte: Johann
Photos: Guillaume Hurel -> retrouvez ses autres photos sur sa page Flickr ici
et ses videos sur sa chaîne youtube ici