Live Report – La Nuit du Reggae 2015 – Parc Expo, Lorient (56)

Il y’en avait pour tous les goûts en matière de Reggae ce samedi 24 Octobre 2015 à Lorient. La Nuit du Reggae porte bien son nom, notre live reporter Johann a testé pour vous cette seconde édition, et vous raconte son festival…

La Nuit du Reggae 2015

La Nuit du Reggae 2015

 

Au menu de cette 2ème édition du festival La Nuit du Reggae une programmation éclectique, avec des valeurs sûres du reggae français comme Pierpoljak, Biga*Ranx ou Papa Style, du classique Roots avec The Gladiators, mais aussi un des plus grands du Reggae Africain, Alpha Blondy, la relève avec Meta & The Cornerstones, ainsi que quelques incursions vers d’autres styles musicaux avec le mélange Hip-Hop-Électro-Reggae-Rock du Peuple de l’herbe, et le nouveau projet de Joey Starr, Carribean Dandee. Et pour finir, ce qui nous intéresse le plus, c’est-à-dire du Dub, avec les mythiques Channel One et les écossais de Mungo’s Hi Fi accompagnés du MC anglais YT ! Retour sur cette soirée riche et variée…

Biga*Ranx

Biga*Ranx

J’arrive sur les coups de 19 heures et j’entends en faisant la queue pour rentrer le tube ‘Je sais pas jouer’ de Pierpoljak… C’est malheureusement le seul morceau que j’entendrai de lui, les concerts étant divisés sur 2 halls, je choisis de me diriger vers l’autre hall pour aller voir le concert de Meta & The Cornerstones. Ce concert m’intéressait plus car je connaissais mal cet artiste et je ne l’avais jamais entendu en live. Il nous aura joué une bonne partie de son album « Ancient Future », du bon Roots pour ce sénégalais qui vit aux Etats-Unis. On notera la présence de Kubix à la guitare, un très bon concert pour lancer la soirée !

Sur l’autre hall, le public se regroupe en nombre, c’est l’heure de Biga*Ranx et il semblerait que bon nombre du (jeune) public breton soit venu en grande partie pour lui ! J’ai le temps de voir 3 ou 4 morceaux, ça partait bien, dans son style si particulier, entre Hip-Hop et Digital Dub, j’aurais aimé rester plus longtemps mais il est temps de repartir sur l’autre hall, où des légendes du Roots se préparent à entrer en scène…

En effet, ce sont les Gladiators qui débutent leur set, et il était inconcevable pour moi de les rater ! Accompagnés depuis quelques temps de Droop Lion au chant, ils continuent de m’enchanter en interprétant tous leurs plus grands classiques : ‘Stick a bush’, ‘Hello Carrol’, ‘Dreadlocks the Time is Now’, ‘Soul Rebel’,  ’Looks is Deceiving’ et j’en passe, un grand moment ! Droop Lion apporte une certaine fraîcheur à tous ces classiques des années 70, il interprète aussi des morceaux plus récents comme ‘Ghetto Life’ sortit l’année dernière, assurément un des meilleurs concerts de la soirée pour moi !

Channel One

Channel One

Retour sur le hall principal, et on reste dans la même lignée avec cette fois un des meilleurs représentant de la scène reggae africaine, le grand Alpha Blondy ! Son concert évolue peu mais c’est toujours aussi efficace ! Il commence comme d’habitude en entrant sur le magnifique ‘Jerusalem’, il ajoute ensuite un morceau de son dernier album « Positive Energy » en jouant ‘Rainbow in the Sky’, ça tombe bien c’est surement le morceau que je préfère de son dernier album ! Il continue en nous jouant ses superbes ‘Cocody Rock’, ‘Sweet Fanta Diallo’, le magique ‘Peace in Liberia’, et conclue en apothéose sur ‘I Wish You Were Here’ et bien sûr ‘Brigadier Sabari’. Une nouvelle fois un concert impeccable pour lui, le public est conquis !

C’est ensuite le moment de faire une petite pause pour moi puisque dans un hall c’est Le Peuple de l’Herbe qui joue, je vais quand même les voir un peu, le temps d’entendre notamment ‘No Escape’. Sur l’autre hall, c’est Carribean Dandee, avec Joey Starr donc, accompagné de Nathy, DJ Pone et Cut Killer. Là aussi je reste quelques instants pour écouter quelques sons, puis je retourne sous l’autre hall, où va commencer le gros morceau de la soirée…

Il est minuit, place au Dub pour notre plus grand plaisir ! Peu de monde dans le deuxième hall, la majorité du public est encore au concert de Carribean Dandee, c’est dommage car c’est Channel One qui débarque… Mikey Dread à la sélection, Ras Kayleb au micro, c’est parti pour une grosse session ! Ils commencent par jouer 3 Bob Marley, dont ‘African Herbsman’, ça annonce la couleur ! Ils joueront aussi du Gregory Isaacs ou du Burning Spear parmi les morceaux que j’ai pu reconnaître… Mikey Dread joue les morceaux puis enchaine avec leurs versions sur lesquels Ras Kayleb envoie de bons freestyles. Malheureusement le temps était limité pour ces 2 grandes figures du Dub UK, et après une grosse heure ils doivent déjà laisser la place, un peu court donc, mais terrible session !

Les programmateurs ont quand même eu la bonne idée de mettre deux groupes Dub à la suite, direction donc l’autre hall pour terminer la soirée, je ne verrai donc pas jouer Papa Style, puisque les terribles Mungo’s Hi Fi finiront de belle manière ma soirée !

Venus sans leur magnifique sono malheureusement, on aura quand même le plaisir de les voir avec YT au micro, pour là aussi une très bonne session ! On peut entendre ‘Bike Rider’ de Pupajim, ‘Ruff mi Tuff’ de Tippa Irie, ou encore ‘Serious Time’ avec YT au micro. YT est justement en grande forme et pose des freestyles sur une bonne partie des morceaux joués. On a aussi la bonne surprise de retrouver Biga*Ranx, qui revient sur scène pour nous faire une terrible version de son ‘Session on Top’ ! Mungo’s Hi Fi terminera par le grand classique de Marina P ‘Divorce à l’Italienne’, là aussi le temps était compté, mais quel plaisir de les entendre jouer !

Cette 2ème édition de la Nuit du Reggae aura donc tenu toutes ses promesses. La programmation variée fait qu’il y en a eu pour tous les goûts, le public a donc répondu nombreux pour l’occasion ! De mon côté j’ai une grosse préférence pour les concerts des Gladiators et d’Alpha Blondy, et bien sûr pour la programmation Dub ! Ceux qui sont venus juste pour ça regretteront peut être l’absence de sono pour Channel One et Mungo’s Hi Fi, mais ce fût quand même un bon moment !

Un grand merci donc à Regie Scène pour l’organisation de ce festival, à Thomas et Erwan pour les superbes photos !

Live Report : Johann
Photos : Erwan Raphalen (www.live-on-the-edge.fr) et Thomas Alemany (www.thomasalemany.piwigo.com)