Live Report – Dub Fest’ #2 – Gourgé (79)

La petite commune de Gourgé a de nouveau vibré au son du Dub et du Reggae cet été, pendant ce grand weekend du 15 août où se sont rassemblés plus de 1 600 massives. Une bien belle seconde édition que nous vous racontons !

Dub Fest #2

Dub Fest #2

Après une première édition encourageante, les organisateurs du Dub Fest’ se devait de remettre le couvert en 2014. Avec plus de moyens logistiques, financiers et humains, le festival a même franchit un cap ! Car malgré le temps difficile et les terrains boueux, (plusieurs camions s’en souviendront), rien n’a pu empêcher les nombreux festivaliers de passer un bon moment.

Situé sur le même champ que l’an passé, le site a cependant bien évolué, avec nettement plus de stands en tout genre (vêtements, vinyles, nourriture…), mais aussi une nouvelle configuration pour les sonos. Plus espacées, les 2 arènes étaient composées de 4 sound systems chacune, avec d’un côté : Lion Roots, Lion Youth, Welders Hifi et le résident Shamani, et de l’autre : Mystikal, Kiraden Hifi, Chalice et Ital Sounds. Installés tout au long des 3 jours, tous ces activistes se sont relayés du jeudi soir au dimanche matin, enchainant classiques, big tunes et dubplates en tout genre. Un vrai marathon ina dub !

Pour les épauler, de nombreux invités dont les chanteurs Jah Marnyah, Professa Natti, Zion Irie, Hugh Dan Jah Man, Ras Mykha ou encore Puppa Derrick, ainsi que plusieurs sélecteurs comme Emperorfari, Drum Sound et Clem Umoja. Bref, que du beau monde !

Mais la grande force du Dub Fest’, c’est d’avoir programmé des live acts de qualité, et de pouvoir les entendre sur toutes ces superbes sonos ! Ainsi, la nuit « live » du vendredi fut l’un des meilleurs moments de ce long weekend. Débutée par le jeune Rootsteppa, la soirée s’est poursuivit avec les « dub vétérans » Barbés.D et Miniman, puis par la relève Mahom, accompagné pour l’occasion de Martin du groupe Païaka, et Ackboo avec S’Kaya. Et pour les acharnés, cette nuit se terminait à l’aube en mode faché avec Massada… Enfin, le samedi les survivants ont pu découvrir les lives de Nagual X et de Tozer du label Rootical Attack. La scène live dub se porte bien en France, en voici la preuve vivante !

Difficile de ne retenir qu’une seule prestation tant la vibes fut bonne ce weekend d’août. En seulement deux éditions, le Dub Fest’ a su s’imposer comme un rendez-vous incontournable pour les amateurs de Dub… Alors, rendez-vous l’été prochain !

Live report : Loob
Photos : Steph / Loob

Un grand merci et big up à toute l’organisation au top, à tous les bénévoles et à tous les massives et activistes croisés !