Live Report – Dubtherapy – Péniche Audrey (75)

En ce samedi 12 novembre 2016, les amateurs de basses rondes avaient rendez-vous à la péniche Audrey à Paris pour une session Dubtherapy organisée par Sanga Mama Africa et sonorisée pour l’occasion par Revelation Hi-Fi, avec comme invité de marque Reggae Remedy. Et les aficionados de galettes noires auront été servis puisque toute la soirée les deux crews se relaieront sur le format « 1 platine, 1 micro, 1 sirène » dans un pur esprit « Roots & Kultcha » !

Sanga Mama Africa

Sanga Mama Africa

 

La selecta Nafa de Sanga Mama Africa démarre la soirée en trombe avec une sélection résolument axée Stepper. Alors que le public est encore composé en grande partie des différents crews et de leurs amis, on a droit à des titres dans le plus pur style anglais avec ‘Mount Zion Step’ de Ricky Grant et des instrumentaux déjà bien méditatifs pour ce début de soirée (le premier maxi de Dread Ises Sound System avec Jah Massive et ‘Perilous Dub’ de Eastern Roots). Nafa n’hésite cependant pas à changer un peu de registre le temps de deux titres Digiroots avec une production de Dub Judah (‘Nobody Can Stop Me’ d’Andrew Samuel) et une production des Twinkle Brothers (‘Breaking Down The Barriers’). Après cela, retour au Stepper, avec notamment deux excellents titres d’Idren Natural, alors que la péniche se remplit petit à petit. Nafa passe souvent la version Dub, ce qui permet de s’imprégner pleinement des riddims, et laisse l’animation au micro à un ami.

Peu après 00h30, Seni de Reggae Remedy prend place devant la tour de contrôle. Reggae Remedy, c’est une émission de radio, mais aussi un label actif depuis une quinzaine d’années qui a notamment sorti le fameux ‘Victory Dance’ de Wayne McArthur. Dès les premiers morceaux, une sélection plus Roots s’annonce avec un terrible instrumental à la cornemuse (ou un instrument s’y rapprochant ?) qui pose une ambiance méditative, puis le superbe recut cuivré de ‘Africa Must Be Free’  par Paco Ten. La péniche commence maintenant à être bien remplie et on sent une bonne énergie se dégager de la dance. Seni nous passe ensuite un gros classique 90’s de Jah Tubbys, le fameux ‘Roots Gone International’ d’Errol Bellot ! La sélection continue dans une veine Roots Stepper avec un penchant pour les arrangements cuivrés, en témoigne l’excellent titre ‘Lucrative’ d’Aba-Ariginals.

Djamba (Sanga Mama Africa)

Djamba (Sanga Mama Africa)

A 01h40, Djamba de Sanga Mama Africa prend le relais pour une sélection éclectique partant du Digital pour terminer sur du Stepper bien warrior. On démarre donc digital style avec notamment le titre ‘Excitement’ d’Admiral Tibet puis, toujours avec le même artiste, le recut du titre ‘Some A Halla’ de Linval Thompson en collaboration avec ce dernier et Horace Andy. Devant la tour de contrôle, Djamba nous transmet directement son énergie et invite instantanément à la danse. Le registre change radicalement avec le titre ‘Going Down Town’, un big Roots Stepper des années 70 du regretté Gregory Isaacs. Djamba nous fait le plaisir de passer la version Dub et c’est l’occasion pour une autre personne de prendre le micro et d’improviser un chant. Ensuite, on retourne à des productions plus récentes avec le titre ‘Beware’ de Barry Issac qui se décline sur une version Dub à l’ambiance mystique. On continue avec les deux dernières sorties du label Inna Sanctuary, ‘Babylon’ de Linval Thompson et ‘Who Am I’ de Singing Cologne, tous deux basés sur le même riddim, un Stepper puissant à la rythmique bien lourde. L’ambiance est à son comble et sans crier gare Djamba nous envoie un Stepper heavyweight et sombre au rythme soutenu qui retourne la danse ! On continue sur du gros calibre avec, entres autres, ‘The Wisest Live Long’ de Danman. La sélection se termine par le désormais classique ‘Jah Victory’ de Luciano et l’accueil de cette tune est toujours aussi chaleureux à en juger par l’énergie déployée par les massives pour skanker sur cette big tune !

Nafa (Sanga Mama Africa)

Nafa (Sanga Mama Africa)

Peu avant 03h00, Nafa revient poser des galettes le temps d’une demi-heure et reste dans le registre warrior initié par Djamba en commençant avec le titre ‘Rise’ de Sista Beloved. Les interventions au micro continuent et parfois sur les versions Dub sont improvisés des chants Africains.

Vers 03h30, Reggae Remedy reprend du service avec un ami de longue date de Seni. Il démarre avec justement une production de Seni, ‘Dub Resistance’ de Ras Cos Tafari, puis nous propose une sélection variée avec du gros Digital et du Stepper de gros calibre. On pourra entres autres écouter les titres ‘Ethiopia’ d’Ital Mick et ‘Armagideon’ de Culture Freeman qui contraste avec le reste de la sélection de par son tempo lent.

A 04h20, Djamba prend la suite avec le titre ‘Brother’ de Yehoud I. Après quelques morceaux de Digital, il nous joue la big tune d’OBF ft. Danman, le fameux ‘Wicked Haffi Run !’, heavy presssure ! Nafa prend rapidement le relais pour terminer la soirée. Les massives encore présents ont pu se délecter d’une déferlante de basse avec une sélection originale et pointue. La session se termine à 05h15 précise, pas de rab possible malheureusement.

Sanga Mama Africa nous a concocté une excellente session à la péniche Audrey, ils ont su installer une ambiance positive et familiale du début jusqu’à la fin. Big up à eux pour l’accueil et la sélection ! Big up Reggae Remedy pour la sélection ! Et big up Revelation Hi-Fi pour la sono !