Live Report – Reggae Sun Ska 2016 – Bordeaux (33)

Avec plus de 56 000 festivaliers durant les 5, 6 et 7 août 2016, le 19ème Reggae Sun Ska fut une très belle édition, un superbe souvenir pour toute l’équipe Culture Dub présente sur place et principalement à la Dub Foundation, que nous vous proposons de revivre en images et en émotions !

Culture Dub Stand

Culture Dub Stand

 

Cette année, Ti Kaya vous raconte son Reggae Sun Ska, tandis que Loob et AlexDub vous livrent leurs principaux coups de coeur… Et pour vous mettre directement dans le bain, regardez la vidéo ci-dessous de quelques un des meilleurs moment du festival, côté Dub Foundation bien sûr !

vignette

Video YouTube:

Reggae Sun Ska 2016 – Dub Foundation Aftermovie – © Culture Dub

publié par

Vendredi 5 août :

C’est le premier soir du Reggae Sun Ska et une bonne programmation s’annonce, répartie sur 4 scènes : les scènes principales One Love et Natty Dread en alternance, la scène Showcase, et bien sûr la Dub Foundation. Ma soirée débute d’ailleurs ici, au coeur de l’arène sonorisée cette année encore par le Sound System de Legal Shot qui nous assure un son pur et de qualité.

Après le warm up Roots et strictly vinyls des locaux DJ Akademy accompagné du chanteur Ricky Chaplin qui nous partage son plaisir de jouer sur le Legal Shot Sound System avec ses conscious lyrics et ses vibes positives, nous retrouvons le trio Ondubground… du louuuurd !!! Entre Dub et Dubstep, avec Art-X au contrôle et au mélodica, Guillaume au pad électronique et Natty à la basse, quoi de mieux pour attaquer ce Reggae Sun Ska comme il se doit !

Petit passage intermédiaire par la petite scène Showcase où l’ambiance y est sympa et conviviale, telle une petite soirée privée au milieu de ce BIG festival (et où se produiront ce soir là Atomic Spliff et Rising Tide entre autres), et je me dirige ensuite vers les grandes scènes, où la foule est nettement plus nombreuse mais l’ambiance tout aussi bonne ! Sur la scène Natty Dread j’ai pu voir le Massilia Sound System, toujours aussi énergique et plein de vie. Et les plus chanceux ont même eu le droit à leur verre de Pastis ! S’en est suivi un groupe plutôt surprenant dans la programmation du Reggae Sun Ska, sur la scène One Love : Bigflo & Oli. Leur Hip-Hop français a tout de même conquis les festivaliers, d’autant plus avec un invité surprise en la personne de Naâman !

C’est reparti pour la Dub FoundationSister Nancy livre un set de caractère. Quel charisme et quelle prestance ! Un retour aux racines du genre après le set éclectique et énergique du polonais Dreadsquad et ses chanteurs du soirs, Kasia Malenda et Jman, suivit d’une introduction au Rub A Dub, façon espagnole, signée Supah Frans et Ponchita Peligros.

Parlons ensuite de Mahom… J’étais, je suis et je serai toujours conquise ! Je ne suis donc absolument pas objective. Mais qu’est-ce que c’était bon !! Et qu’est-ce qu’ils sont fous… On aime ça, dans la Culture Dub family. Enfin, c’est Weeding Dub qui clotûre cette première soirée : juste morteeeel… Le morceau final ‘Gispy Dub’ nous transporte tous, comme à chaque fois, nous n’avons plus envie de nous arrêter de jumper !

Retrouvez des extraits vidéos du premier jour en cliquant ici ! 

 

Ondubground

Ondubground

 

Le coup de coeur de Loob : la French Dub Touch en force !

Cette première soirée fut marquée par la forte présence de Live Dub exclusivement français, un choix payant pour les organisateurs puisque la scène Dub Foundation n’a jamais désemplit. Bien que programmé (trop) tôt, Ondubground en a fait le constat, le public du Reggae Sun Ska était très chaud ! Le live énergique de nos 3 tourangeaux mêle habilement Dub classique et sonorités moderne à l’image de leur dernier album en date « Addvice » (lire la chronique) dont nous avons pu entendre quelques extraits ce vendredi.

Plus tard, deux lives dont les réputations ne sont plus à faire ont clôturé cette belle première soirée : Mahom et Weeding Dub. Les premiers étaient attendus, et ils n’ont pas déçu ! Particulièrement en forme, Joris et Toinou nous ont livré une sorte de best of de leurs tunes les plus efficaces en Sound System : ‘Cerbere 2.0′, ‘Trouble of The World’, ‘Deep In Your’ ou encore ‘The Big Bad Zoo’ composé avec Adi Shankara et la voix de Maïcee pour Culture Dub Records (lire la chronique) !

L’ambiance est clairement monté d’un cran quand débute ensuite le live de Weeding Dub par le terrible ‘Believe In YRSLF’ avec le chanteur lillois Little R, suivit d’une autre de leurs collaborations, le tout aussi excellent ‘When I Write’. La suite est un enchainement de big tunes, parmi lesquelles le tout nouveau ‘African Shrine’ (lire la chronique) ou le désormais classique ‘Gypsy Dub’. Contrairement à ses prédécesseurs, Weeding Dub est seul derrière sa console multipistes, à l’image d’un Mad Professor. Art-X viendra tout de même l’épauler en posant son mélodica sur une version, comme il l’avait d’ailleurs fait avec Mahom auparavant.

Voilà qui pourrait parfaitement résumer la soirée et plus généralement la scène Dub française, cet esprit de partage entre plusieurs générations de dubbeurs, là où les mots « Dub Family » prennent tout leur sens. Et avec un public de plus en plus demandeur, on peut le clamer haut et fort : la « French Dub Touch » a encore de belles années devant elle !

 

Big Red

Big Red

 

Samedi 6 août :

Après une bonne nuit de sommeil (ou pas), c’est parti pour le 2ème jour de ce Reggae Sun Ska 2016. Les concerts débutent à la Dub Fondation avec Webcam Hifi accompagné de Zion I au chant, toujours mis en valeur par le Legal Shot Sound System. Un set qui nous démontre toute l’expérience et le travail réalisé par Fredread (Webcam Hifi) depuis de longues années avec son label Tube Dub Sound Records et qui nous livrera un son Dub Roots aux fréquences pures ! On se remet dedans tranquillement, sous une chaleur intense. Khoe-Wa Dub System & Fedayi Pacha nous transportent ensuite dans un univers bien particulier. De l’Ethno Dub avec les sonorités du sitar et des instruments traditionnels joués live par les 3 dubbers pour nous entrainer dans les contrées Oriental de notre planète. Pendant ce temps, le chanteur Tomawok se produit sur la scène One Love avec son band, et viendra même plus tard improvisé sur les sélections de Legal Shot. Un concert dans la bonne humeur avec la participation du public, une bonne découverte pour ma part.

Il est 19H15 quand débute sur la Dub Foundation, selon moi, le set le plus énergique, le plus fou, le plus « WAOUH » du festival : DJ Vadim All Stars ft. Big Red, Jamalski, Jman, et en bonus Youthstar, Green Cross et Papa Style !! Plus orienté Hip-Hop que Dub, mais c’était du lourd… (Lire ci-dessous)

Pour finir la soirée, Vandal sort du lot sur la grande scène Natty Dread, avec sa Raggatek explosive et dansante. Pendant ce temps, la rencontre entre Legal Shot Sound System et Green Light Sound System a mis le feu ! Dur de se décider à rentrer dormir après ça… N’est-ce pas AlexDub ?

Retrouvez des extraits vidéos du second jour en cliquant ici !

Les coups de coeur d’AlexDub : DJ Vadim All Stars et le Dub Meeting

Jamalski

Jamalski

Tout d’abord revenons sur cette ambiance de folie que DJ Vadim accompagné de 4 MC’s complémentaires que sont Jamalski, Big Red, Jman et Youthstar ont transmis au public de la Dub Foundation à travers un show énergique, aux vibes postives, à la complicité sans faille et aux versions imparables !!.. Voilà une rencontre qui sur le papier nous régalait déjà et qui mérite que l’on s’y attarde un peu après avoir mis le faya au Reggae Sun Ska ! Certains puristes nous diront que nous nous écartons du Dub avec de tels artistes… Je dirais que c’est juste dans la lignée du Dub ! DJ Vadim et les différents toasteurs que nous retrouvons au micro ce soir là sont tous influencés par le Reggae avec un grand « R » et ont tous fait leurs preuves en Sound System… Ce choix d’ouvrir la Dub Foundation à la Bass Dub Music est totalement assumé par la programmation et permet d’ouvrir les esprits, de ne pas être redondant et quand on voit la danse provoquée durant plus de 2h de show alors on en redemande encore et on dit bravooooo  !!…

Nous pouvons aussi saluer le travail d’accueil réalisé par le Legal Shot Sound System, qui durant les 3 jours a été au service des artistes invités et leur a offert le meilleur des capacités du Sound : la beauté mêlée à la puissance !!… Large Up toute l’équipe Legal Shot pour l’ouverture d’esprit et le partage du son !!

Musicalement ? Et bien c’est simplement le meilleur de DJ Vadim servant les toasteurs d’une selection éclectique et groovante, naviguant entre le Digital, le Dub, la Bass Music, la Jungle skankée et même le Hip-Hop avec le classique ‘Pose Ton Gun’ de NTM…! Jamalski, le toaster anglais qui n’est plus à présenter a fait le show ! Souriant, il a distribué son feeling avec plaisir en partageant le micro avec le très dynamique Jman, reconnu pour sa tune ‘Dubstep Ting‘ enregistré avec Vadim. Deux deejays au flow puissant qui jouent pour et avec le public… Celui-ci ne s’y trompe pas et le dancefloor de la Dub Foundation se remplit de massives prêts à se déhancher sur chaque version !

Quand Big Red prend le mic en rejoignant Jamalski et Jman en montant sur les barrières de sécurité… Oulala ! Son flow si reconnaissable enflamme la Dub Foundation… Comme une grande reconnaissance de la part de DJ Vadim avec qui le toaster de Raggasonic travaille depuis de nombreuses années, il se verra offrir des riddims de son album « Vapor » (lire la chronique) en live et bien évidemment les morceaux phares enregistrés avec Vadim tel ‘Kill Kill Kill‘ ou ‘Soldier‘ …

Invité surprise de dernière minute, la présence de Youthstar, MC anglais installé du côté de Bordeaux, aux côtés de ses potes de Sound, a enrichi de son flow rythmé les versions Raggamuffin Digital Bass jouées par Vadim … Rejoint par Green Cross en fin de set, cette rencontre avec des MC’s et Deejays au flow puissant, au charisme positif, a sublimé le set musical de DJ Vadim dans une fièvre d’un samedi soir unique et qui restera mémorable !!! Et la soirée n’est pas finie….

Green Light Sound System

Green Light Sound System

Installée depuis le matin, les 9 Scoops du Greenlight Sound System de Selvi, venu tout droit de Barcelone, pouvaient enfin rugir ! Le meeting avec Legal Shot Sound System pouvait enfin commencer…. Et les espagnols, bien représentés cette année à la Dub Foundation étaient venu « clasher » !! D’un côté le crew rennais avec au micro Sr Wilson, Lasaï et George Palmer et de l’autre Greenlight avec Selvi à la sélection, JB (Blackboard Jungle) au préamp, Alex Bass, Yeyo Perez et le plus reconnu Macky Banton d’origine UK mais installé à Madrid au micro !

Après un tour de chauffe avec une sélection Digital et même Hip-Hop, entrainée par Legal Shot à laquelle Greenlight répondit en offrant le micro au deux jeunes chanteurs espagnols, la plongée dans la nuit devint chaude, mystique et Dub à grands coups de provocations théâtrales !!! Les espagnols sont là pour faire le show… Chaque Sound a son identité et tant mieux : rien ne sert de rivaliser avec le Legal Shot sur son terrain ! Les français nous ont livré leurs meilleurs dubplates maison inna Digital stylee en laissant les 3 chanteurs chevaucher les versions instrumentales alors que Selvi du Greenlight Sound System piochait dans ses plates Steppa et que Macky Banton s’emparait du micro pour ne plus le délaisser et nous livrer un show comme il aime à le faire, dynamique et sans concession !

Pour ceux qui voulait du pur Dub Steppa cette année alors il ne fallait pas louper ce meeting ! Quand Matty du Legal Shot annonce bientôt la fin et que chacun va jouer 15 minutes en Dub Fi Dub, la provocation du Greenlight est à son apothéose !!! Les bras croisés, les barcelonais viennent se poster devant le crew Legal Shot, tout en restant de leur côté, comme si nous étions sur un ring de boxe, réclamant du temps supplémentaire … À ce moment on se demande si le clash ne va pas s’envenimer avec Jamalski comme « ambianceur » et chauffeur de ring !! Mais non…. Dub is Dub !!! C’est par et avec la musique que les deux crews nous offriront des versions sur lesquelles nous danserons jusqu’à quasiment 3h du matin !!…

J’ai pour ma part pris un énorme plaisir à vivre ce meeting, entre le Digital groovant du Legal Shot et le Steppa du Greenlight Sound qui durant les 3 jours ont été les seuls à nous livrer une sélection de Dub Warrior comme je les aime et qui m’ont permis de m’exprimer physiquement car le Dub ne s’écoute pas mais se vit !!

 

Don Letts

Don Letts

 

Dimanche 7 août :

Troisième et dernier jour du Reggae Sun Ska 2016 et ça se voit, on a tous une tête un peu plus fatigué qu’au premier jour… Mais nous sommes bien là, motivés pour profiter à fond de ces derniers moments de Reggae et de Dub ! C’est Mexican Stepper, accompagné de Djiman au chant et Guru Pope au saxophone, qui ouvrent le bal de la Dub Fondation sur le Legal Shot Sound System bien sûr. La chaleur est écrasante et on se réfugie à l’ombre pour profiter pleinement de ce live Stepper aux sonorités amérindiennes !

Vient ensuite le tour de Dubfiles All Star, projet mené par le dubmaker italien Paolo Baldini, accompagnés des chanteurs Forelock Arawak , Jules I et des jumeaux Mellow Mood. Des versions Dub mixées live par Paolo Baldini, qui démontre tout son savoir faire en livrant des versions arrangées aux petits soins pour servir des chanteurs humbles et heureux de partager ce moment sur le Legal Shot… Une superbe découverte ! Des sons dansants, propres, et de magnifiques voix, que demander de mieux ?

Don Letts, THE legend, prend le relai pour un DJ set à la hauteur de son nom et de son histoire… Celui qui a fait entrer le Reggae dans les boites de nuits de Londres dans les années 70 nous jouera aussi bien du Dub Steppa (dont plusieurs tunes de Vibronics) que des versions originales de Bob Marley suivies de Remixs dont seul le Don en a le secret ! Je n’en dis pas plus car comme il l’a confié à Loob dans son interview, si tu veux en savoir davantage sur le personnage, un seul mot : Google !

Depuis le temps que j’écoute son album « Digital Pixel » (lire la chronique) en boucle, je cours voir Manudigital sur la scène Natty Dread. Et je peux vous dire que ça en valait le coup, je fus impressionnée ! On le connaissait en tant que musicien avec notamment Biga*Ranx mais là, seul sur cette immense scène, il nous livre un live de qualité : jeux de lumière, écran où passent des clips avec les différents MC qui ont posé sur ses morceaux. Il est aussi accompagné sur certains morceaux de Bazil au chant, super !

Sur les grandes scènes, ça enchaîne avec Rising Tide et là je me dois de faire un spécial big up à Margaux Dub, une fan invétérée qui vous en parlerait mieux que moi ! Les trois chanteuses font un réel show tant par leur voix que par leur charisme et sont accompagnées par de grands musiciens, pour la plupart issu du fameux groupe Groundation. Enfin, c’est Damian « Jr. Gong » Marley qui clôture ce dernier soir de festival avec un public des plus nombreux ! Il chante ses classiques mais aussi de nouveaux morceaux, avec la pêche et le sourire. Pas de déception de ma part en tous cas, il est à la hauteur de sa renommée.

Du côté de la Dub Foundation, grosses vibes avec la sélection du Blackboard Jungle que nous croisons pour la première fois sans leur Sound System ! Nico nous servira une sélection de Dubplates allant du Roots au Raw Dub sur lesquelles MC Oliva partagera son feeling positif au micro ! Une last tune bien Roots et Conscientes du Duo pour remercier Legal Shot et c’est au tour des résidents de nous combler avec une pure session Rub-a-Dub et Digital. Avant l’entrée du légendaire chanteur jamaïcain Michael Prophet très en forme et toujours impeccable, qui aura enchainé big tune sur big tune !!!

Enfin, c’est General Levy & Joe Ariwa qui clôturent en mode Dub et surtout Jungle et c’était fouuuuu ! Ce flow, cette énergie, ces sons, ces baskets lumineuses, ce public déchaîné… Pouaaaah ! Trop triste que ça s’arrête…

Retrouvez des extraits vidéos du troisième jour en cliquant ici !

 

Legal Shot

Legal Shot

 

Le coup de coeur de Loob : Legal Shot Sound System, number one sound !

AlexDub vous en a déjà parlé un peu plus haut, et je plussoie : Legal Shot nous aura régalé pendant ces 3 jours. De part la qualité de sa sono déjà, assurément l’une des plus « propres » de France compte tenu de sa puissance. Des basses qui prennent aux tripes, des mids et des aigus clairs et précis, et surtout un niveau sonore qui reste le même pour tout le monde.

Ce qui nous amène au deuxième point qui est l’ouverture d’esprit des bretons. Bien que l’arène porte le nom Dub Foundation, beaucoup d’autres styles musicaux étaient représentés, peut-être même un peu trop du goût de certains… Mais c’est aussi ça le Reggae Sun Ska, la volonté de casser les frontières, et Legal Shot l’a bien compris. Ainsi, Électro-Dub, Hip-Hop, Dubstep et Jungle ont eu le droit de citer, un éclectisme que l’on défend également depuis longtemps à Culture Dub.

L’une des autres forces de Legal Shot c’est aussi son carnet d’adresse qui lui permet d’inviter des chanteurs de marque, mais aussi de leur assurer une box de dubplates bien fournie ! Voir la complicité qu’ont les rennais avec les légendes du Reggae Sister Nancy et Michael Prophet est assez incroyable, et assure des performances de premier rang dont on se souviendra encore pendant longtemps. Mention spéciale également à Green Cross, qui aura pris le mic pendant 3 jours, toujours à l’aise qu’importe la face B jouée par Legal Shot !

Bref, un gros big up à tout le crew Legal Shot (Matty, Paco, Electrophil, Polak et Ben) qui nous aura fait kiffé pendant tout ce Reggae Sun Ska, et qui a fait de la Dub Foundation l’endroit incontournable du festival !

Merci à toute l’équipe du Reggae Sun Ska et MA Prod, à Alex et Ben pour cette bien belle Dub Foundation, à tous les artistes qui ont mis ça bien haut, et big up aux bénévoles, festivaliers, et potes présents pour cette belle 19ème édition. Vivement l’année prochaine !

Live Report : Ti Kaya, Loob et AlexDub
Photos : Margaux, LNA et Ti Kaya
Vidéos : Loob et LNA / Montage : LNA

Auteur:

Dj Producteur Reggae / Dub / Cumbia Dub / Dubstep - Fondateur de l'Association Djahkooloo en 1999 (Production, Management et Label d'Artistes) - Fondateur du concept Culture Dub depuis 2000 (Dreadzine Culture Dub, Webzine Culturedub.com, Label Culture Dub Records...), Organisateur des fameuses Nuits du Dub depuis 2005 et animateur de l'émission Culture Dub sur Radio Pulsar depuis 2002 et sur Party Time depuis 2013 ... Membre du Culture Dub Sound !.....