Live Report – Dub Me Crazy Meeting #1 – Le Liberté, Rennes

Ça s’annonçait mémorable, et ça le fut! Une superbe salle pleine à craquer, les plus prestigieux sound systems français, des invités surprises… Culture Dub y était et vous raconte sa soirée Dub Me Crazy Meeting!

Legal Shot Sound System

Legal Shot Sound System

Historique. C’est le premier mot qui nous vient en tête pour évoquer la session de samedi dernier… Tout d’abord par la qualité de sa programmation : la réunion de trois des meilleurs sound systems de France (Blackboard Jungle, OBF et Legal Shot) avec en prime le crew le plus en vogue du moment et au complet (Stand High Patrol avec Pupajim au micro)! Ensuite parce que tout ce beau monde a été réunit à Rennes, en plein centre-ville, dans le magnifique complexe Le Liberté, une grande première. Et puis surtout parce que près de 2 500 massives sont venus des 4 coins de la France pour assister à cette session d’anthologie, dont tous les billets furent vendus plus d’une semaine avant le Jour J!!! Une belle réussite avant même le début de la soirée! Culture Dub se devait donc d’y participer…

Plusieurs choses nous frappent en arrivant : la taille de la salle vue de l’extérieur et les 2 longues files d’attente pour rentrer alors que les portes ne sont pas encore ouvertes… Une fois rentrés, la surprise laisse place à l’émerveillement, tant la grande salle du Liberté est impressionnante. D’abord par sa démesure : une hauteur de plafond de plusieurs dizaines de mètres, et une fosse énorme entourée de gradins où, vous l’aurez compris, se tiennent les sound systems. Pour sonoriser une telle dance, les participants sont venus en « full sound », c’est-à-dire avec 3 stacks de 4 scoops chacun (mis à part Blackboard Jungle qui possède plus de caissons). Autant vous dire qu’au milieu de cette « Dub Arena » vous en prenez plein les oreilles! Précisons tout de même pour les néophytes que chaque crew joue sur son propre sound (sauf Stand High sur la sono d’OBF) et en alternance, à la manière des soirées anglaises, références en la matière. Voilà pour la forme, maintenant parlons musique!

vignette

Video YouTube:

Dub Me Crazy Meeting #1 – Extraits Live – © Culture Dub

publié par

Après une bonne heure de « warm-up » pour se mettre en jambe et pour chauffer les sonos, le Stand High entre en piste. Dire qu’ils sont attendus serait un pléonasme, car en quelques minutes la salle se remplit et l’ambiance monte d’un cran. Les Bretons d’origine sont chez eux, et ça se sent! Comme à leur habitude, ils vont nous livrer un set éclectique, d’une grande richesse musicale, commençant par des productions hip-hop pour aller vers des tracks plus orientées bass music, en passant bien évidemment par la musique qui les caractérise, le dubadub. Beaucoup de nouveaux morceaux évidemment, dont des fresh dubplates de Trevor Junior en France actuellement, mais aussi quelques classiques comme « Automatic Attack », « Amplifier » plus rare en session, ou encore « Brest Bay », premier titre à avoir littéralement retourné la salle! En grande forme, Pupajim, Rootystep et McGyver reviendront en toute fin de soirée pour un (trop) rapide dub fi dub.

Ambiance

Ambiance

Les 3 sound systems se sont donc relayés ensuite tout au long de la soirée, raccourcissant progressivement leur durée de set pour terminer en « one fi one », soit une tune chacun. Comme les différents Mc’s l’ont souvent répété, « No Competition », pas de clash entre sounds, d’abord parce qu’ils se connaissent tous depuis plusieurs années et se respectent énormément, mais aussi parce qu’ils jouent tous dans des registres différents.

Commençons par OBF, venu tout droit de Haute-Savoie et qui, comme le dit le sélecteur Rico, « n’a pas traversé la France pour rien »! Leur style à eux, c’est le dub warrior ou heavyweight dub, du stepper bien lourd qui fait très facilement lever les jambes! Pour ce Dub Me Crazy Meeting, OBF s’est déplacé avec une bonne partie de son crew, dont le mic-man officiel Shanti D et la jeune chanteuse Sis I-Leen, seule représentante féminine de la soirée. Nous qui les suivons depuis plusieurs années, nous prenons toujours autant de plaisir à écouter les « anthems » OBF,  comme leur puissant remix du Sleng Teng, leur récent recut du « Murderer » de Johnny Osbourne, ou bien le désormais classique « Who’s Bad », grosse tuerie spéciale sound system! Entre tout ça, OBF assume parfaitement son devoir de promotion, en jouant plusieurs pré-releases parmi lesquelles on retiendra les prochaines sorties de Iron Dubz ou de Digital Steppaz, dans des styles très avant-gardistes… Big up OBF, toujours au top!

Autre sound system présent, Blackboard Jungle, qui s’apprête à fêter ses 20 années d’existence, et qui n’est pas prêt de s’arrêter si on en croit les mots de Nico, fondateur du sound system avec Mc Oliva. Résident ou invité des plus grandes soirées dub européennes, BBJ est le sound system français numéro un en matière de Roots & Culture, d’où leur nom « The Rootical Warrior Sound System », jouant aussi bien du reggae roots et militant des 70′s que du UK steppa. Ils n’auront pas dérogé à leur la règle ce soir là, alternant classiques, rarities et dubplates, bien épaulé par leur invité surprise, Anthony John aka « Mr Music »! Excellente sélection sur une sono réglée au millimètre, souhaitons également à Blackboard Jungle que ça dure encore longtemps!

Ambiance

Ambiance

Enfin, derrière ces 2 locomotives du dub en France, la troisième sono et pas des moindres, c’est celle des organisateurs de la soirée, Legal Shot. Les rennais sont eux des passionnés de rub-a-dub et de reggae digital des années 80, comme le démontre leur impressionnante collection de vinyles et de dubplates! Ils nous auront une nouvelle fois régalé de ces specials en tout genre, dont plusieurs très remarquées (Mr Williamz, YT, Pupajim, etc.). Cerise sur le gâteau, la présence surprise de deux chanteurs que l’on adore à Culture Dub, Solo Banton et Echo Minott très complémentaires derrière le micro. Et que dire de la sono, loud & clear! Bref, un gros big up à tous le crew Legal Shot!

Les « quelques » 2500 chanceux présents pour ce premier Dub Me Crazy Meeting ne me contrediront pas, nous avons assisté à quelque chose d’énorme ce samedi 19 octobre 2013. Les organisateurs ne comptent pas s’arrêter là, et pense déjà à une seconde édition… Encore une preuve s’il en est que la scène française est en grande forme actuellement, et que le Dub a encore de beaux jours devant lui!

Merci à Legal Shot pour cette belle soirée et pour l’accueil, big up à tous les artistes présents et à tous les massives rencontrés!

Photos : LNA
Live report et vidéo : Loob