Live Report – Garance Reggae Festival 2013 – Bagnols-sur-Cèze

Trois années ont passé depuis notre dernière excursion à Bagnols-sur-Cèze… Avec sa programmation alléchante dédiée en partie au Dub et aux Sound Systems, le Garance Reggae Festival est devenu le rendez-vous incontournable des passionnés de Reggae. Culture Dub se devait donc de retourner sentir ces bonnes vibrations, et de vous les partager…

vignette

Video YouTube:

Garance Reggae Festival 2013 – Extraits Live – © Culture Dub

publié par

C’est sous un soleil de plomb mais avec un léger parfum épicé d’herbe et de reggae flottant dans les airs que nous arrivons à Bagnols-sur-Cèze, un jour avant l’ouverture officielle du Garance Reggae Festival. Beaucoup de festivaliers sont déjà présents et installés sur les bords de Cèze ou au Kingston Village, le camping du festival où pendant 5 jours le sound system Massilia Hi-Fi et ses nombreux invités (Dawa Hi-Fi, Bluntsman, Taiwan Mc, Bhale Bacce Crew, Steppin Forward, Dubamix, etc.) vont faire danser les plus motivés sous la chaleur de leur tivoli. Pour cette première soirée, les marseillais sont accompagnés par le crew Party Time ainsi que par les bretons de Legal Shot et leur big sélection de dubplates. L’idéal pour se mettre en condition avant le début des festivités prévu le mercredi…

Iration Steppas & King Earthquake Sound Systems

Iration Steppas & King Earthquake Sound Systems

Cornell Campbell

Cornell Campbell

Cette soirée d’ouverture était surement celle que l’on attendait le plus,  comme tout amateur de Dub. Et l’on ne fût pas déçu ! Pour l’occasion, deux des meilleurs sound systems européens ont pris place devant la scène principale : Iration Steppas et King Earthquake, venus tout droit d’Angleterre avec leurs 12 scoops chacun. Cette dance éphémère, baptisée très justement Lion’s Arena, aura été le théâtre d’un beau dub meeting, avec deux sounds finalement assez différents, bien que tous deux adeptes du warrior style. D’un côté Iration Steppas en full crew mené par un Mark Iration très en forme, accompagné par les chanteurs Dan Man et Brother Culture, et qui nous a abreuvé de terribles dubplates, d’exclus et de prereleases ; de l’autre Errol Arawak en solo derrière sa control tower pendant presque 10 heures pour jouer ses productions bien ruff & tuff ! Et ce n’est pas tout, de l’autre côté du site, sur l’énorme sono de Blackboard Jungle (6 stacks soit 24 scoops !), plusieurs milliers de festivaliers ont pu assister au live inédit de Chinese Man version sound system, et à un « soundclash » reggae/dancehall entre Killamanjaro de Jamaïque et les français de Soul Stereo. L’édition 2013 est belle et bien lancée !

Seule femme programmée cette année, la délicieuse Mo’Kalamity a l’honneur d’inaugurer la grande scène. Les amateurs de roots en ont d’ailleurs pour leur argent ce jeudi soir avec les concerts suivants : Cornell Campbell et Johnny Osbourne backé par Lloyd Parks et We The People Band, puis Don Carlos et les légendaires Riddim Twins, Sly & Robbie. On regrettera tout de même Ini Kamoze qui a annulé sa tournée européenne et donc remplacé au pied levé par Mr Budy Bye et son acolyte Lone Ranger programmé le lendemain au Dub Station Corner… La nouvelle génération tient également une place importante dans le line up du Garance Reggae Festival, et une partie du public est venu acclamé tout particulièrement Konshens, Inner Circle et Ky-Mani Marley.  Le reggae pop et aseptisé de ces derniers nous amène donc a terminer la soirée au Dub Station Corner où après Ruben Addis et son Unitone Soundimensional, c’est au tour de Channel One de faire vibrer les caissons du Blackboard Jungle Sound System. Après une longue introduction hommage à Bob Marley, Mikey Dread et son acolyte Ras Kayleb vont nous rincer de big tunes roots & culture pendant plus de 3 heures, comme à leur habitude !

Johnny Osbourne & King Jammy

Johnny Osbourne & King Jammy

Jah Shaka

Jah Shaka

Plus les jours passent et plus l’on se sent à l’étroit dans le parc Arthur Rimbaud qui affichera même complet les 2 dernières soirées. Il faut dire que la programmation de vendredi a de quoi ravir les massives, avec en point d’orgue le live set de King Jammy avec Johnny Osbourne et Lone Ranger. Avant cela, un patchwork hétéroclite d’artistes se produit sur la Main Stage : Tiwony pour représenter la scène ragga antillaise, le trio vocal The Tamlins pour le roots, le vétéran Stranger Cole pour les fondations ska et rocksteady, et Busy Signal pour le dancehall moderne. Au Dub Station Corner c’est le représentant de la scène locale T.i.T qui ouvre le bal avec ses prods digital & dub warrior. Si la prog de ce vendredi est convaincante, on regrettera quand même l’ordre de passage de tout ce beau monde, assez incohérent. Lorsque vient le tour des stéphanois de Dub Inc., nous nous orientons logiquement vers le fond du parc où King Jammy, juché sur une scène installée spécialement pour l’occasion, enchaine les hits de son propre label. Une heure plus tard, il est rejoint par Lone Ranger puis Johnny Osbourne pour ce qui s’avérera être une des meilleures performance de ce Garance Reggae Festival 2013. Le dancehall godfather est en grande forme et nous livre tous ces classiques : « Rock It Tonight », « Fally Ranking », « Truth & Rights », « Murderer », « No Sound Like We » ou encore « Buddy Bye » sur l’inévitable Sleng Teng Riddim, tandis que Lone Ranger assume parfaitement son rôle de deejay avec ses gimmicks inimitables. Real sound system style ! Pour terminer la soirée en beauté, un dernier choix cornélien s’offrent aux festivaliers, la Main Stage avec les mythiques Steel Pulse puis le trop méconnu Everton Blender, ou alors Blackboard Jungle et leurs invités du week-end : Reality Souljahs, Jah Marnyah (en remplacement de Christine Miller), Afrikan Simba et Dixie Peach, rien que ça !

Les organismes sont éprouvés, les jambes sont lourdes mais la dernière soirée vaut son pesant de cacahuètes, et le public l’a bien compris, encore plus nombreux dès le début de soirée. Il faut dire que beaucoup attendent Sizzla, après son annulation de dernière minute l’an dernier. Mais celui que les dubbers attendent, c’est bien évidemment Jah Shaka, le roi des sound systems !  D’autres légendes sont également au programme ce samedi parmi lesquelles John Holt, Lee « Scratch » Perry, ou encore Michael Rose pour une reformation inédite du groupe Black Uhuru avec Sly & Robbie. La nouvelle génération est une nouvelle fois présente avec Inner Rose, les gagnants du tremplin Young Lions et groupe du chanteur Joe Pilgrim bien connu à Culture Dub, Nâaman, ainsi que Salomon Heritage pour le Dub. Vous l’aurez deviné, notre Garance Reggae Festival se terminera du côté du Dub Station Corner avec la très bonne prestation de Jah Shaka, prolongée jusqu’à 3h du mat…

Avec une affluence record (60 000 personnes en 4 jours), le Garance Reggae Festival s’impose définitivement comme LE festival Reggae & Dub en France, grâce à une programmation pointue et de par la qualité de ses différentes prestations. Un bilan quelque peu terni par la mort accidentelle d’une jeune femme, et surtout par le tabassage de plusieurs festivaliers par des agents de sécurité, triste affaire qui secoue actuellement les réseaux sociaux… Mais si nous devons retenir qu’une chose, alors contentons-nous de la musique, et là nous avons été conquis.

Merci à Garance Productions, Musical Riot, Mat, Phillipe et big up à tous les massives rencontrés !

Live report et vidéos : Loob
Photos : Thomas Zasso 

Inteviews de Mark (Iration Steppas) et Mc Oliva (Blackboard Jungle) à venir…