Live Report – Festival Terres du Son 2015 – Monts (37)

Pour cette 11ème édition du festival tourangeau Terres Du Son, le domaine de Candé, près de Tours, a réuni plus de 48 000 personnes ! La magie de ce site, vaste et naturel, a encore opérée… Ti Kaya y était pour Culture Dub, et nous raconte son weekend !

Chinese Man

Chinese Man

 

Cette année, le village gratuit s’est investi particulièrement dans une démarche de développement durable et solidaire pour devenir l’Eco-village. De nombreux stands de nourriture à base de produits régionaux étaient présents, ainsi que de nombreux concerts et animations… Une ambiance très familiale et détendue !

Après avoir parcouru le chemin de l’Eco-village, nous arrivons sur le site payant où des artistes divers et variés, de notoriété mais aussi en devenir, ont été programmés. On y retrouve deux scènes principales (Biloba et Ginkgo), un Chapit’Ô et une scène Propul’son dédiée aux artistes régionaux. Parmi les artistes touchant au Reggae/Dub, on a pu retrouver Chinese Man, Skip & Die, Damian « Jr. Gong » Marley, Massilia Sound System et Biga*Ranx

Damian Marley

Damian Marley

En ce vendredi 10 juillet 2015, c’est après 1h d’attente en voiture que j’arrive sur le festival, ravie de découvrir les lieux toujours aussi magiques. C’est la déconnexion totale pour se mettre dans une ambiance conviviale, musicale et festive !

De 0h45 à 2h, le concert de Chinese Man aura lieu et c’est un public nombreux et impatient qui est au rendez-vous ! Le groupe, au nombre de 7 (trompettistes, trombonistes, chanteurs et DJ), a installé dès le départ une ambiance dansante et énergique, avec un mélange de Hip-Hop, Funk et Dub. Au fur et à mesure du concert, les musiques accompagnées des animations vidéos sont devenues de plus en plus rythmées et captivantes, le groupe a su interagir et faire bouger toute la foule. Un dernier morceau demandé par le public a permis de conclure le live en Dubstep pour une énergie du public et du groupe à son maximum ! Chinese Man n’ont pas hésité à remercier le public et ont rapporté être très contents de la prestation et de l’ambiance du festival.

Le Samedi, après un après-midi chaud et dansant, Skip & Die est venu mettre le feu au festival ! Au fur et à mesure du concert, les 4 artistes ont installé une ambiance psychédélique avec une montée en puissance des morceaux. La chanteuse Cata Pirata, avec un grain de folie comme on aime, s’est littéralement découverte au fil du temps en enlevant des épaisseurs de vêtements et en « enflammant le dancefloor », comme on dit… Mélangeant Reggae, Dubstep, Afro et Indou, le groupe a hypnotisé et transporté toute la foule dans leur tour du monde musical. Après avoir parlé avec plusieurs festivaliers, il semble que Skip & Die a fait l’unanimité et a marqué tout le monde, connaisseurs ou non. 

Pour ce dernier jour du Festival Terres Du Son, Dimanche 12 juillet, les artistes Reggae/Dub présents ont tous les trois réuni un foule immense impatiente et motivée pour être au première loge !

terres-du-son-2

Massilia Sound System

 

Tout d’abord, Massilia Sound System avec 4 chanteurs, un guitariste, un homme aux machines et scratcheur, sont venus avec pour but principal : faire bouger tout ce monde ! Pour eux, un concert c’est avant tout du partage et un réel échange entre le public et les artistes. Ils n’ont pas hésité à nous faire participer via la danse, le chant ou encore en payant un verre de Pastis, rituel qu’ils ont instauré pendant leurs prestations. C’est avec des textes revendicateurs sur la politique notamment qu’ils conquièrent leur public, en n’hésitant pas à dénoncer les mensonges du gouvernement avec leur chanson ‘Tout le monde ment’ ou encore à se rebeller contre le Front National et les injustices. Une ambiance conviviale et dansante qui ne peut que donner le sourire !

Directement après, la foule s’est dirigée vers la deuxième scène où le concert de Damian « Jr. Gong » Marley commençait. Il suit le style musical dans lequel son père régnait en mélangeant ce reggae jamaïcain traditionnel au rap américain. Il réussit ainsi à conquérir un large public et à le faire danser et voyager avec ses musiciens.

Biga*Ranx

Biga*Ranx

 

Finalement, sur la scène régionale Centre Val de Loire, c’est un artiste de Tours qui est très attendu et acclamé par le public : Biga*Ranx ! Avec son « Paris is a bitch, moi de je préfère Tours », le chanteur n’a pas hésité à remercier les tourangeaux et exprimer sa joie d’être ici. Accompagné d’Olo aux machines, d’Alexis à la batterie et Manudigital aux (nombreux) claviers, il propose un set mélangeant Reggae, Dub et Dancehall avec un flow impressionnant. Une ambiance de folie était présente dès le départ et la Family Brigante a reçu en échange un accueil incroyable bien mérité. Biga*Ranx a aussi invité sur scène Green Cross pour chanter avec lui ainsi qu’Art-X pour l’accompagner au mélodica. Un moment inoubliable pour nous tous !

Ce festival a, comme à son habitude, réuni des artistes de qualité pour plein de surprise, de découvertes et du pur son, malgré quelques problèmes techniques… Tout cela dans une ambiance conviviale, de partage, de rencontre et bien sûr de danse !!

Merci à toute l’équipe de Terres Du Son, aux organisateurs et à tous les bénévoles d’avoir permis ces moments mémorables ! Vivement l’année prochaine…

Live Report : Ti Kaya
Photo : © Hugo Leroy