Live Report et Interview – Groundation – London (UK)

La date du 5 novembre 2014 résonnera longtemps dans tous les cœurs de ceux présents dans la salle The Garage à Londres pour la venue exceptionnelle des Groundation. « A Miracle » : One Moment in Peace … Live Report !

Rebelution

Rebelution

Groundation à Londres ? Le rendez-vous était pris depuis très longtemps et beaucoup de londoniens l’auront compris : SHOW SOLD OUT !!
L’occasion était d’or pour les neuf californiens du groupe Groundation de présenter leur nouvel et huitième album intitulé « A Miracle » chez Soulbeats Records, dont la sortie était il y a déjà quelques semaines, le 21 octobre 2014 (chronique de l’album « A Miracle »).

Après le groupe londonien By The River, c’était au tour du groupe 100% masculin Rebelution de chauffer et surchauffer un public très éclectique. Les cuivres s’envolent, la guitare est vrombissante, et les riffs de clavier sont soutenus et le tout se mélangent à la voix mélodique du chanteur Eric Rachmany … C’est du Reggae comme on aime !

Je vous parlais de leur dernier album « Count Me In » il y a quelques temps (chronique de l’album de Rebelution), et voilà un bon moyen de le juger en live ! Des titres comme ‘De-Stress‘ ou ‘More Love‘ de ce dernier opus ont pris toute leur grandeur et on ressent combien le band Rebelution prend du plaisir !

Le morceau ‘Feeling Alright‘ pourrait bien résumer ce superbe set – « We’re feeling goooood » !!

Avant de retrouver Groundation sur le planché de The Garage, je m’immisce dans le tour bus, retrouver Messieurs Harrison Stafford et Marcus Urani pour quelques questions pour prendre l’atmosphère :

- Comment allez-vous Harrison et Marcus ce soir ?
Harrison : Très bien !
Marcus : Bien aussi !

- Chaque album a son histoire et plus encore chez Groundation. Le nouvel et huitième album intitulé « A Miracle » est né le 21 octobre dernier, quelle est celle de celui-ci ?
Harrison : Ce nouvel album est l’histoire de la Création avant tout, et il se concentre sur l’équilibre entre l’Homme et la Femme ainsi que leur relation. Beaucoup d’éléments dans « A Miracle » sont différents et on insiste sur l’énergie féminine avec Marcia Griffiths et Judy Mowatt. C’est un album très spécial !

- D’ailleurs comment s’est passée votre rencontre et collaboration avec ces deux grandes pointures du Reggae, Marcia Griffiths et Judy Mowatt ?
Harrison : Marcia nous l’avons rencontré sur la route il y a quelques années. Elle adore Groundation et soutient beaucoup notre musique. Depuis que nous avons eu l’idée que cet album serait sur la Création de la vie, sur le futur et faisant honneur aux Femmes, et que nous allions insister sur les voix féminines, nous savions que Marcia allait être un des featuring. Quant à Judy Mowatt, c’était un rêve vous savez. Quand nous avons écrit la chanson ‘A Miracle‘ et elle était faite tellement pour elle. Mais elle n’avait pas chanté de Reggae Music depuis un long moment, environ 20-25 ans, car elle s’est enfermé dans le Gospel après la mort de Bob Marley. C’était donc une surprise magnifique et incroyable qu’elle accepte de collaborer avec nous !

Groundation

Groundation

 

- Harrison, d’où te vient l’inspiration de ces dix titres contenus dans l’album ?
Harrison : Je me suis marié et j’ai eu une petite fille qui a 22 mois et un petit garçon âgé de 10 semaines. On a donc construit une famille et on pense à l’avenir. J’ai pris connaissance que même sans leader masculin et une profonde influence masculine dans le monde, la plupart d’eux ont toujours derrière eux une forte présence féminine pour les supporter. J’ai vraiment vu ça en me mariant, c’est donc une réflexion de ce qui se passait dans ma vie et donc l’inspiration n’était pas dur à trouver.

- Ce qui est impressionnant dans Groundation est que chaque musicien à sa propre importance dans le groupe et dans la musique qui se dégage. Comment travaillez-vous ensemble ?
Marcus : Harrison et moi écrivons beaucoup ensemble, ainsi que les lignes de basse et batterie. Nous passons du temps tous ensemble.
Parfois, les choses vont vite, c’est le cas pour cet album. Les titres sont venus très naturellement. Mais nous laissons du temps pour que chaque musicien puissent donner sa parole. Nous nous connaissons musicalement bien puisque cela fait longtemps que nous sommes ensemble dans le groupe et jouons. Et je pense que c’est ça que vous entendez : Notre communication et habilité de présenter chaque personne en racontant son histoire et de le supporter. C’est une grosse part de notre musique et de qui nous sommes.

- Harrison, Mister Professor, tu as beaucoup de projets à côté de Groundation, comme la sortie l’été dernier de l’album « Natty Will Fly Again » en compagnie de Pablo Moses, Ashanti Roy et Winston Jarrett. Mais aussi la production du film documentaire « Holding On To Jah ». Comment fais-tu ?!
Harrison : Pour moi c’est juste l’inspiration, je suis quelqu’un de très inspiré et concentré. Je travaille dur et je veux accomplir des missions.
Le film « Holding On To Jah » a pris 15 années à faire, ça m’a pris beaucoup de temps et je vais le sortir en 2015.

- Toi aussi Marcus, tu fais des projets à côté comme la collaboration avec Martin Zobel & Soulrise sur le prochain album intitulé « Keep Planting Seeds ». Tu joues de l’orgue sur deux titres de cet album, peux-tu m’en parler un peu plus ?
Marcus : Nous étions en tournée en Allemagne il y a un an quand leur manager m’a téléphoné car le musicien au clavier ne pouvait pas faire le concert ce soir-là. J’ai donc appris leurs chansons et nous avons joué, c’était super ! Nous avions un bon rapport ensemble et beaucoup de fun, et j’ai vraiment apprécié cette expérience. Plus tard, il m’a téléphoné, et m’a dit qu’ils enregistraient leur album et que je devais être dessus ! Il voulait que je fasse tout l’album, mais nous étions en train d’enregistrer le notre, j’ai donc décidé de jouer sur ces deux chansons.

- Cela fait donc 10 ans que Groundation joue en Europe, quel est votre meilleur souvenir de concert ?
Marcus : C’est vraiment dur à dire car cela fait beaucoup de concerts !! Nous avons fait vraiment de très beaux concerts à Paris. Les plus beaux moments sont sur scène, mais aussi dans les studios avec les autres.
Harrison : Oui à Paris ! Au Glazart, au Bataclan, à l’Olympia !!

- Etes-vous au courant que la France vous aime et la passion qui se dégage pour Groundation ? D’ailleurs, vous jouez ce dimanche et lundi 9 et 10 novembre au Trianon et la première date est complète depuis longtemps !
Marcus : Ca va être super !
Harrison : Oui nous le savons et nous le ressentons que la France nous aime beaucoup !

Il était l’heure de retrouvez le crew Groundation sur scène … Mais malheureusement les deux choristes Jamaïcaines non pas pu faire le déplacement pour faute de visa. Surprise aussi, le percussionniste ne prend plus la route des concerts. Le concert sera 100% masculin ce soir à Londres et se déroulera en intimité.

Groundation

Groundation

 

C’est un bonheur partagé que de les retrouvez tous les six sur scène. Kelsey Howard (tromboniste) et David Chachere (trompettiste) et l’homme fou à la batterie Te Kanawa Haereiti poussent leurs instruments dans les extrêmes ! Le trio fondateurs composés d’Harrison Stafford à la guitare et au chant, de Marcus Urani qui pousse au plus profond les touches de son clavier et son souffle au mélodica, ainsi que Ryan Newman, le bassiste hors pair, nous font faire un long et merveilleux voyage.
C’est encore une fois l’occasion d’écouter et de voir des solos impressionnants de chaque musicien.

Et comme un miracle n’arrive pas tout seul, Groundation nous fait découvrir le leur : ‘Riddim Hold Dem‘, ‘Free Rider‘, ‘Hold Your Head Up‘ … sont encore plus beaux en live !

Merci pour ce show qui se terminera devant une foule souillant et venu pour eux. C’était trop court mais que c’était bon. Ce soir là, Groundation aura diffuser sa philosophie qui lui est propre et un message d’égalité. WE LOVE YOU !

Groundation

Groundation

 

Un DJ clôtura la soirée avec du Reggae/Dub dansant !

- Comment vous sentez-vous après ce magnifique show que vous nous avez proposé ce soir à Londres Harrison et Marcus ?
Harrison : Très bien, c’était un super public !
Marcus : Oui le public était très réceptif et on a ressenti une bonne énergie. On a vraiment aimé ce concert à Londres !

Le bus tour reprend sa route, c’était l’heure de leur dire au revoir … See You Soon Groundation !

Mille merci Groundation, merci Sarah, merci Laurent, merci Marlène, et merci à vous public et aux trois français fans inconditionnels et à Elisa !
Big Up !
Margaux Dub