Live Report – Les Indézikables 2015 – 24 juillet 2015, Saint-Gervais-les-Bains (74)

Cette soirée du vendredi 24 juillet 2015 ouvrait la cinquième édition des Indézikables à Saint Gervais Mont Blanc. Une soirée orageuse qui n’a pas pu permettre à Brain Damage et Vibronics de nous montrer leurs talents, par contre Filastine et La Fine Equipe nous ont offert une belle prestation. Charlotte Dubcat, accompagnée de son photographe Doryk, y était et vous raconte… Rainy Live Report !!

ambiance

ambiance

 

Histoire d’annoncer la couleur, un orage s’est abattu sur le site à l’heure d’ouverture, mais cela n’a pas arrêté Les IndézikablesFilastine a pu nous offrir un live de qualité, sans une goutte de pluie. Quant à La Fine Equipe, ils n’ont malheureusement pu aller jusqu’au bout de leur set, car une forte pluie s’était invitée à la fête. Et déception pour beaucoup de monde, quand on apprend que Brain Damage et Vibronics ne pourront pas jouer ce soir. Déçus, mais le déplacement valait le coup tant la performance du live de Filastine était à la hauteur, et l’accueil par les organisateurs au top !

Filastine

Filastine

 

Filastine, ce nom vous dit quelque chose… ? C’est normal, notre Dub Guru AlexDub nous a déjà plusieurs fois passé certains de ses titres dans l’émission radio hebdomadaire Culture Dub. Certes, s’il fallait le classer, cela ne serait pas dans la catégorie Dub, mais Electro-Bass Music très éclectique. Son dernier album «  £ooted  » est sorti il y a deux ans (lire la chronique).

Ce soir, il est accompagné de Nova, chanteuse Hip Hop avec qui il collabore très régulièrement. Ce live est une vraie invitation au voyage, ne serait-ce déjà par la nationalité de ce duo. Grey, le noyau de Filastine, est barcelonais, tandis que Nova est indonésienne. On voyage aussi avec les vidéos projetées sur grand écran, elles représentent des images tournées à travers le monde et à différentes époques. Grey agit en direct sur ces vidéos en les agrémentant d’effets. Mais le voyage se fait principalement grâce aux différentes influences musicales mises en forme avec brio. Vous l’aurez compris, il s’agit ici d’une aventure spatio-temporelle et sensorielle, on en prend plein les yeux et les oreilles !

Filastine

Filastine

 

Nova chante, accompagnée de son pad et son dictaphone, mais elle joue aussi du tambourin, du triangle, du mélodica et de la caisse claire, oui rien que ça… On peut en dire autant de Grey qui joue son set en live, et manie les percus avec talent. Il joue même du chariot de supermarché, qui ne sert pas que de décor sur scène. Ils performent tous deux dans différents domaines et ils assurent !! Chapeau !

Une aura émane de ce duo, ils nous partagent une belle énergie. Ils avaient en face d’eux un public très réceptif et accueillant, qu’ils ont su séduire aisément.

 

Après ce très beau live, pendant le changement de plateau, on nous conseille vivement de nous mettre à l’abri car un orage arrive… C’est chose faite, Doryk et moi loupons donc le live de La Fine Equipe. Ils n’ont malheureusement pas pu aller au bout de leur set et l’annulation de la fin de la soirée est annoncée.

Tous déçus de ne pas avoir pu applaudir Brain Damage & Vibronics, nous repartons quand même avec la joie d’avoir assisté à un joli spectacle !

 

 

Le lendemain, la seconde soirée des Indézikables offrait une programmation ciblée Rock et sans pluie !

 

Big up aux Indézikables et à Filastine pour leur orage de bonnes basses énergiques.

Remerciement spécial à Philippe pour le très bon accueil et bien sûr à mon acolyte Doryk !

Photos : Doryk
Live Report : Charlotte Dubcat