Live Report – Revival Corner #1 – Péniche Henjo, Paris (75)

Très belle initiative de la part de Foundation Hi-Fi que d’avoir organisé cette première édition Revival Corner ! Le public venu à la péniche Henjo (Paris) en ce 02 avril 2016 a pu profiter d’une soirée entièrement consacrée au Rocksteady, Ska et Reggae Roots. Foundation music !

Roots Addis Sound System

Roots Addis Sound System

 

Foundation Hi-Fi a invité pour l’occasion Jesus Dread  qui a assuré le warm-up et Roots Addis Sound System qui a posé sa sono avec amplis à lampe. Chacun d’entre eux nous propose une sélection 100% vinyle, consciente et militante, axée autour des années 60-70. Autant vous le dire d’emblée, avant même d’avoir mis les pieds dans la péniche j’adhère à 100% au programme proposé ! Du vinyle, une belle sono, de la musique Roots, un lieu sympathique, l’essentiel est là.

Jesus Dread

Jesus Dread

Mes pas me guident donc vers la péniche Henjo, en plein cœur de Paris à deux pas de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Tout est ramené à l’essentiel dans la péniche. La salle est tout en longueur avec la tour de contrôle et les amplis posés sur le côté au milieu et au fond le stack de 4 scoops. On se sent tout de suite très à l’aise dans la dance, en proximité directe avec les sélecteurs, opérateurs et chanteurs.

Il est 23h30 lorsque je descends dans la salle et Jesus Dread s’attèle encore au warm-up. C’est la première fois pour eux qu’ils jouent en public, un moment spécial donc ! Je dois dire qu’ils ont très bien rempli leur mission, on a eu droit à une sélection Roots très bien ficelée. Même si la salle n’est pas encore bien remplie lorsque j’arrive, les massives débarquent petit à petit et se mettent dans le bain. Un certain nombre de grands classiques s’enchaînent et permettent de faire monter la sauce progressivement, parmi lesquels ‘Rasta Pon Top’ des Twinkle Brothers, ‘Jah Golden Pen’ de Sylford Walker, ‘Words Of The Father’ d’Earl Cunningham, ‘Collie Weed’ de Barrington Levy et trois titres de Dennis Brown qui viennent clore le warm-up (‘Slave Driver’, ‘Bubbling Fountain (Love Jah)’ et ‘A True’). Les deux sélecteurs de Jesus Dread n’hésitent pas à faire usage du préampli pour nous gratifier de versions Dub puissantes et méditatives. Nous voici donc bien préparés pour la suite.

A 00h15, Foundation Hi-Fi prend place et démarre directement avec une production de Coxsone sur Studio One puis enchaîne avec un classique du Rocksteady, ‘If This World Were Mine’ de Tyron Evans. Big tune ! D’autant plus impressionnant que le duo ne nous passe que des pressages originaux. La session démarre donc sur du Rocksteady de la première heure, on ne pourra pas dire que Foundation Hi-Fi porte mal son nom !

Foundation Hi-Fi

Foundation Hi-Fi

A 00h50, on retourne sur une sélection Roots avec le titre ‘Back Attack’ d’Abacush, un morceau qui met tout de suite l’ambiance dans la dance ! Pas le temps de reposer nos jambes, on enchaîne directement avec le titre ‘Idi Amin’ de Prince Buster, un morceau instrumental cuivré qui fait l’effet d’une bombe musicale ! La sélection continue dans un registre Roots au rythme soutenu et de temps en temps quelqu’un vient prendre le micro de manière totalement improvisée pour poser sur la version Dub.

Après un petit intermède Rocksteady avec le titre ‘El Bang Bang’ de Jackie Mittoo et un titre Lovers sorti sur Studio One, Foundation Hi-Fi commence à lancer des big tunes Roots et met le feu dans la dance. Les pull-ups sont plus souvent provoqués par le public que par les sélecteurs. Parmi cette déferlante de big tunes on a pu écouter ‘Top Ranking JA.’ de Grubrick, ‘The People’ de N. McKoy & The Albians, ‘Tribulation’ de Rupert Deebles et ‘What A Day’ de Carlton & The Shoes. Pépites sur pépites ! Que du bonheur ! On est ensuite reparti sur du bon vieux Ska et le public est toujours aussi réceptif.

Lorsque je reviens d’une petite pause peu après 02h00 la péniche s’est bien remplie, l’ambiance est à son comble. La sélection est maintenant axée sur des morceaux Reggae Roots Stepper profondément ancrés dans la culture Rastafari. Les pull-ups continuent de pleuvoir, Foundation Hi-Fi mène la danse avec brio. A 02h30, il est déjà temps pour eux de nous quitter, ce qu’ils font avec un Ska cuivré.

Roots Addis

Roots Addis

Cela permet à Roots Addis Sound System de prendre la main avec un Ska instrumental bien énergique. La sélection se concentre ensuite sur des pépites Roots avec notamment deux morceaux instrumentaux de toute beauté et un excellent riddim exploité par King Tubby. Très vite, un jeune chanteur, qui était déjà intervenu avec Foundation Hi-Fi, prend le micro régulièrement pour animer la session et chanter sur les versions Dub.

Au bout de quelques morceaux, on sent une petite baisse de tension dans la salle, mais cela ne va pas durer car vers 03h00 retentit le titre ‘Crazy Baldhead’ de Johnny Clarke qui prend de suite aux tripes. On continue avec ‘Jah Life’ de Barrington Levy, ‘Jah Heavy Load’ d’Ijahman Levi et ‘Jahoviah’ des Twinkle Brothers. Avec une telle sélection, Roots Addis pouvait difficilement me faire plus plaisir !

Par la suite, les deux sélecteurs de Roots Addis Sound System continuent de nous délivrer des pépites Roots plus ou moins connues avec les Wailing Souls ou à nouveau King Tubby sur un Roots Stepper instrumental au mélodica à la fois méditatif et physique.

Sans même que l’on s’en rende compte, il est déjà 04h50 et il ne reste plus que 10 minutes avant de couper le son. Roots Addis Sound System termine inna different style avec un morceau digital puis un morceau UK Stepper de Bushman qui est de circonstance puisqu’il se nomme ‘Guidance’.

Ce Revival Corner #1 fût une bien belle réussite ! Cela fait plaisir de voir que lorsqu’on propose une soirée consacrée aux fondations de la musique Reggae, le public répond présent et est des plus réceptifs !

Big up Jesus Dread pour le warm-up ! Big up Roots Addis Sound System pour la sélection – notamment les petites pépites Roots instrumentales – et pour la sono qui était parfaitement calibrée pour la salle ! Big up Foundation Hi-Fi pour l’accueil, l’organisation et la big sélection au top !

Raphaël