Live Report – Dub Camp Festival – Joué-Sur-Erdre (44) – Jour 3

Le Dub Camp Festival célébrait sa cinquième édition du 19 au 22 juillet 2018. Retour sur la troisième journée du festival, avec une affiche impressionnante qui réunissait entre autres Blackboard Jungle, Alpha Steppa, Alpha & Omega, Lion’s Den, Jah Tubbys ou encore Jah Shaka !

Alpha Steppa Christine and Ras Tinny

Alpha Steppa Christine and Ras Tinny

 

Pour ce début de troisième jour, j’écoute au loin les sélections de Musically Mad et Dusty Wata au Rootsman Corner, afin d’être prêt pour entrer tôt sur le site du festival, puisqu’un programme particulièrement chargé attendait les massives aujourd’hui, qui ne s’y sont pas trompés puisque c’est le jour où l’on a remarqué la plus forte affluence.

Guru Pope

Guru Pope

Christine and Paul Fox

Christine and Paul Fox

Cette journée va encore se dérouler principalement sur la Dub Club Arena pour moi, avec un programme des plus intéressants !

J’arrive pour les dernières sélections de Blackboard Jungle, toujours accompagnés de Guru Pope au saxophone. Nico et Oliva vont jouer une tune des Rockers Disciples, une autre de Marcus Gad, puis un nouveau morceau de Jacko ‘More Vibration’, qui sortira prochainement, avec Guru Pope qui va jouer sur la version. Blackboard Jungle jouera également une nouvelle production du label Salomon Heritage qui devrait voir le jour cet automne, avant de laisser la place à Alpha Steppa.

Ben est venu avec le chanteur Nai-Jah au micro, leur album en commun est d’ailleurs prévu pour septembre, on suivra ça avec attention ! Ben va d’ailleurs commencer par jouer un de ces nouveaux morceaux en commun, le superbe ‘In The Death Market’. Puis il va enchaîner avec une autre nouvelle big tune, avec Pupajim cette fois, ‘Dear Friend’. Ras Divarius est présent avec le crew pour jouer du violon sur les versions, ainsi que Ras Tinny, ce n’était pas annoncé et c’est vraiment une bonne surprise, tant cet artiste a une voix hors du commun ! Il va le prouver en interprétant une tune avec Nai-Jah, puis Ben va jouer un nouveau morceau de Sista Awa, un remix de ‘Leave Babylon’ de Yehoud I, et en last tune le terrible ‘Rig Veda’ de Dub Dynasty avec encore Nai-Jah au micro, un set rempli de nouveautés pour Ben, qui laisse la place à sa tante, la légendaire Christine pour maintenant un set d’Alpha & Omega.

Alpha Steppa

Alpha Steppa

Christine ne jouera pas de basse aujourd’hui et va se charger de la sélection, et elle sera accompagnée de Ras Tinny au micro, ainsi que de nombreux artistes qui vont venir se relayer ! Elle commence sa sélection par le superbe ‘Blessed Ithiopia’ sur lequel Ras Tinny et Nish Wadada vont chanter. Ras Tinny va ensuite interpréter ‘Watch And Pray’, puis c’est Paul Fox qui va venir chanter un titre. Christine jouera également l’énorme ‘Black Rose’ avec Ras Tinny, puis le tout aussi énorme ‘Walk Like A Warryah’ extrait du dernier album d’Alpha & Omega, « One

Nish Wadada

Nish Wadada

By One ». Nai-Jah, Nish Wadada puis Joseph Lalibela vont ensuite se présenter au micro, ce dernier interprétant notamment ‘Jah Fingers’ et ‘Babylon Is Falling’, comme on pouvait s’y attendre ce fût une session de toute beauté de la famille Steppas Records !

Et cela ne s’arrête pas en si bon chemin sur la Dub Club Arena, puisque c’est au tour de Jonah Dan de jouer, avec Paul Fox et UK Junior Dread comme MC’s. Mais pour ma part je fais un premier passage au Sound Meeting, où ce sont Jah Tubby’s, Lion’s Den et Roots Injection qui jouent aujourd’hui, venus chacun avec 8 scoops.

J’arrive sur la last tune de Jah Tubby’s, ‘Wait A Minute’ de Aisha. Le crew est au complet, avec Dixie Peach et Gregory Fabulous au micro, voilà qui promet une belle session !

C’est ensuite Lion’s Den qui va jouer. Venu d’Allemagne, Ras Lion va jouer une première sélection plutôt Steppa, sur laquelle Guru Pope va aussi faire une apparition.

Je retourne ensuite à la Dub Club Arena voir la fin de set de Jonah Dan. Paul Fox et UK Junior Dread ne sont plus présents, c’est maintenant une rencontre entre Jonah Dan et Blackboard Jungle que nous pouvons écouter. Jonah Dan sera tantôt à la sélection tantôt à jouer des percussions, sur des tunes plutôt Steppas, avec Oliva au micro. Une superbe session qui nous fait un peu plus découvrir le label de Jonah Dan, Inner Sanctuary Records, qui renferme de nombreuses perles, n’hésitez pas à aller écouter ses productions si vous ne les connaissez pas encore !

Nai Jah

Nai Jah

Jah Shaka va ensuite s’installer, pour une session de 4 heures. Il n’était pas prévu qu’il soit là ce soir, mais il vient remplacer au pied levé Wackies et Milton Henry qui n’ont malheureusement pas pu être là cette année, la déception est donc largement atténuée par ce remplacement. Je reste voir le début de sa sélection, avec son traditionnel warm-up dédié à Bob Marley, qui comprend notamment ‘Redemption Song’ aux cuivres, ou encore ‘Exodus’, puis ‘Praise Ye Jah’ de Sizzla, également incontournable dans sa sélection. Il va ensuite jouer le terrible ‘Jahovah’ de Danny Red, c’est après ce titre que je décide d’aller sur les autres chapiteaux et partir à la découverte de plusieurs artistes que je n’avais encore jamais vu en session.

Je m’arrête d’abord quelques instants à l’Outernational Arena où je vais pouvoir écouter la fin de set de Haspar et le début de celui de Digitron.
Haspar est un producteur qui se fait très vite une place dans le paysage du Dub à coup de productions énormes. Je n’aurai pas entendu beaucoup de morceaux de lui, mais ses derniers titres étaient terribles, du Steppa très puissant comme il le fait si bien, clairement un artiste à revoir plus longtemps dès que l’occasion se présentera !

Ras Tinny

Ras Tinny

Digitron est quant à lui un artiste venu de Croatie, dont le début de set était dans la lignée de celui de Haspar, les massives amateurs de Steppa ont dû passer un bon moment sous ce chapiteau aujourd’hui, où étaient également présents Higher Meditation et Real Rockers, le tout sonorisé par Melodub.

Je me dirige ensuite vers la Sound Meeting Arena, pour entendre plus de morceaux de Lion’s Den et Roots Injection principalement puisque je ne les avais encore jamais vu, Jah Tubby’s étant lui déjà venu au Dub Camp Festival.

Les différents crew jouent environ 3 morceaux chacun avant de passer la main, ce qui permet de tous les voir jouer. J’arrive pendant que Jah Tubby’s joue ‘Old Marcus’ d’Izyah Davis, Lion’s Den va lui jouer ‘Street Of Gold’ des Heptones, on note la présence de deux MC’s présents avec Ras Lion également. Roots Injection vont eux jouer une sélection Roots, avant que Tubby’s ne joue une big tune des Wailing Souls, puis une nouvelle production, ‘My Sound’ qui sortira prochainement sur leur label. Lion’s Den reprend la main avec sa nouvelle release, le terrible ‘Freedom’ de Johnny Osbourne, puis il jouera un autre morceau accompagné de Ras Divarius. Je reste encore un moment voir Roots Injection, qui va jouer ‘Jah Music’ de Capital Letters, puis je vais finir ma soirée à la Dub Club Arena, afin d’assister aux derniers morceaux de Jah Shaka.

Jah Shaka jouera notamment ‘Rise And Shine’ de Bunny Wailer en version Steppa, ou encore le terrible ‘Mistry Babylon’ de UK Principal. La last tune arrive très vite, c’est le moment pour Jah Shaka de remercier les nombreux massives présents, puis il va jouer la toute dernière dubplate d’Indica Dubs et Danman qui lui est dédié, l’énorme ‘When Shaka Come’. Après un ultime morceau il se retire cette fois définitivement, et vient conclure une nouvelle énorme journée, où une fois de plus je n’aurai pas pu voir tous les artistes que j’aurai voulu, mais en ayant vu des sessions mémorables !

Blackboard Jungle and Jonah Dan

Blackboard Jungle and Jonah Dan

 

Texte: Johann

Photos: Guillaume Hurel -> retrouvez ses autres photos sur page Flickr ici
et ses videos sur sa chaîne youtube ici