Live Report – Festival Au Fil du Son 2019 – Civray (86)

Le Festival Au Fil du Son célébrait sa 16ème édition du 25 au 27 Juillet 2019 à Civray dans la Vienne avec comme toujours une programmation de qualité. Une édition pluvieuse mais heureuse que nous vous invitons à revivre… Support your local festival !

Festival Au Fil du Son 2019

Festival Au Fil du Son 2019

 

Après avoir sillonné les festivals et sound systems Reggae et Dub pendant plus de 10 ans, nous avons de nouveau choisi de nous rendre cet été dans un festival on ne peut plus éclectique… Quelques semaines après s’être enjaillé au Freemusic Festival (lire le live report), notre route des festivals nous mène donc Au Fil du Son à Civray.

Manudigital & Lt Stitchie

Manudigital & Lt Stitchie

Depuis plusieurs années, l’association organisatrice La Ch’mise Verte accorde une place importante à notre musique préférée, comme l’an dernier lorsque les têtes d’affiches avaient pour noms Panda Dub ou Ky-Many Marley (lire le live report). Les choses ont quelques peu évoluées en 2019, puisque les seuls représentants du Reggae cette année ce sont produits le samedi soir : le français Max Livio en ouverture, suivi plus tard du toujours excellent Manudigital, accompagné du grand Lieutenant Stitchie pour présenter le dernier album du vétéran jamaïcain « Masterclass ». Autre solution pour une dose supplémentaire de good vibes : le « Off » du Festival qui, en plus d’un marché artisanal et diverses animations, a accueilli les lives de Travelerz et Wyman Low, ou encore le Sound System du crew local Wise & Wild.

Cette « pénurie » d’artistes Reggae s’explique notamment par la place importante réservée au Hip-Hop, au Fil du Son et plus généralement sur de nombreux festivals généralistes. Quasi absent de toutes les programmations estivales par le passé, on assiste depuis quelques années à son retour en force, propulsé par toute une nouvelle génération de rappeurs. Des rappeurs plus ou moins talentueux, qui pour certains n’auraient peut-être jamais mis les pieds en festivals sans invitation, mais qui force est de constater drainent avec eux un public jeune (voire très jeune) et nombreux !

Vladimir Cauchemar

Vladimir Cauchemar

Ainsi, les festivaliers ont pu se régaler devant le show et la superbe mise en scène de Big Flo & Oli, kiffer la prestation dynamique et les hits du Belge Roméo Elvis, ou encore découvrir le live de Gringe, le binôme d’OrelSan au sein des Casseurs Flowters, accompagné par l’excellent Pone aux platines.

On rajoutera à la liste deux autres concerts, assurément parmi les meilleurs du weekend : ceux de Vladimir Cauchemar et Eddy de Pretto, deux artistes fortement influencés par la culture Hip-Hop. Le premier, un des producteurs les plus prisés du moment, a cloturé le vendredi soir avec un DJ Set endiablé au cours duquel on aura pu entendre des remixes de MHD, Booba, OrelSan ou PNL, et bien sûr ses tubes « Techno Flûte » dont le fameux ‘Aulos’ ! Le second est une des révélations de 2018, son premier album « Cure » un vrai succès populaire, et si son show peu manquer par moment d’energie, il est compensé par une émotion et une sincérité qui ne peut que nous toucher !

Pour le reste, chaque festivalier a pu trouver son bonheur dans la programmation, que ce soit sur la Pop de Boulevard des Airs, le Rock de Gaetan Roussel, la Ska Punk de Ska-P, la Tekno de Fant4stik, l’Électro de Rakoon ou encore la musique festive des Balkans de Goran Bregovic entre autres… !  Bref, comme chaque année il y’en a eu pour tous les goûts, et c’est bien là le charme du festival !

Débuté sous une canicule étouffante, la pluie a fait son apparition dès la première nuit, pour revenir par intermittence tout au long du festival… Ce qui n’a pas découragé les festivaliers, loin de là, puisque ce sont 35 000 festivaliers qui se sont réunis pendant 3 jours à Civray, faisant du Fil du Son le 2ème plus grand festival du Poitou-Charente après les Francofolies de la Rochelle ! Un grand bravo aux organisateurs qui ont sû pallier aux conditions météorlogiques avec brio, et qui nous ont de nouveau régalé avec une programmation riche et variée. Vivement l’année prochaine, avec tout de même plus de Dub et de Reggae, qui sait !

Live Report : Loob
Photos : David