Live Report – Holy Smoke ! – Le Cosmo, Clermont-Ferrand (63) – 13 avril 2019

Ce samedi 13 avril 2019, le label BAT Records fêtait son lancement au Cosmo à Clermont-Ferrand. La Holy Smoke ! a réuni 13 artistes sur une scène et un Dub corner, mêlant Punk, Rock, Reggae et principalement Dub, avec High Tone en tête d’affiche. Revivez cette sainte nuit enfumée avec Charlotte Dubcat !

Holy Smoke !

Holy Smoke !

 

Cette première édition de la Holy Smoke !  était à l’image du label clermontois BAT Records : éclectique, familiale et aboutie. Il fallait être en forme pour profiter des neuf heures de son qui ont animé cette nuit, et comme toute bonne soirée, elle est passée à une vitesse folle. Le public venu nombreux au Cosmo était réceptif et enjoué face à la programmation variée et de qualité que nous proposait le jeune label.

DJ Rambla & Sharin

DJ Rambla & Sharin

Quelques médias de la région étaient conviés, en début de soirée, à une conférence pour présenter les actions du label. Chez Culture Dub, on suit de près chaque sortie depuis son lancement. En plus de contribuer à des événements, tels que les mythiques Dub Master ClashBAT Records c’est aussi un studio à disposition pour répétitions, enregistrement et mixage pour les artistes du label, mais également pour des projets extérieurs. Tous ces services font de BAT Records un outil fédérateur, favorisant la culture à Clermont-Ferrand et bien plus loin. Cela fait maintenant un an que ce label indépendant existe et son implication a déjà fait ses preuves, on lui souhaite encore un tas de beaux projets devant lui ! Les présentations étant faites, nous pouvons maintenant profiter pleinement de la soirée.

Il est 20h30, DJ Rambla et Nineteen Dub accueillent, au Dub Corner sonorisé par le Dub Shepherds Sound System, les premiers arrivants avec des sélections et Dubplates issus de classiques tels que ‘Natural Mystic’ ou encore ‘Chase The Devil’. Le barcelonais DJ Rambla est, en effet, reconnu pour détenir un grand nombre de Dubplates. Ceux-ci annoncent d’emblée la couleur de la soirée : on va prendre son pied toute la nuit !

Roots Raid VS Pilah ft Joe Pilgrim

Roots Raid VS Pilah ft Joe Pilgrim

Une demie heure plus tard, ce sont les Rodriguez qui font leur entrée sur scène. Ce groupe Punk clermontois ne mettra pas longtemps à nous donner le sourire. Imaginez le tableau, alors que la salle se remplit tranquillement : guitare, basse, trompette, un chanteur et une grenouille, tous dotés d’une énergie déjantée. Il ne fallait pas passer à côté ! Puis, l’heure du premier round Dub Master Clash (DMC) a sonné, et j’avoue que je commençais à m’impatienter.

Bientôt 22h, les hostilités commencent. Pour ceux qui découvrent le concept DMC, il suffit d’être attentif à ce qu’il se passe au Dub Corner pour en comprendre rapidement le fonctionnement. Après s’être, auparavant, partagés leurs productions en multipistes, deux artistes s’affrontent, le temps d’un set, à coups de mix live, d’effets en tout genre et d’une bonne dose de basses évidemment. Roots Raid aka Natty Bass attaque Pilah le premier. Le membre du Dub Addict Sound System s’allie à son acolyte chanteur Joe Pilgrim pour se défendre avec sa propre version du morceau qui vient d’être joué, puis vice-versa avec la présence du chanteur Ivan Jah en live. On est heureux de découvrir de nouvelles productions, mais aussi de nouvelles versions de morceaux que l’on connaît bien, tels que le superbe ‘Get Out’ de Roots Raid ou encore ‘We Give The People What They Need’ feat Shanti D de Bass Crafters, side project des Kaly Live Dub dont Pilah fait partie. Ce dernier nous dévoile également une nouveauté enregistrée avec Naï Jah au chant. On a droit à un beau pull up sur la version de Roots Raid qui reprend la voix de Naï Jah puis laisse ensuite place à Jolly Joseph au chant pour une belle prestation. Alors qui sort vainqueur de ce premier clash ? Difficile à trancher… Les deux amis, qui font partie du crew Dub Master Clash depuis son lancement, se sont bien défendus et ce n’est pas le public qui dira le contraire ! La présence live des trois chanteurs, également habitués des DMC, est un vrai plus qu’on sait apprécier !

Jahno ft Joe Pilgrim

Jahno ft Joe Pilgrim

Retour maintenant sur la grande scène pour le live poignant du groupe lyonnais 111. On a pu découvrir ce trio avec leur morceau ‘Another Day’ présent sur la Mixtape BAT Records « Home Run #2″ fraîchement sortie en libre téléchargement sur bat-records.com. Malgré la programmation majoritairement Dub de ce soir, le public a su se laisser convaincre facilement par le Rock de 111, qui se compose d’un guitariste, un batteur et une chanteuse qui joue de la basse et de la contrebasse. Ils nous offrent un live énergique, avec de l’inédit pour l’occasion. BAT Records leur a, en effet, demandé de jouer quelque chose de spécial pour le lancement du label. Ils nous proposent ainsi un morceau Dub, à leur façon… C’est en effet la basse qui domine pendant ce moment exclusif.

Après avoir pris un beau shot de Rock, on se dirige maintenant vers le Dub Corner où Ika Dub et Jahno, tous les quatre clermontois, sonnent le deuxième round de la Dub Master Clash #15. C’est Ikadub qui débute avec leur version de ‘Sunny Day’ featuring Jolly Joseph, sorti sur ODG Prod l’année dernière (lire la chronique). C’est avec l’aide d’Ivan Jah et sans pitié que Jahno contre-attaque avec une très lourde basse… Le Dub Shepherds Sound System tiendra-t-il le coup ?! Ce soir, pour leur première DMCIkadub est au complet : basse, guitare-pad et console. Ce trio a récemment fait parler de lui avec la sortie du puissant ‘Militant Warriors’ feat Earl 16 (lire la chronique). C’est donc le feu lorsqu’ils le jouent en live, mais Jahno ne se laisse pas impressionner et enchaîne. Puis vient ‘Execution In The Streets’  feat Vivian Jones d’abord joué par Ikadub puis par Jahno. Là encore, l’ambiance est survoltée, tandis que Joe Pilgrim brandit le 12 » toujours disponible ici (lire la chronique), un titre fort en ces temps de révoltes en France et ailleurs. Quatre musiciens, trois chanteurs et l’amour du Dub ont fait de cette « bataille » un moment bien plus qu’agréable !

La Granja Orchestra

La Granja Orchestra

On se retourne à nouveau vers la grande scène et on accueille encore un groupe local, bien connu ici à Clermont-Ferrand, La Granja Orchestra. Tous de zèbre vêtus, ils introduisent leur set avec ‘African Shades’, un morceau instrumental tiré de « Stories To Tell » Chapter 1. Jolly Joseph entre ensuite en scène et interprète ’8 Shades of Shame’, puis ‘Ask Yourself The Question’. Des morceaux plus Funky les uns que les autres s’enchaînent et on s’aperçoit qu’en plus d’être Dub, Rock et Reggae, le public est tout aussi Funky ce soir ! Un match de baseball s’improvise dans le public, suite au lâché de battes et balles gonflables. BAT Records a mis le paquet sur l’ambiance ce soir, il en est de même pour la décoration de la salle aux couleurs et symboles du label : du beau boulot ! La Granja finit en beauté avec la reprise ‘Bella Ciao’ qu’avaient sortie les Dub Shepherds quelques mois auparavant (lire la chronique).

Troisième et dernier round pour cette Dub Master Clash, les Dub Shepherds envahissent le Dub Corner avec le titre qui ouvre la Mixtape BAT Records « Home Run #1″. Le lyonnais Anti Bypass défend son territoire avec la version du titre joué précédemment par ses rivaux, avec Joe Pilgrim au chant. Il reprend ensuite l’offensive avec ‘Look Twice Girl’ accompagné de Jolly Joseph au micro, suivie bien évidemment de la version du duo clermontois. Puis chacun jouera sa version du très actuel ‘Execution In The Streets’ avec une belle prestation d’Ivan Jah au chant sur la version des Dub Shepherds. On fait le bilan sur ce set endiablé : des Dubs plus belliqueux les uns que les autres, mais également beaucoup d’amour, il est temps de signer l’armistice !

Dub Shepherds Sound System

Dub Shepherds Sound System

2h20, le groupe tant attendu investit la scène. Ce sont les lyonnais High Tone qui nous présentent leur nouvel album « Time Has Come » (lire la chronique). On savoure leurs dernières productions, mais on apprécie également de voir que certains titres tels que ‘X-Ray’ ou encore ‘Driving Fast’ n’ont pas pris une ride. Ils nous offrent aussi une magnifique version du classique ‘Rub-A-Dub Anthem’ feat Pupa Jim. Les frontières du Dub sont repoussées, ils nous emmènent ailleurs tout au long de leur live, un set énervé avec une belle progression et des jeux de lumières créant un vrai spectacle ! Ils finissent en beauté avec un morceau bien planant pour nous laisser en orbite. Ces précurseurs du Dub français continuent leur évolution avec brio, on en a pris plein les yeux et les oreilles, une vraie claque !

Il est maintenant 4h, on retourne au Dub Corner pour la dernière heure de cette sainte soirée. C’est l’espagnole Sharin qui vient enflammer le Dub Shepherds Sound System avec une sélection Steppa Dub adaptée à cette fin de soirée. Le public est encore là et motivé, les pull up ne manquent pas et le titre ‘Ladies Anthem’ d’OBF feat Sis I Leen n’y échappera pas. Le lyonnais Nineteen Dub du Dub Addict Sound System prend la suite avec des sélections tout aussi fâchées. On profite de ces dernière minutes de fête sur le crazy ‘Up Deh’ de Danny T & Tradesman feat Mark Iration, ‘Genetic Weapon’ feat Tena Stelin ou encore ‘Urban Style’ feat Martin Campbell. C’est ensuite DJ Rambla qui clôture ces neuf heures de son, avec des Dubplates à la hauteur, telles que ‘How You Feel’ d’OBF feat Joseph Lalibela ou encore une Dubplate inédite jouée pour la première fois ce soir.

BAT Records a fêté son lancement et sa première bougie de la plus belle des façons ! Cette Holy Smoke ! restera un point marquant dans l’histoire du jeune label. Réunir des artistes de différents horizons, qui partagent tous cet amour pour la musique live, pendant neuf heures sans interruption, fut une vraie réussite et un magnifique moyen de présenter les acteurs du label dans une salle bien remplie. Navigant entre le Dub Corner et la scène, le public conquis a su trouver sa place à chaque moment de la soirée, puis est reparti comblé et impatient de remettre ça !

On se donne rendez-vous au No Logo Festival pour la prochaine Dub Master Clash, ou peut-être même avant… Restez connectés sur bat-records.com pour suivre les actions et événements du label.

Merci à toute l’équipe BAT Records pour l’accueil, vous êtes au top !

Charlotte Dubcat