Live Report – Dub Camp Festival 2019 Jour 4 – Joué-sur-Erdre (44)

Le Dub Camp Festival, organisé par l’Association Gt Up!, célébrait sa sixième édition les 11, 12, 13 et 14 juillet 2019 dans la commune de Joué-sur-Erdre. Retour sur le quatrième et dernier jour du festival, avec notamment la présence de Channel One Sound System, Nai Jah, Amoul Bayi Records, Dub Kazman ou encore OBF !

Jukebox Arena

Jukebox Arena

 

Comme pour les années précédentes, le festival ouvre ses portes plus tôt le dimanche, dès 12h30. Et cette année encore, les festivaliers ont le choix entre trois concerts acoustiques pour commencer en douceur la journée. Moja se produira sur la Sound Meeting Arena, Tom Spirals du côté de la Dub Club Arena, et Nai Jah à l’Outernational Arena.

Nai Jah

Nai Jah

C’est pour ce dernier que j’opte pour ma part. Le chanteur franco-nigérian va nous régaler, accompagné de sa guitare. Il va interpréter de nombreux morceaux issus de son album avec Alpha Steppa « The Great Elephant », notamment ‘Advanced Peace’, ‘Last Call’, ‘Chanting’  ou encore ‘Overcome’. On entendra aussi d’autres morceaux enregistrés avec Alpha Steppa, comme ‘Ancient Tribes’ ou ‘The Time Has Come’. Nai Jah chantera également le superbe ‘Hot Town’ issu de son dernier album « Masquerades », tout comme ‘Fankanda’. Il chantera aussi le morceau ‘Freedom Town’ enregistré avec The Ligerians, ainsi qu’un nouveau morceau enregistré avec The Ligerians intitulé ‘Arise’. On pourra enfin entendre un nouveau morceau enregistré avec Alpha & Omega qui devrait prochainement voir le jour, superbe concert, et superbe voix de Nai Jah, qui a aussi pris le temps entre les morceaux de partager avec le public, parfait pour lancer la journée!

Mungo's Hi Fi

Mungo’s Hi Fi

Direction ensuite quelques instants la Dub Club Arena pour voir les écossais de Mungo’s HiFi, venus avec leur propre Sound System. Ils vont jouer une sélection Digital et Rub A Dub, avec notamment une tune de Daddy Freddy, ‘Industry’ de Mr Williamz, un morceau de Charlie P ou encore le classique ‘Black Roses’ de Barrington Levy.

Puis premier bref passage à la Sound Meeting Arena, juste le temps de voir le Sound System de Channel One, qui sera le fil rouge de la journée puisqu’ils vont jouer pendant 9 heures aujourd’hui! Les 8 scoops installés sonnent toujours aussi bien, Mikey Dread commence tranquillement sa sélection, je repars donc du côté de l’Outernational Arena, avec un set qui m’intéressait particulièrement maintenant.

En effet, Indy Boca, accompagné de Jacko, est en train de terminer son set, et va laisser la place au label sénégalais Amoul Bayi Records. Représenté par Fabyah, celui-ci est venu accompagné du chanteur Saah Karim, qui a sorti son superbe album « The Lyrical Warrior«  récemment sur le label. Fabyah va commencer par jouer ‘My Sweet Afreeka’ de Galas, et Saah Karim va se poser sur la version. On entendra ensuite une tune de Sandeeno, sur laquelle Saah Karim chantera son morceau ‘It’s Over’, puis Fabyah va jouer un nouveau morceau superbe de Daba Makourejah, qui sera présent sur le nouvel album du label, il faudra un peu de patience pour le découvrir! Nouvelle découverte ensuite avec un morceau de Tu Scarce, un artiste venu du Nigeria, avec Saah Karim qui chantera sur la version ‘Ultimate Truth’. Saah Karim va enchaîner avec sa big tune ‘For My Gambians’, puis on va découvrir une nouvelle chanteuse, Empress Celyah, qui chante en créole cap verdien sur son morceau. Fabyah jouera ensuite un morceau en français, chose assez rare, le classique ‘La Caraïbe’ de Yaniss Odua, puis pour finir Saah Karim va chanter ‘Dignity’, le terrible ‘Jah Fire’ et enfin ‘Reminder’ en last tune, superbe set des deux artistes, avec une big sélection et Saah Karim qui possède une superbe voix, et qui pour sa première tournée en Europe aura fait forte impression !

Amoul Bayi & Saah Karim

Amoul Bayi & Saah Karim

Retour ensuite à la Sound Meeting Arena pour voir plus longuement Channel One. Le crew célèbre ses 40 ans de carrière cette année et joue donc un peu partout, mais ici c’est une session Notting Hill Style qui nous est proposée! Mikey Dread continue seul pour le moment, et alterne à la perfection sélections instrumentales et morceaux avec des chanteurs. On pourra entendre pendant ce laps de temps le superbe morceau ‘Zion’ de Sister Patyma sorti sur le label de Channel One, ou encore un morceau de Disciples entre autres.

Indy Boca Sound System

Indy Boca Sound System

Je repars ensuite du côté de la Dub Club Arena, afin d’assister au set du japonais Dub Kazman. Le dubmaker aura livré un énorme set Steppa, jouant notamment sa release ‘I Need A Map’ de Pupajim sorti sur son label Rough Signal Records. Il jouera aussi de nombreuses dubplates, dont une de Macka B qui reprend ‘Warrior Style’ et une autre de Pupajim qui reprend ses lyrics de ‘No Matter How Long It Takes’ suivies de celles de ‘Style And City’, terrible! Dub Kazman jouera également ses prochaines releases sur son label, ainsi que ‘Warrior Steppa’ de Sak Dub I et son morceau ‘Soul Vibration’, tous deux issus des releases « Osaka Steppas » du label Steppas Records, ça n’a pas rigolé pendant ce set, du pur Heavyweight Steppa comme on les aime, big session de Dub Kazman !

Puis, nouveau détour à la Sound Meeting Arena voir Channel One. Ras Kayleb a maintenant rejoint Mikey Dread, et va poser sa voix puissante au gré de son inspiration. Le rythme commence aussi à s’accélérer, puisqu’on pourra notamment entendre l’anthem ‘Cyan Tan Ya’ de Jerry Lionz, ainsi qu’une autre big tune, ‘Entah’ de Ras Teo. Les massives sont de plus en plus nombreux sous le chapiteau, et le crew (nombreux!) de Channel One danse sur les sélections de Mikey Dread, on serait bien restés, mais un autre crew très attendu va maintenant jouer sur la Dub Club Arena.

Mungo’s HiFi est en train de terminer son set lorsque j’arrive, et va notamment jouer une dubplate de ‘Jah Jah City’ de Capleton, ‘Divorce à l’italienne’ de Marina P avec de nouveau Capleton sur le même riddim avec ses lyrics de ‘Or Wah’, puis OBF et tout le A1 Crew se met en place.

OBF n’a pas raté une édition du Dub Camp Festival depuis ses débuts, et pourtant une fois de plus le chapiteau est plein à craquer lorsque Rico se met en place! Il faut dire que cette année il est venu avec une énorme armée de MC’s, puisque le A1 Crew se compose de Shanti D, Sr Wilson, Charlie P et Junior Roy, excusez du peu!

Footprint System & Guru Pope

Footprint System & Guru Pope

Rico va diviser son set en 2 parties, avec une première heure relativement tranquille. Il va notamment jouer une dubplate de ‘Satta Massagana’ de The Abyssinians, un nouveau morceau de Charlie P, ou encore une dubplate de Kevin Isaacs, le fils du grand Gregory, qui reprend le mythique ‘Night Nurse’, une dubplate enregistré à Kingston lorsque Rico était là bas. Les différents Mc’s se relaient au micro, chacun dans leur style, et l’ambiance monte progressivement. Rico jouera encore un nouveau morceau de la chanteuse jamaïcain Aza Lineage, également enregistré à Kingston et qui devrait voir le jour prochainement sur le label de OBF, puis la big tune de Junior Roy ‘Africa Is My Home’ va résonner. Celle-ci marque la fin de la première partie de set de tout ce beau monde, et désormais le rythme va clairement s’accélérer, pour le plus grand plaisir des massives !

Nofa Sound System

Nofa Sound System

En effet, après une dubplate de Eek A Mouse, Charlie P va chanter ‘Rules Of The Dance’, puis va enchaîner avec l’énorme ‘Dubplate Specialist’. On entendra plus tard Shanti D chanter ‘Part Of My Life’, puis Mr Williamz, qui chantait sur l’Outernational Arena plus tôt, rejoint le crew et va chanter l’anthem ‘Mandela’, énorme! Je reste encore pour un dernier morceau, le surpuissant ‘How You Feel’ de Joseph Lalibela, puis je décide tout de même de quitter OBF, qui aura une nouvelle fois assuré une prestation énorme avec cette armée impressionnante de MC’s! Si la logique est respectée on devrait les retrouver ici l’année prochaine, peut-être avec Nazamba que l’on a pas encore vu, ou sous un autre format, Rico a annoncé le nouvel album du crew pour la fin d’année, attendons de voir ce que celui-ci nous réservera !

Je vais pour ma part terminer ma soirée sur les dernières sélections de Channel One. J’aurai le temps de voir trois tunes, mais trois big tunes instrumentales! La soirée touche malheureusement à sa fin, les massives poussent pour obtenir une last tune pendant de longues minutes, on y croyait plus… mais finalement Mikey Dread va bien être autorisé à jouer une last tune, et va terminer vers 22h30 cette session mémorable de Channel One !

La soirée se terminera cette année encore sur le camping, avec une dernière session animée par Prayazen, Stepper Allianz et toute la Adubtion Family. On entendra Guru Pope venir jouer du saxophone, mais aussi entre autres ‘Tallawah’ de Ras Teo, ainsi que la dernière release de Stepper Allianz, le terrible ‘Pirates’. La soirée va se poursuivre jusqu’à 1h15 environ, cette fois c’est bel et bien fini pour cette nouvelle superbe édition du Dub Camp Festival!

Cette année encore, l’Association Get Up! aura fournit un travail formidable, tant au niveau de la qualité de la programmation, l’organisation ou encore la propreté du site…  On en a pas encore parlé, mais on soulignera aussi la qualité des diverses animations proposées au festivaliers, que ce soit le Boxman Challenge qui aura comme l’année dernière rencontré un beau succès, les conférences et autres activités du côté de l’Uplift Corner, avec notamment une conférence très intéressante sur King Tubby, les diverses activités sur le camping, et la grande nouveauté de cette année, la Jukebox Arena, qui aura également accueilli beaucoup de monde, et permis aux festivaliers de se mettre dans la peau d’un sélecta, très belle initiative !

Ce sont aussi une nouvelle fois des centaines de bénévoles qui se sont démenés pendant ces 4 jours et même plus avec le montage et démontage du site, big up à eux! Le festival a accueilli cette année 29000 festivaliers, ce qui prouve que le festival grandit d’année en année. Le Dub Camp Festival 2020 aura lieu du 9 au 12 juillet, toujours à Joué-sur-Erdre, réservez vos dates! En attendant on pourra retrouver différentes soirées de l’Association Get Up! tout au long de l’année, à commencer par une Nantes Dub Club le 25 octobre prochain qui accueillera le mythique Jah Shaka sur le Sound System de Dub Livity, accompagné de Jacko et Parly B, pour ceux qui seront dans le coin une soirée à ne pas manquer !

Big Up Oliv, à toute l’Association Get Up! et à tous les artistes présents pour ce superbe festival !

Live Report : Johann & Raphaël
Photo : Felix / Johann / Raphaël / Colas

Retour sur le Jour 1 du Dub Camp Festival 2019 en cliquant ici
Retour sur le Jour 2 du Dub Camp Festival 2019 en cliquant ici
Retour sur le Jour 3 du Dub Camp Festival 2019 en cliquant ici