Live Report – Dub Station #57 – Le Trabendo, Paris (75)

Nouvelle édition des célèbres Dub Station à Paris ce samedi 22 avril 2017. Pour cette 57ème soirée du nom, c’est une session entièrement consacrée à King Shiloh Sound System, venu d’Amsterdam et accompagné par Lyrical Benjie et Sista Black Omolo au micro !

King Shiloh Sound System

King Shiloh Sound System

 

Ce 22 avril 2017 était une journée à marquer d’une pierre blanche pour tout amateur de Reggae au sens large ! En effet, à Paris on pouvait d’abord aller voir la superbe exposition Jamaica Jamaica !, de Marley aux Deejays qui se tient en ce moment et jusqu’au 13 août 2017 à la Philharmonie, puis le soir on pouvait assister au concert d’Inna De Yard à cette même Philharmonie, qui était un moment magique, puis enfin terminer la soirée du côté du Trabendo avec la soirée qui nous intéresse ici, la Dub Station, programme de rêve !

Bonne surprise après le concert d’Inna De Yard, le camion de Daddy Reggae est installé et joue une bonne sélection Roots, nous restons donc quelques instants à l’écouter, avant de nous diriger vers 23h30 au Trabendo afin d’aller voir King Shiloh Sound System. Pour la première fois au Trabendo, le sound néerlandais pose sa toute nouvelle sono, les caissons ayant la particularité de former un arc de cercle, et la décline sur deux stacks de 4 scoops chacun, la qualité du Sound System n’est plus à démontrer !

King Shiloh

King Shiloh

La sélection débute par des vinyles Roots, avec des morceaux comme ‘Jah Love Is Sweeter’ de Lacksley Castell ou ‘Warmonger’ de Barry Brown. Neil prend bien le temps de jouer chaque morceau avec sa version Dub. Sur la big tune ‘Away With Your Fussing And Fighting’ de Junior Delgado produite par Augustus Pablo, il nous fait le plaisir de jouer le toast de Hugh Mundell et la version mélodica, big vibes ! Neil reste sur sa lancée et enchaîne avec le classique ‘Armagideon’ de Dennis Brown et la big tune ‘One Common Need’ de Prince Lincoln. Changement de registre ensuite avec ‘It’s A Shame’ de White Mice, qui fait office d’interlude Digital. On s’oriente après vers du Stepper avec, entres autres, deux tunes assez récentes : ‘Live It Up’ de Al Campbell, sorti sur le label toulousain Counscious Embassy Records, et ‘Danger Zone!’ de Dub JudahLyrical Benjie et Black Omolo sont tranquillement installés et se préparent pendant ce temps, on note également la présence du MC Red Lion qui a lui déjà commencé à toaster sur les différentes versions jouées par King Shiloh, et le public remplit la salle au fur et à mesure de la sélection !

Vers 01h30 les MC’s entrent en action, et la sélection de Neil va gagner en intensité, on bascule sur une sélection CD sans concession dans un style Warrior Steppa ! C’est Lyrical Benjie qui frappe le premier sur un big Stepper parsemé de mélodica, sa prestation est excellente, il nous délivre un chant à la fois puissant et mélodieux. Black Omolo lui succède, elle possède une voie puissante qui met le feu à la salle ! Les pull-ups font toujours leur effet parmi les massivesNeil joue ensuite une tune de Ranking Joe, une des dernières releases d’Indica Dubs avec les tunes ‘Jah Is Our Ruler’ d’Earl 16 et ‘Can’t Stop The Rastaman’ de Danman (lire la chronique), ainsi que ‘Try A Ting’ de White Mice en version Steppa. Notons aussi le passage d’un dubplate du riddim maker italien Michael Exodus qui retourne littéralement la danse, une production musclée avec de sublimes arrangements de cordes.

Black Omolo, Lyrical Benjie et Red Lion

Black Omolo, Lyrical Benjie et Red Lion

Vers 03h00 l’ambiance monte encore d’un cran lorsque retentit la dernière sortie vinyle de King Shiloh, l’énorme ‘Honour Rebel’ de Infinite, ainsi que la version de Black Omolo ‘Wire Dem’ qu’elle va interpréter live & direct, big tune ! Le rythme de la sélection est soutenu, les big tunes s’enchaînent sans temps mort avec notamment quelques morceaux instrumentaux très bien arrangés et une production King Shiloh avec le titre ‘Music Is The Weapon’ de Chanter. Ce dernier est très bien accueilli par les massives visiblement ravis de pouvoir réécouter une production plus ancienne.

On ne voit pas le temps passer il est déjà 04h00 du matin, Neil revient au Roots avec encore une fois une ribambelle de big tunes. On pourra notamment écouter ‘Babylon’ de Johnny Clarke‘Jah Says The Time Has Come’ de Hugh MundellBeware’ de Yabby You‘Three Wicked Men’ de Reggae George, ou encore un morceau de Junior Daniel. Les massives sont réceptifs et conquis par la sélection, cela fait plaisir à voir ! On termine cette sélection vinyle par du Rub-A-Dub avec notamment ‘Forward Revolution’ de Junior Delgado, deuxième fois que nous pourrons écouter ce chanteur sur une production d’Augustus Pablo.

La dernière heure de la session est de nouveau Stepper, avec un titre de Prince Far I terrible, ou l’énorme titre de Danman ‘Satta Massagana’. Les lumières s’allument sur une autre big production de King Shiloh, le ‘Roar Like A Lion’ de Danny Red, les massives encore présents en veulent encore et réclament une very last tuneNeil s’exécute et joue un dernier titre instrumental qui viendra conclure cette longue session de King Shiloh Sound System de plus de 7 heures. Son Sound System a un son vraiment superbe, elle fait partie des références mondiales, encore une Dub Station de grande qualité donc !

 

C’est donc une nouvelle grande Dub Station que nous a offert Cartel Concerts, avec la présence d’un des plus grands Sound System européen, qui aura fait honneur à sa réputation avec une session marathon qui restera dans la mémoire des massives présents ce soir, et des MC’s également au top qui chacun dans leur style auront assuré une grande performance ! La prochaine Dub Station devrait également être superbe, puisque le 10 juin 2017 ce sont Indica Dubs, Alpha Steppa et Blackboard Jungle qui seront présents, réservez votre soirée !

Big Up Cartel Concerts et King Shiloh Sound System !

Live report : Johann et Raphaël

Photos : Raphaël