Live Report – Festival Terres du Son – Monts (37)

Pour sa 13ème édition, le fameux festival Terres Du Son a une fois de plus été à la hauteur grâce à sa programmation éclectique de qualité, avec notamment Protoje, Inna De Yard, Sir Jean & NMB Afrobeat ExperienceThe Riots ou encore une carte blanche au label Brigante RecordsCulture Dub y était pour vous et vous partage son expérience, illustrée en partie par les clichés de On The Roots.

Biga*Ranx

Biga*Ranx

 

Vendredi :

Sous un beau soleil et une forte chaleur, ce premier jour de festival s’annonce plutôt très bien. Comme chaque année, les organisateurs et bénévoles ont donné de leur personne pour faire du déjà très beau Domaine de Candé un lieu encore plus magique !

Les premiers visiteurs peuvent, dès midi, se balader dans l’éco-village gratuit proposant divers concerts, activités et stands pour un moment convivial, cocooning, de pure détente. Terres Du Son montre fièrement et à raison son engagement pour l’écologie au travers de nombreux gestes (tris, toilettes sèches, panneaux solaires…). Les stands de restauration, quant à eux, utilisent exclusivement des produits locaux et proposent même le paiement avec la Gabare (plus d’infos ici), la monnaie locale de Touraine favorisant ce commerce local.

A 16h15, rendez-vous pour les festivaliers dans la grande prairie sur la petite scène Propul’son pour le premier concert : The Riots. Originaire de Blois, le groupe est composé d’un chanteur accompagné d’un band au complet (trompette, saxophone, claviers, batterie, bass…). Ensemble, ils nous livrent un live Reggae dansant avec des textes engagés : le titre ‘Pas Terrorisés’ fait référence aux évènements récents tandis que ‘Bénin Bien Malin’ nous raconte l’histoire touchante du pays. Leur nouvel album « Honorer Les Martyrs » sortira prochainement.

Le prochain artiste Reggae à se produire sur la grande scène Biloba est Protoje, accompagné de son band habituel The Indiggnation. Très attendu par un grand nombre de festivaliers, le jamaïcain propose un concert frais, dansant et moderne. Il interprète ses titres phares dont le fameux ‘Who Knows’ ou encore ‘Kingston Be Wise’ repris en coeur par le public.

On retourne ensuite sur la scène Propul’son pour retrouver un crew incontournable de Tours… La Brigante family ! Le festival leur a donné un créneau de 2h pour une carte blanche et l’ambiance était à son comble. Les DJs Higher Light et Sanka Slackras se succèdent pour accompagner des MCs qu’on adore comme Green Cross, Gyn.K, Adam Paris, ainsi qu’Art-X au mélodica. On a l’occasion de découvrir un nouveau MC de Brigante, G-Rhyme General, plein d’énergie et au flow impressionnant. Et puis, la grande surprise, Biga*Ranx aka Telly* s’est joint à eux pour le plus grand plaisir du public ! Un moment de folie comme on les aime…

Pour Culture Dub, la soirée se clôture sur cette bonne dose d’énergie. Un petit dodo et c’est reparti pour le 2ème jour !

 

Ambiance

Ambiance

 

Samedi :

Toujours sous le soleil et la chaleur, nous commençons la journée devant un chanteur qui certes n’est ni Dub ni Reggae, comme beaucoup d’artistes dans ce festival à la programmation très variée, mais qui m’a vraiment marquée : Faada Freddy. Sur la grande scène Ginko, il se produit accompagné de ses choristes et c’est un vrai show ! Entre Soul, Jazz et Gospel, la magie opère et le sénégalais nous fait voyager avec lui. Une très belle découverte live pour ma part !

Ensuite, nous nous dirigeons vers la 4ème scène du festival qu’est celle du Chapit’ô. Après avoir tourné entre autres avec Le Peuple de l’Herbe ou encore Zenzile, on retrouve Sir Jean cette fois accompagné du band NMB Afrobeat Experience. Une énergie impressionnante se dégage de leur live, et le chanteur apparaît comme une sorte de sorcier… Mais un très bon sorcier ! Avec leurs visages décorés de peintures tribales, Sir Jean & NMB Afrobeat Experience nous ensorcèlent littéralement, on est tout de suite transportés dans leur univers… Place à la folie, à la danse, mais aussi aux textes très engagées notamment issus du dernier album « Permanent War ».

La soirée se termine sur l’Électro moderne et énergisante des 3 membres de Birdy Nam Nam.

 

Inna De Yard

Inna De Yard

 

Dimanche :

Pour ce dernier jour du festival Terres Du Son, la fraîcheur est de retour avec même une bonne petite pluie histoire de réhydrater le terrain… Mais il en faut bien plus aux festivaliers pour les décourager ! Munis de k-ways et parapluies, nous sommes tous déterminés à profiter de ces derniers moments musicaux !

Et quels moments… Embarquement immédiat pour la Jamaïque en ce dimanche après-midi ! Le groupe Inna De Yard est la réunion des légendes et de la nouvelle génération du reggae jamaïcain : Kiddus I, Cedric Myton, Var, Kush et Winston McAnuff, Bo Pee… Les chanteurs alternent entre micro et instruments de musique pour un live convivial et familial, aux sonorités Roots et Ska. Le temps est suspendu… Et je reste admirative devant la générosité, l’énergie, les sourires et la joie qui se dégagent d’eux ! Ils ont ça dans la peau : le rythme, le chant, la danse et surtout l’envie de partager. Écoutez sans plus attendre leur nouvel album, « The Soul of Jamaica » (lire la chronique) !

Sur l’autre grande scène c’est la chanteuse d’origine comorienne Imany qui enchaîne. Ce n’est pas vraiment du Reggae et encore moins du Dub, mais au travers de sa Soul et son Folk, ses influences Afro sont indéniables. Avec sa voix grave et tendre, malgré son jeune âge, l’artiste semble avoir des choses à raconter et à partager avec son public. Parfois mélancolique mais toujours pleine d’espoir comme l’indique son nom de scène qui signifie la foi en arabe, elle est pleine de fraîcheur. Une autre très bonne découverte live !

C’est sur les derniers concerts Électro du festival que nous partons, ravis des prestations que nous avons eu l’occasion de voir !

Terres Du Son a su, comme chaque année, varier sa programmation pour le plaisir de tous, entre artistes affirmés et nouvelles découvertes. Un grand merci à l’organisation qui, il faut le dire, est l’une des meilleures en matière de festival ! L’accueil chaleureux, les différents espaces mis en place et l’ambiance nous laissent un très bon souvenir et l’envie de revenir pour la 14ème édition.

Merci à Kevin B. / On The Roots pour les superbes photographies !

A très bientôt pour partager de nouvelles aventures…

Live Report : Ti Kaya