Live Report – Nantes Dub Club #16 – Nantes (44)

C’est reparti ! Après la nouvelle grande réussite de la dernière édition du Dub Camp Festival (voir le live report) cet été, l’association Get Up! faisait sa rentrée ce vendredi 9 octobre 2015, et quoi de mieux qu’une Nantes Dub Club, la 16ème du nom déjà, pour débuter ! Johann y était pour Culture Dub, et il vous raconte sa soirée…

Messenger Douglas

Messenger Douglas

 

Au programme pour ce Dub Club : les anglais Kibir La Amlak et Messenger Douglas, un des maîtres du dub  UK en la personne d’Aba Shanti I, et les français invités à venir sonoriser la salle ce soir, Steppin Forward, comme toujours à Nantes avec 8 scoops. Une programmation solide donc pour commencer, et une soirée qui n’a une fois de plus pas déçu…

La soirée débute assez tôt, à 20H30, le public n’est donc pas encore arrivé pour une grande majorité quand Steppin Forward lance la soirée. Il semblerait que Blackboard Jungle ait fait des émules puisque c’est aussi de Rouen que nous vient ce sound, qui va débuter par une heure de sélection plutôt Roots qui aura bien mis en jambe les massives arrivés tôt. Pour les retardataires, il y aura une séance de rattrapage à la fin !

JT Kibir La Amlak

JT Kibir La Amlak

Ensuite c’est JT, le selecta de Kibir La Amlak, qui prend le contrôle des opérations. Petite frustration pour moi, il n’y avait ni Mulu ni I-Jah Salomon avec lui, on aura donc pas la chance d’entendre en live le violoncelle ou le saxo des deux autres membres. Mais JT n’est cependant pas venu tout seul, puisque Messenger Douglas était avec lui. Le chanteur de Birmingham a déjà collaboré avec Kibir La Amlak, notamment sur le superbe ‘Have Jah’ sur le riddim du ‘If I don’t Have You’ de Gregory Isaacs, qu’il ne s’est pas bien sûr pas fait prier de nous jouer ce soir !

2 heures de set de très bonne qualité pour les deux artistes, essentiellement Roots avec quelques passages plus Steppa. On a pu entendre les productions de JT, comme une tune de Nish Wadada, et la belle voix de Messenger Douglas a fini de nous convaincre, que ce soit en chantant ou en faisant des freestyles. C’était la première fois que je voyais Kibir La Amlak et ils ne m’ont pas déçu, j’espère les revoir au complet bientôt !

23h30, la salle est maintenant bien remplie, il est temps d’accueillir la grosse tête d’affiche de la soirée, monsieur Aba Shanti I ! Il commence d’entrée avec un big ‘African Blood’ qui met tout de suite le public d’accord ! Avant certains des morceaux qu’il nous joue ce soir, Aba nous annonce leurs dates d’enregistrement : 1991, 1994… et ils sont toujours aussi énormes et indémodables, preuve du génie de cette légende du dub UK ! Ce qui me frappe à chaque fois que je vois cet artiste, c’est que j’ai l’impression d’assister à une leçon de Dub, il joue souvent 3 ou 4 versions différentes de ses morceaux, ce qui nous permet d’écouter et essayer de comprendre comment il crée ses sons.

Steppin Forward Sound System

Steppin Forward Sound System

Bonne surprise aussi pendant son set, car si on n’a pas eu d’instruments en live avec Kibir La Amlak, pendant le set d’Aba Shanti arrive Ras Divarius, un violoniste belge qui commence à se faire un nom dans le Dub… Les deux artistes vont nous offrir un moment magique, les sélections d’Aba Shanti se marient à la perfection avec le violon de Ras Divarius, rien que pour ce moment ça valait le coup de se déplacer ce soir ! Comme à son habitude Aba Shanti I nous aura livré une magnifique performance, c’était la troisième fois que je le voyais en l’espace de quelques mois mais ce qui est bien avec le Dub c’est qu’on n’assiste jamais à la même soirée, ce qui fait que je ne me lasse jamais de le voir, et je l’attends de nouveau de pied ferme pour une prochaine session !

La dernière heure de la soirée est de nouveau consacrée au Steppin Forward, Idren Leeroy à la sélection, Pupa Derrick en grande forme au micro, pour encore une grosse sélection ! Ils n’oublient pas de placer une dédicace au Blackboard Jungle, ça montre la solidarité entre les différents groupes sur la scène Dub. Ras Divarius est toujours présent aussi pour cette dernière heure et il va accompagner de son violon plusieurs des sélections de Idren Leeroy. Malheureusement à 2h30 il est déjà temps de couper le son, ça fait un peu tôt mais si on veut que les Nantes Dub Club perdurent il vaut mieux respecter les limites, et puis pour ceux qui sont arrivés dès le début c’est tout de même 6 heures de Dub auxquelles on vient d’assister, alors réjouissons-nous d’avoir pu passer une grosse soirée !

Vous l’aurez compris, le coup d’envoi de la nouvelle saison des Nantes Dub Club a encore été une réussite, que ce soit au niveau des artistes qui auront tous été au top ou du public qui a encore répondu présent ce soir !

Comme toujours avec l’association Get Up ! une très bonne organisation aussi, un grand merci à eux et à Culture Dub. La prochaine Nantes Dub Club est déjà programmée, ce sera le 4 décembre, et en prime on connaît déjà le line up, Bush Chemists avec King General, Addis Pablo, et le Chalice Sound System. Alors prévoyez votre soirée, ça promet encore une session mémorable du côté de Nantes… Et si vous n’êtes jamais venus allez-y les yeux fermés !

Photos et report : Johann pour Culture Dub.