Live Report – Skank Lab #7 – L’Aéronef, Lille (59)

Le rythme s’accélère pour l’asso Lilloise L’Acouphène et les soirées Skank Lab. Nous avons eu le plaisir d’assister à la 7ème et dernière édition de la saison ce samedi 9 Avril, avec un line-up bien alléchant pour le public Lillois : Vibronics, Roots Raid et Raja & Cortez. Live Report !

Vibronics ft. Madu Messenger

Vibronics ft. Madu Messenger

 

Comme d’habitude c’est à L’Aeronef de Lille (59) que le rendez-vous a été pris pour cette soirée. En arrivant dans la salle, on tombe sur le stand de L’Acouphène. Animé pour l’occasion par de petites projections vidéos, on pouvait y trouver des vinyles Skank Lab, mais aussi des Cd’s, des posters, des stickers ou encore des sérigraphies limitées réalisées par l’illustrateur Tristan Josse.

Raja & Cortez

Raja & Cortez

Ce sont donc deux Lillois issus du collectif Ruffcast, Raja & Cortez, qui nous accueillent en début de soirée avec une sélection de Big Tune Roots tels que ‘Guess Who’s Coming to Dinner’ de Black Uhuru.

Le public remplit timidement la salle pendant la première heure et la sélection de Raja & Cortez glisse doucement vers le Dub. Vers 22h30, la majeure partie des Massives est en place, tandis que nos deux sélectas enchaînent des Big Tunes Stepper sur la fin de leurs Set. Le Tune ‘La luta Continua’ de Tiqur Ambessa meets Kibir La Amlak suscitera une bonne réaction du public pour conclure un Warm Up efficace.

Bongo Ben et Natty saluent chaleureusement Raja & Cortez avant d’entamer leur Live, qui commence en douceur avec une Ganja Tune exclusive en mode Rub a Dub : ‘It Haffi Bun’. On enchaîne avec le titre ‘Steppaddict’ et son Saxophone de folie, le bad Rub A Dub ‘Western Rumors’ Feat. Turbo Turps vs Billy Berry, ou encore ‘Don’t Love My Style’ avec Shanti D. Des titres qui vous parlent forcément si vous avez téléchargé l’album « From The Top » (lire la chronique), sorti en Juin 2014 sur ODG Prod. Quelques petits problèmes techniques s’invitent à la fête, mais ne gâcheront pas le plaisir du public qui aura le droit à son Pull Up sur le Big Tune ‘You Better Cool’ Feat. Ranking Joe. Suivi d’une Version Dub fatale, mixée en Live par Natty et Bongo Ben. Le chanteur Lillois Little R est également présent et viendra poser son flow Rub A Dub de temps à autre sur les Riddims de Roots Raid. Après 40 minutes, on passe sur une version Stepper bien Dark du titre ‘Beware’ Feat. Shanti D. Heavyweight Dubwize Style ! La version Dub qui suit fait plaisir au public et le Set continue de plus belle. On profite donc un peu jusqu’à ce que le moment tant attendu arrive.

Roots Raid

Roots Raid – Natty/Bongo Ben/Little R

Comme à chaque Skank Lab, les artistes ont concocté des productions maison. La galette n’étant pas encore disponible ce soir là (au grand désespoir des Vinyl Addicts) c’est Roots Raid qui nous fait découvrir son Remix de ‘Healing of the nation’, un titre produit par Vibronics en Feat. avec Parvez, à paraître dans les prochains mois sur la Release « Skank Lab #7 Roots Raid Meets Vibronics ». Une Big Tune en amenant une autre, on découvre dans la foulée leur propre Tune produit pour ce projet : ‘Style & Fashion’. Un Big Stepper qui retourne la danse en quelques secondes ! Le Riddim est moderne, sonne bien Ruff et c’est un Shanti D énergique que l’on retrouve au Vocal avec des Lyrics terribles ! Little R prend le micro sur la version en reprenant les paroles de son tune ‘Believe in YRSLF’ (lire la chronique). Puis c’est en mode Jungle que se terminera le set de Bongo Ben et Natty, avec ‘Don’t Love My Style’ remixé par U Stone, suivi d’une version avec Little R au micro. Une fin de Set un peu brutale, on aurait bien aimé entendre le second remix Jungle de U Stone, ‘Babylon Fall’ histoire de faire durer le plaisir.

Madu Messenger à gauche, accompagné de Vibronics en action à droite

Madu Messenger à gauche, accompagné de Vibronics en action à droite

C’est au tour de Vibronics de prendre place sur la scène de L’Aeronef, accompagné de Madu Messenger. On aura le droit à des classiques en pagaille tels que ‘Fyah A Go Bun Dem’ d’ Echo Ranks, ‘Do U Remember’ de Sir Jean, ou ‘Sufferation’ de Parvez et ce, dés le début du concert. La configuration est plutôt simple et efficace. Vibronics joue d’abord un Tune puis sa Version sur laquelle Madu fait mouche à chaque fois ! On retrouvera également des extraits du dernier album de Vibronics, « The Return Of Vibronics » (lire la chronique) avec ‘Are You Ready’ de Macka B ou le terrible ‘Searching For Jah’ de Michael Prophet. Quelques inédits, dont un track avec Jah Marnyah qui fera son petit effet sur les Massives. Un Set Dubwize avec des gros Stepper tout du long. Dommage de ne pas avoir entendu le mix original de ‘Healing of The Nation’ au cours du Live, joué par les Roots Raid en remix juste avant. Mais la soirée n’est pas finie !

Place au Dub Fi Dub avec Raja & Cortez qui reviennent jouer un Maasai Warrior devant un public bouillant. Le crew Skank Lab prend le contrôle avec ‘Uplifment Dub’ de Weeding Dub (lire la chronique), puis Roots Raid revient avec ‘Pull Over’, une Dubplate de Dawa Hifi avec un cut de Mr Williamz ! L’ambiance est au Top et c’est au tour de Vibronics de jouer son remix de ‘Cornal Mind’ (Improvisators Dub Meets Iration Steppas), sorti en 10″ sur son propre label SCOOPS (lire la chronique). Deuxième Round pour Raja & Cortez qui jouent un Jah Ragga efficace ! Skank Lab nous sort un Mayd Hubb Feat Shanti D de derrière les fagots. Faute de temps, c’est Roots Raid qui terminera ce Dub Fi Dub avec un Recut du ‘Every Knee Shall Bow’ de Johnny Clarke, toujours accompagné de Little R au micro.

Il est déjà 3 heures du mat’ et les 450 personnes présentes à cette septième Skank Lab quittent tranquillement la salle, lessivés d’avoir skanké toute la nuit. On retrouvera la prochaine Skank Lab au mois de Septembre 2016 et pour vous faire patienter, sachez que les vinyles Skank Lab #6 et #7 devraient arriver dans les prochains mois.

Big up à toute la Team de L’Acouphène, aux artistes et à L’Aeronef pour l’accueil!

Merci à Charlotte Dubcat pour les photos et sa participation à ce Live Report.

ManolitO