Live Report – Liquid Dub Festival 2018 – Saint-Jouvent (87)

Les 27 et 28 juillet 2018 avait lieu le Liquid Dub Festival, à Saint-Jouvent (87). Culture Dub y était et vous fait part de son expérience sur cette première édition du festival organisé par Biga*Ranx aka Telly* et MÏSE Records ! Retour sur cet événement très attendu…

Biga*Ranx

Biga*Ranx

 

Le vendredi 27 juillet 2018, la première édition du Liquid Dub Festival ouvre ses portes. Au cœur du village de Saint-Jouvent, dans le Limousin, les dubbeurs affluent des quatre coins de la France, et remplissent petit à petit le terrain faisant office de camping.

Les concerts débutent à 16h le vendredi, avec le Dub de Natural Ness sur leur propre Sound System, qui sonorisera d’ailleurs le Dub Corner tout au long du week-end. Tandis qu’Arkabash ouvre la Grande Scène du festival à 17h et que Sanka prend la place de Natural Ness sur le sound system, j’arrive sur le camping.

Après une installation rapide, il est temps de rentrer sur le festival côté sound system afin de profiter de Lil Slow en featuring avec Telly*. Avec son flow et son dynamisme qu’on lui connaît bien, Biga*Ranx aka Telly* met les dubbeurs dans l’ambiance… Le week-end s’annonce festif !

En parallèle sur la Grande Scène, Chill Bump fait son entrée. Le public se masse devant la scène et danse sur les rythmes hip-hop du groupe tourangeau.

Blackjoy, quant à  lui, succède à Lil Slow, puis, Blundetto se place aux commandes du Sound System et nous fait profiter de ses sons « Dub Champagne » profonds. On peut notamment entendre ‘Above the Water’, qui n’est autre que l’une de ses collaborations avec Biga*Ranx.

High Tone

High Tone

Les fans de Biffty se précipitent à la Grande Scène afin de profiter à fond du concert du rappeur venu accompagné de ses acolytes Dj Weedim et Julius. Les festivaliers ayant assisté au concert sont unanimes, l’ambiance était explosive ! Le rappeur a notamment chanté son célèbre titre ‘Méga Boze’.

Pendant ce temps là, le du Dub Corner se remplit et c’est KZA qui succède à Blundetto, suivi ensuite du duo de choc Supa Mana feat Pauline Diamond qui mettent le feu !

L’Entourloop s’empare de la Grande Scène à 22h, accompagnés de leur fidèle MC Troy Berkley et du joueur de cuivres N’Zeng. Les deux DJs nous font pénétrer dans leur univers bien à eux avec leurs visuels de dessins animés ou de films d’antan. Parmi les titres joués durant leur set, on peut entendre ‘Dreader than Dread’, leur collaboration avec The Architect et Skarra Mucci, ou encore ‘Le Bonheur’ (en featuring avec Panda Dub) et bien entendu ‘Push The Limits’, leur toute dernière collaboration avec Biga*Ranx ! Durant leur concert, les festivaliers ont le privilège d’assister à l’éclipse totale de Lune et peuvent également voir la planète Mars à l’oeil nu… Un spectacle hors du commun !

Les lyonnais High Tone clôturent ce premier soir sur la Grande Scène où le public est présent en masse afin de profiter de leur Dub énergique et puissant dont leurs différentes productions et collaborations sont facilement reconnaissables.

Du côté du Sound System, le public est également bien présent puisque c’est au tour d’un des membres du crew Brigante, Higher Light, de prendre le contrôle des platines. Il est accompagné de Gyn.K, G-Rhyme General et Adam Paris, mais également de tous membres du Brigante crew. Tour à tour, les 3 chanteurs se partagent le micro pour nous offrir des freestyles splendides !

Pour finir cette première soirée de festival, Olo et Art-X, membres et fondateurs d’Ondubground, ont concocté un medley de remixs inédits où les oreilles les plus aiguisées auront notamment pu reconnaître l’excellent ‘Danube’ sorti en 2016 sur l’album « Addvice » (lire la chronique).

Le premier soir s’achève et les festivaliers regagnent leur campement, où certains prolongent un peu la fête, afin de reprendre des forces pour le lendemain.

 

L'Entourloop

L’Entourloop

 

Place à la seconde journée de festival, en début d’après-midi, avec un DJ set d’Ondubground sur le Sound System. Art-X fait sonner son mélodica sur certaines productions mixées par Olo tandis que les festivaliers arrivent doucement sur le site afin de profiter du son, des stands présents et même d’un coin chill installé afin de profiter en douceur du son Dub.

A l’entrée du festival, un mini skate-park a également été aménagé à l’entrée du festival pour l’après-midi, où les MCs mais également skateurs Don Camilo et Biga*Ranx animent un contest organisé pour l’occasion. Les participants offrent au public venu les acclamer des figures plus impressionnantes les unes que les autres.

Pendant ce temps-là, le DJ poitevin Loop Victim joue son set Bass Music, pour laisser place ensuite à Sad Pablo, puis au nouveau duo tourangeau Damé. Ils nous offrent un Dub calme et posé avec la voix envoutante de la chanteuse, et interprètent notamment ‘Russian Roulette’ et ‘Bye Bye’, titres issus de leur EP récemment sorti sur le label Brigante Records.

Ackboo

Ackboo

Sur la grande scène, le premier artiste à se produire est Roger Latcheup. Puis au tour d’Ackboo, plutôt habitué à des horaires tardifs mais bien décidé à mettre le feu quoi qu’il arrive, de nous régaler avec du gros Dub Steppa. Accompagné de Ras Mykha, ils enflamment le public de plus en plus nombreux devant la scène. Ackboo reprend des titres de ses différents opus, on peut ainsi entendre ‘Invincible’ tiré de son album éponyme sorti en 2016, ‘Mexico in Dub’ ou encore ‘Dreader Than Dread’. Pour le titre ‘Youthman’, issu de son dernier album « Pharaoh » (lire la chronique)Malone Rootikal rejoint Ackboo et Ras Mykha sur la Grande Scène du Liquid Dub, puis les 3 reprendront ensemble l’énorme ‘Turn up The Amplifier’ !

Pendant ce temps-là, Higher Light propose aux festivaliers côté Sound System une sélection Dub sur laquelle Gyn.K et G-Rhyme General se partageant le mic, tandis qu’Art-X, se balade parmi le public pour présenter ses compositions au mélodica.

La Grande Scène, quant à elle, voit se succéder les artistes Mounika, Chaton puis le duo de rappeurs belges Caballero & Jeanjass. Toujours sur le sound system, après Art-X et son mélodica magique, c’est au tour de Don Camilo et Crudo Bilbao de nous offrir un set de dingue ! Ghilou Bwoy les accompagnera à la trompette. Don Camilo reprendra notamment son fameux titre ‘Sound Boy’. L’Espagne, l’Amérique du Sud et les cuivres se mélangent parfaitement bien !

Vient ensuite le tour de Green Cross backé par Sanka de nous ambiancer sur des sonorités Dub et des extraits de son dernier album « Mic Alchemist » (lire la chronique). La voix de Green Cross raisonne et met une superbe ambiance !

O.B.F prend ensuite le contrôle des platines pour offrir un set de dingue qui met littéralement en transe les dubbeurs présents au niveau du mur de son. Malheureusement, leur set sera entaché de la panne du sound system… O.B.F finit donc son set sur les enceintes de retours, ce qui oblige les festivaliers à se rapprocher le plus possible des petites enceintes. Cet incident a créé, malgré lui, une ambiance chaleureuse et intimiste ! Il en ira de même pour Natural Ness qui offrira un set Dub dans une ambiance cosy.

Pendant ce temps, Atili au mix et Prendy au micro, les Brigante s’emparent de la grande scène et enchaînent leurs titres dont ceux que l’on connait tous ‘Longtime’ et ‘Tomorrow’, toujours aussi efficaces… Le public est très nombreux et surtout très chaud !

Atili reste au contrôle pour backer cette fois-ci son frère Biga*Ranx tant attendu ! Accompagné de Pauline Diamond pour les coeurs, on entendra notamment ‘My Face’, ‘Make this time’, ‘Brigante Life’ et bien sûr le titre ‘Liquid Sunshine’ issu de son dernier album « 1988 » (lire la chronique) et qui a d’ailleurs largement inspiré le nom du festival. Pour la première fois, il a l’occasion d’interpréter ‘Petit Boze’ en live avec Biffty, ainsi que ‘Méga Boze’, et le public est dingue !

Telly* Aka Biga*Ranx en profite pour inviter tout le Brigante crew mais également les bénévoles à le rejoindre sur scène afin de faire une énorme fête face au public déchaîné qui en redemande ! De par sa générosité sans faille, il pensera à remercier chacune des personnes qui a rendu cet événement possible, et on peut sentir toute son émotion dans sa voix.

La fête se poursuit au Dub Corner où Supa Mana clôturera cette première édition très réussie du Liquid Dub Festival. Elle sera rejointe par l’ensemble du Brigante crew pour un final archi festif !!!

Organisé par Biga*Ranx aka Telly* et MÏSE Records, le Liquid Dub Festival a totalement retourné Saint-Jouvent et a fait très fort pout une toute première édition !

Merci à Telly* et tout le Brigante crew de nous avoir offert ces deux jours de fête et de Dub ! Ce fut également l’occasion de faire de très belles rencontres artistiques. Merci à tous les artistes présents pour leur gentillesse, leur disponibilité et leur immense talent. Longue vie au Liquid Dub Festival et à l’année prochaine pour une nouvelle session !

Live Report : Justine
Photos : Kasper Delimoges (toutes ses photos ici)