Live Report – Nomade Reggae Festival #4 – Frangy (74)

Du 3 au 5 août 2018 avait lieu la 4ème édition du Nomade Reggae Festival à Frangy (74). A l’affiche, de grands acteurs de la scène Reggae et attenante, française comme jamaïcaine ou encore italienne, allant de Mad Professor feat Lee Scratch Perry à High Tone en passant par Jah Shaka, Mellow Mood, Soom T, Ky Mani Marley, Capleton, Jah 9, Manudigital, L’Entourloop et bien d’autres…

Mad Professor

Mad Professor

 

Vendredi 3 août 2018 :

En ce premier jour de festival, nous arrivons sur les lieux à 21h tandis que le concert de Mad Professor Feat Lee « Scratch » Perry touche à sa fin. Nous avons tout de même le temps de voir quelques titres du duo, et la légende jamaïcaine Lee « Scratch » Perry, toujours vêtu dans le style inimitable qu’on lui connait, ambiance son public sur ses titres cultes, mais également sur des remixs de titres de Bob Marley dont il a été le producteur avec les Wailers, tels que ‘Mystic Warrior’ (remix de ‘Natural Mystic’) ou encore un remix de ‘Jammin’.

Le temps du changement de scène, Shining Sound System maintient les festivaliers dans l’ambiance avec des sons de pur dub, aux basses puissantes, sur leur sound system 4 scoops. De quoi faire danser les passionnés sous un un soleil intense ! Ils assureront ces « temps morts »  sur la grande scène tout au long du week end pour notre grand plaisir.

C’est au tour du groupe lyonnais High Tone de se produire sur la scène. Leur intro est mystérieuse et envoûtante, elle nous fait voyager vers leur univers bien particulier. Puis, très vite, ils attaquent avec des sons extrêmement recherchés et travaillés, mélangeant Dub, Dubstep ou encore Électro, avec des basses profondes et surpuissantes.

Pour clôturer cette première soirée, le légendaire Jah Shaka prend le contrôle du Shining Sound System pour une sélection de vinyles Reggae Roots cultes issus de ses productions. Le coin Dub fait un peu petit mais donne un côté intimiste agréable… Les festivaliers sont captivés et se laissent rapidement transporter !

 

Ky-mani Marley

Ky-mani Marley

 

Samedi 4 août 2018 :

Nous revoici pour le 2ème jour, et nous arrivons tout juste pour le début du concert de Volodia. Toujours sous un grand soleil, le chanteur backé par le groupe Booboo’zzz All Stars amène sa bonne humeur sur le festival et interprète des titres repris de tout le public, comme ‘Sac à dos’ ou encore ‘Réveille la ville’. C’est frais, actuel et dansant, idéal pour se mettre dans l’ambiance de la soirée !

Il est suivi de Junior Tshaka accompagné de son band, pour continuer dans le style reggae français. Le chanteur suisse reprend des morceaux tels que ‘La jungle’ ou ‘Comme un oiseau’ face à un public bien réceptif et qui profite de l’instant !

C’est ensuite au tour des jumeaux italiens Mellow Mood de venir enflammer le public. Comme a leur habitude, le duo sait mettre l’ambiance avec leur reggae frais et moderne, très efficace. Ils viennent présenter leur album « Large » sorti en début d’année, et le retour est très positif !

Première artiste femme de ce week end, place à la grande Soom T en live band sur la grande scène. Dynamique et motivée, elle propage les belles énergies aux festivaliers présents en nombre. Voyageant entre reggae, soul, blues et dub, Soom T se démarque par son style et son flow impressionnant, qui ont un succès fou !

Tandis que ses musiciens commencent par un intro instrumentale, Ky Mani Marley s’empare à son tour de la scène. Cette fois-ci, c’est du pur reggae roots, caractéristique de la famille Marley emblématique dans le milieu ! Le fils de Bob Marley reprendra d’ailleurs plusieurs chansons cultes de ce dernier comme par exemple le titre ‘One Love’. Souriant et naturel, il partage avec plaisir sa culture aux festivaliers de Frangy qui répondent présents.

Le dernier de ce samedi soir à se produire sur la scène est le jamaïcain Capleton. Après un warm up effectué par son acolyte Jah Thunder, le jamaïcain arrive en chantant et jumpant sur la scène mettant ainsi une ambiance de folie ! Son énergie est instantanément transmise au public toujours aussi motivé malgré l’heure tardive.

 

Manudigital

Manudigital

 

Dimanche 5 août 2018 :

C’est le troisième et dernier jour de cette 4ème édition du Nomade Reggae Festival en ce premier dimanche d’août. Vanupié commence son concert sur la grande scène, back de son band de musiciens, et nous embarque directement avec sa voix unique ! Le public est nombreux et répond présent en chantant et dansant sur les musiques reggae roots actuelle. Il termine par un  joli rappel en acoustique voix / guitare.

Tout comme les deux jours précédents, Shining Sound System prend la relève du son entre les concerts de la grande scène. Suite au retard pris sur les concerts, cela leur laisse le temps de bien s’exprimer au travers d’un sélection dub de qualité.

Le concert de Salif Keita ayant été annulé au dernier moment à cause d’un problème de visa, à la grande déception de nombreux festivaliers mais également de l’oragnisation, une troupe africaine est venue se produire sur la grande scène. Djembés, danse, chants, balafon, guitare, clavier, le groupe met une ambiance de folie et répand la joie autour de lui, dans un pur moment de générosité et de partage.

C’est ensuite le moment pour l’organisateur du festival, le maire de Frangy et deux collaborateurs représentants africains de faire un discours pour présenter le projet qui se cache derrière ce festival. Tout comme les années précédentes, l’association Mélodies du Monde utilisera en effet les bénéfices pour la construction d’un centre de santé médico-social et d’alphabétisation à Sanankoroba au Mali. L’organisateur en profite pour remercier les bénévoles, les festivaliers et tout ceux qui s’investissent de près comme de loin pour faire fonctionner le festival et les projets de l’association.

La programmation étant un peu chamboulée due au retard de transport de Jah 9, c’est au tour de Manu Digital de prendre le contrôle des ses machines. Energique, il attaque directement avec un dub digital électro qui met le feu au festival ! Il est accompagné du MC Deemas J puis de son acolyte habituel le grand Joseph Cotton. Ce dernier, bien décidé à motiver la foule, pose son flow avec son style et sa prestance reconnaissables parmi tant d’autres.

L’Entourloop prend le relai, accompagnés de leur trompettiste N’Zeng, et maintiennent l’ambiance à un haut niveau ce soir. On a pu entendre les nombreux titres en collaboration avec de grands MC du milieu comme Biga*Ranx, Tippa Irie ou encore Patrice. Ils sont très vite rejoints par leur MC officiel Troy Berkley qui vient poser son toast hip-hop avec une belle énergie ! Les sons sont très bien  travaillés, imagés par des vidéos recherchées, le tout dans un style à la fois old school et très actuel qui fait toujours autant son effet.

Chargée de clôturer ce troisième soir, la sublime Jah 9 commence son concert, motivée malgré l’heure tardive. Avec sa voix intense et profonde, et es textes aux sens recherchés et engagés sur des intrus de pur reggae, elle nous captive instantanément ! Un concert magnifique et posé qui permet de terminer en douceur ces derniers instants de fête…

Et voila, la 4ème édition du Nomade Reggae Festival touche à sa fin. La programmation était encore une fois de qualité, éclectique et cosmopolite, avec de grands artistes influents du milieu ! 4 éditions c’est peu, et le festival a encore quelques points à améliorer côté organisation et accueil, mais la mission principale est réussie : 3 jours de musique avec des artistes de qualité, de bonne humeur, de partage et de déconnexion totale !

Live Report : Ti Kaya
Photos : Kevin B On The Roots (plus de photos ici)