Live report – Festival Musiques Métisses à Angoulême

Entre les gouttes de pluie tombées sur l’hexagone, un arc-en-ciel de musiques s’est formé dimanche dernier du côté de la 38ème édition du Festival Musiques Métisses à Angoulême. C’est peut-être la Clio qui est synonyme de soleil, allez savoir … AlexDub et Margaux Dub ont pris la température, reportage !!

Alpha Blondy

Alpha Blondy

Takeifa

Takeifa

Dimanche 19 mai, c’est le troisième et ultime jour de voyages ici sur le Festival Musiques Métisses. Le public est bien présent, il a su affronter les averses des deux jours précédents et s’est visiblement équipé pour l’évènement.
Quant à nous, nous commençons notre voyage et prenons un billet pour … le Sénégal. Sur la scène Mandingue, c’est donc la fratrie Takeifa composé de quatre frères et une sœur qui délivrent une énergie débordante sur fond de musique Africaine. Ils nous font découvrir avec générosité et complicité leur dernier album « Get Free »  qui passe du reggae, à la samba, au funk, hip hop, et zouk. Superbe découverte !! Ces cinq jeunes étaient en lice pour la deuxième édition du Prix « Musiques des Régions Francophones ». Mais nous apprendrons plus tard que c’est Jupiter & Okwess International les lauréats, que nous auront loupé.

Quelques rencontres et rafraîchissements plus tard, nous reprenons un bateau direction les îles !! C’est à la Réunion que nous amarrons avec Lindigo sur la grande scène !! Non seulement ils nous font vivre du maloya original, mais avec des échos Malien, Burkinabé, Brésilien et bien entendu de la grande île voisine Madagascar … La reléve du maloya est là !! Oté marmail’ lé bon sa !!…

SKIP&DIE

SKIP&DIE

 

La soirée débute sur de très belles vibrations et n’est pas prête de s’arrêter comme ça !! 
Et là, on s’attaque à du très très lourd !! C’est la découverte de 2038 comme dirait certain à côté de moi … Lumière sur l’Afrique du Sud après Die Antwoord, c’est SKIP&DIE !! La chanteuse se surnomme Catarina Pirata, c’est la Nina Hagen du Dubstep comme l’a si bien décrite Jah Leo. CRAC BOUM HUE !! Aussi déjanté capilairement que musicalement (ou peut-être plus encore quand elle enlèvera le haut ), la chanteuse en fera craquer plus d’un !! Le groupe SKIP&DIE fondé en 2010, a sorti il y a peu de temps « Riots in the Jungle ». Et en live, c’est ultra explosif et ce dès la première minute du set !! Ils feront danser la foule sur des morceaux politisés comme « La Cumbia Dictadura », « Anti-Capitalista ». SKIP&DIE sur scène c’est 3 musiciens (batterie, percussions, guitare), un machine man (sampler, basse …) et la magnifique et enérgétique chanteuse Catarina !!
 Des Basses Dubstep très profondes (la meilleur place pour les ressentir étaient les toilettes, je vous explique pas comment ça vibre les préfabriqués !!…), un mélange de Dubstep, d’électronique et de Musiques du Monde agrémenté de sirènes, de samples, et de show ultra dynamique, c’est ça SKIP&DIE, tout simplement ÉNORME !!…

Alpha Blondy

Alpha Blond

 

Juste le temps de se remettre de nos émotions, c’est au tour de Monsieur Alpha Blondy de rentrer sur scène !! Un premier morceau instrumental de ses musiciens avant l’arrivée du Reggae Man de Côte d’Ivoire !!! C’est sur le titre ‘Jerusalem’ qu’il ouvrira son concert, ou le public, très nombreux pour venir apprécier le son du papa du reggae africain, reprendra en chœur avec lui le fabuleux air de ce titre joué à l’origine sur l’album par The Wailers !! Brigadier Sabari’, ‘Politiki‘, ‘Cocody Rock’, Alpha Blondy n’a pas pris une rides et son message non plus (est ce inquiétant ????!!.. Le proverbe Burkinabé dit : « Quelle que soit la vitesse à laquelle tu cours, tes fesses ne dépasseront jamais tes jambes !! »). Le public est ravi, un bonheur pour les plus jeunes de découvrir cet artiste dont ils entendent le nom de la bouche de leur parents, et une immense nostalgie bercée de musicalité Reggae from Africa pour les plus anciens !!

 

 

Black Bazar

Black Bazar

Notre périple s’achève sous le Black Bazar et sa rumba congolaise. Musique des cabarets de Brazaville mais aussi de toute l’Afrique de l’Ouest, musique pour se déhancher, pour danser, pour sautiller, pour sourire, musique du partage sur lequel les 5 musiciens et chanteurs accompagnés des 2 danseuses de Black Bazar ont su nous faire groove jusqu’au bout de la nuit …

C’est épuisée et les chaussures pleine de gadoue que la soirée se termine,  mais ça c’est comme dans tous les Voyages avec un grand V !!
Culture Dub tient à remercier toute l’équipe de Musiques Métisses, à Julie plus particulièrement !!
BIG UP !!