Live Report – Summer Vibration Festival 2019 – Sélestat (67)

Du Jeudi 25 au Samedi 27 Juillet 2019 avait lieu le Summer Vibration Festival dans la ville de Sélestat (67, France). Principalement consacré à la musique reggae / dub, on retrouvait Johnny Osbourne, Raggasonic, Legal Shot, Channel One, Sista Nancy, Don Carlos, Toure Kunda, Keziah Jones, Third World, Linval Thompson & The Ligerians, UB40, The Skatalites feat Stranger Cole, Jahneration, Sinsemilia, Tairo, Marina P & Stand High Patrol, Culture Dub Sound & Guru Pope, Ashkabad, Mystical Fyah, Mouss et Hakim, Antipod Crew, Guiding Star Sound feat Lychar Selecta, Two Tone Club, Bassline Soljah et Hilight Tribe… Que de grands noms qui promettaient une édition de folie !

Dub Zone Ambiance

Dub Zone Ambiance

 

JEUDI 25 JUILLET 2019

Après deux jours de Paléo Festival pour On The Roots (lire le report), on passe par 3 pays en 4h (Suisse, Allemagne puis France) pour enchaîner directement avec le Summer Vibration Festival à Sélestat. Nous arrivons sur les lieux vers 18h30 tandis que Antipod Crew vient tout juste de prendre le contrôle de la Dub Zone succédant ainsi à Legal Shot qui sonorise les 3 soirs. Le crew composé de Maïs et Sin attaque directement avec de gros sons dub bien rythmés et dansants ce qui plait aux festivaliers venus se déconnecter du reste du monde pour profiter à fond ! Le sound system de Legal Shot est un de nos préférés avec ce son toujours bien pur et de qualité et bien sûr de bonnes grosses basses.

On file ensuite pour le concert de Johnny Osbourne sur la scène principale, devant laquelle les festivaliers sont prêts à vaincre la chaleur étouffante pour pouvoir écouter la légende et danser sur les instrus reggae du talentueux The Homegrown Band. Le légendaire chanteur jamaïcain est en pleine forme et dégage une superbe énergie qu’il partage avec une grande générosité à son public ! Ses pas de danse que l’on adore et sa voix roots atypique nous entraînent avec lui.

Raggasonic

Raggasonic

Ça enchaine avec le combo Big Red et Daddy Morry formant ensemble Raggasonic ! Leur DJ Lord Zeljko fait une rapide introduction solo histoire de mettre les festivaliers dans l’ambiance, puis les deux MC arrivent ensemble sur scène, déterminés à mettre le feu au Summer Vibration. Et c’est une mission réussie, dès la première musique ‘Aiguisé comme une lame’ comme pour toutes celles qui suivront, le public multi-générationnel chante toutes les paroles par cœur ! Leurs flows uniques posés sur des instrus bien puissantes font leur effet, et le duo se montre particulièrement complice ce soir donnant une note familiale comme un retour en arrière vers la belle époque.

Du côté de la Dub Zone, Legal Shot aux commandes de leur sound system nous font danser sur du dub roots aux basses bien puissantes qui ressortent à merveille. Les festivaliers se ruent dans la Dub Zone à la fin du concert de Raggasonic en attendant le prochain de la grande scène dans 30 minutes. L’ambiance dans cette salle est très conviviale et festive, de plus la salle étant climatisée il est fort agréable d’y rester !

Third World, composé d’un band au complet et d’un chanteur, sont venus nous présenter leur dernier album produit par Damian Marley. Le public est à fond sur leur reggae roots typique avec tout de même des instrus originales aux touches hip-hop voire électro et la voix très bien maîtrisée du chanteur ! Un des deux clavieriste prendra le micro sur un des titres pour une session rap bien appréciée.

Channel One

Channel One

On retourne faire un tour du côté de la Dub Zone ou l’on retrouve cette fois-ci Channel One derrière les platines pour une sélection 100 % vinyles de sons dub steppa bien puissants, accompagné d’un MC pour animer le set. Motivé et passionné, l’artiste légendaire de la scène dub bouge au rythme des basses et transmet cette énergie aux festivaliers présents, collés à la sono ! La rencontre de Legal Shot et Channel One durera plus de 6h, histoire d’accompagner les festivaliers jusqu’au bout de la nuit, ce qui ne sera pas difficile étant donné la collection de vinyles que les deux crews possèdent.

Le devant de la scène ne cesse de se remplir en vue du groupe qui va maintenant se produire, et ça annonce déjà bien l’ambiance à venir. Les musiciens de Jahneration arrivent sur scène, suivis de près par les deux chanteurs après une intro instrumentale, et dès la première musique les festivaliers chantent toutes les paroles par cœur et ce pendant tout le reste du concert… Le groupe de jeunes parisiens réunit plusieurs univers, celui du reggae avec la voix de Théo et du hip hop avec celle d’Augustin, un mélange qui fonctionne à merveille et que l’on retrouve dans les instrus surpuissantes et travaillées également aux notes électros. Outre les tunes de leur premier album que l’on connaît déjà bien, Jahneration a introduit dans le set une sélection de leurs mic sessions, les fameux featurings qu’ils ont enregistrés avec pleins de grands artistes emblématiques du reggae principalement français mais aussi jamaïcain, et dont ils ont sorti l’album l’an dernier. Nous aurons également droit à quelques exclus qui feront parti du prochain album actuellement en préparation et qui promettent du lourd ! Le groupe est extrêmement dynamique, il fait participer le public, propose des séances dédicaces, travaille sa communication au travers de vidéos et photos postées sur les réseaux sociaux… Leur fraîcheur, leur modernité et leur professionnalisme justifient ce succès incroyable depuis ces dernières années !

C’est Marina P et Stand High Patrol qui clôtureront ce premier soir sur la scène. La voix soul de la chanteuse que l’on reconnaît entre mille vient se poser sur des sons mêlant reggae, dub, hip-hop et électro, une proposition qui se veut moderne et planant un peu à la Iseo & Dodosound. D’ailleurs, même physiquement Marina P a pris un peu la même énergie en se lâchant, dansant à fond sur scène et en prenant un pur plaisir ! L’album « Summer On Mars » (lire la chronique) qu’ils sont venus défendre ensemble ce soir porte parfaitement son nom, un projet un peu perché qui nous fait voyager avec eux dans leur univers musical très bien réfléchi.

VENDREDI 26 JUILLET 2019

Lega Shot Sound System

Lega Shot Sound System

C’est toujours sous un grand soleil bien chaud que nous arrivons sur les lieux du Summer Vibration Festival pour ce deuxième round. Après une ouverture des portes avec Legal Shot à la Dub Zone des 15h, Mystical Fyah inaugure la grande scène aujourd’hui. Le chanteur a la très jolie voix soul est backé par un band proposant du reggae aux basses intenses. Leurs titres sont dansants et le groupe transmet une très belle vibes autour de lui, faisant venir petit à petit les festivaliers qui cherchent pour le moment un coin d’ombre ou s’abriter. Leur musique est idéale pour se mettre dans le bain en ce début d’après midi et commencer à faire bouger son body.

Ils sont suivis par le légendaire Linval Thompson accompagné du band français The Ligerians. Après une introduction instrumentale, Linval Thompson arrive avec un grand sourire et une belle énergie, dansant et chantant sur les sons reggae malgré la chaleur ! On retrouve notre percussionniste préféré Bongo Ben qui apporte une petite touche afro aux instrus démarquant ainsi le band. Les festivaliers commencent à oser se réunir devant la scène et sortir un peu des espaces d’ombre pour profiter à fond coûte que coûte.

Après le changement de scène, le Family Band débarque sur la scène pour accompagner Tairo, très attendu par un grand nombre de fans. En effet, le chanteur a su se faire un nom et fait maintenant parti des emblèmes du reggae français, avec des musiques d’amour mais aussi des messages conscients qui parlent à son public. Tairo en profite d’ailleurs pour parler d’Amnesty International, organisation mondiale de défense des droits de l’Homme, qui a contribuer à aider son papa et qu’il porte donc dans son cœur ! Les festivaliers sont à font, chantent toutes les paroles par cœur à en oublier la chaleur difficilement supportable.

Guiding Star Sound feat Lychar Selecta

Guiding Star Sound feat Lychar Selecta

Du côté de la Dub Zone, on retrouve Guiding Star Sound feat Lychar Selecta aux commandes pour une sélection de sons reggae / ragga, un peu décalé du dub mais idéale pour danser et se mettre dans l’ambiance en cette après midi dans la salle climatisée. On entendra notamment de nombreuses dubplates exclusives à l’attention du crew avec de grands artistes du reggae !

Retour devant la scène pour le concert de The Skatalites, groupe de ska jamaïcain légendaire existant depuis les années 60 ! Depuis leurs débuts, les membres du band ont totalement changés mais l’esprit est resté identique, avec que des musiciens talentueux et passionnés. Après plusieurs titres instrumentaux, le band est rejoint par la chanteuse Doreen Shaffer que l’on à l’habitude de voir avec eux, puis plus tard par le non moins légendaire Stranger Cole connu pour ses talents d’écrivain de chansons et notamment pour avoir écrit la première chanson de reggae !

On continue dans le reggae jamaïcain légendaire avec le chanteur Don Carlos qui a également fait ses débuts dans les années 60 ! Il arrive sur scène avec une élégance inégalable et un certain dynamisme, se laissant transporter par la musique et dansant du début à la fin. Les 50 années d’expérience du chanteur à la superbe voix sont mises en valeur par le Dub Vision Band composé uniquement de jeunes musiciens, donnant ainsi des titres à la fois cultes et modernes ! Malheureusement, après avoir dû braver les 40 degrés, les festivaliers doivent maintenant faire face à la pluie, ce qui ne semble pas les arrêter non plus puisqu’ils restent nombreux devant la scène.

Avec cette pluie, la Dub Zone en intérieur commence également à bien se remplir laissant les festivaliers l’opportunité d’écouter les sons dub roots de Legal Shot sur leur propre sound bien puissant et très propre. A leurs côtés, Vibronics vient de terminer d’installer son matériel et se prépare à prendre le relai.

Malheureusement, avec la pluie est venu l’orage et ce dernier contraint le festival à évacuer les festivaliers pour des raisons de sécurité. Il est 22h45 quand le son est coupé et que le site commence à se vider, ne permettant donc pas de voir les grosses têtes d’affiches de ce soir : Panda Dub et Patrice sur la scène puis Vibronics et Bisou à la Dub Zone… Les festivaliers sont évidemment déçus mais très respectueux et l’évacuation se fait calmement et relativement vite. Rendez vous demain donc pour la suite et le dernier jour du festival que l’on espère tous sans orages !

SAMEDI 27 JUILLET 2019

Nous revoici pour ce troisième et dernier round du Summer Vibration Festival 2019, et cette fois-ci c’est sous le soleil mais avec des températures un peu plus fraîche suite aux orages d’hier que nous arrivons sur le site, ce qui ne fait pas de mal on l’avoue !

Le premier groupe a se produire sur la scène est Two Tone Club. Les musiciens et le chanteur arrivent sur scène avec une énergie débordante et sont bien décidés à faire se rapprocher tous les festivaliers déjà présents pour danser et chanter avec eux ! Leurs titres résultent d’un mélange d’influences, entre ska, reggae et rock donnant un résultat jovial et entraînant idéal pour réveiller nos âmes fatigués en ce dernier jour de festival…

Bassline Soljah

Bassline Soljah

On poursuit avec le groupe Toure Kunda, pilier de la musique afro / world en France depuis 40 ans ! Composé de deux frères, Ismaïla Toure et Sixu Tidiane Toure, ainsi que d’un band et de deux choristes dont la femme qui est également une excellente danseuse, le groupe se présente en tenues traditionnelles et propose des titres typiques africains qui mettent clairement le feu ! Le public est à fond, dansant et chantant avec eux, et comment ne pas se laisser emporter par l’énergie de fou et les sourires à volonté que dégagent Toure Kunda ?! Leur passion, leur générosité et leur désir de partage se font ressentir et ça c’est tellement bon !

Depuis l’ouverture du festival aujourd’hui et comme tous les autres jours, c’est Legal Shot qui assure le warm up de la Dub Zone. On a même eu droit à des dubplates bien puissantes dédiées à Legal Shot Junior et d’ailleurs jouées par l’un d’eux, et on peut vous dire que la relève est déjà bien assurée, ça promet ! Malheureusement la pluie est de retour mais ça contribue au remplissage de la salle ce qui est un peu le point positif de ce mauvais temps…

Nous bravons la pluie et la gadoue pour le concert de Mouss et Hakim formant le Motivé Sound System. Leurs noms ne vous sont peut être pas familiers, mais pourtant vous les connaissez forcément puisqu’ils ont fait partie du groupe Zebda ! Vous savez, la fameuse chanson ‘Tomber la chemise’ qui a tourné dans nos soirées depuis 1998. Les deux chanteurs se présentent aujourd’hui sous une autre identité, backés par une guitare électrique, une guitare folk et un accordéon pour un style reggae.  Originaires de Toulouse, ils défendent leur ville dès la première tune et à défaut

de ramener le soleil ils mettent une super ambiance et dessinent pleins de sourires sur le visage des festivaliers. Ils défendent également leurs origines africaines et plus particulièrement algériennes, mais d’une Afrique décolonisée faisant référence à de grands hommes comme Thomas Sankara, Mandela. Car oui, ce sont avant tout des chanteurs engagés ! Ils reprendront également quelques titres incontournables de Zebda, c’était inévitable puisque c’est ce qui les a fait connaître.

On retourne faire un tour du côté de la Dub ZoneBassline Soljah a pris les commandes des platines, ils proposent une sélection 100% vinyles de reggae roots tranquille et relaxant. Le crew fête cette année ses 12 ans et les sélectas se montrent toujours aussi motivés et passionnés, armés de leurs nombreuses dubplates !

Culture Dub Sound feat Guru Pope

Culture Dub Sound feat Guru Pope

La pluie a cessée lorsque nous nous dirigeons vers la scène pour le concert de Keziah Jones. Accompagné de sa guitare électrique puis d’un bassiste et d’un batteur, le chanteur à la renommée internationale se présente sur scène avec un grande simplicité et humilité. Il propose des instrus soul / folk / rock sur lesquels il chante de temps en temps avec une très jolie voix soul. Mais par dessus tout, ce sont ses solos de guitare qui sont particulièrement impressionnants, quel musicien de dingue ! Le public est d’ailleurs nombreux au rendez-vous et totalement captivé.

Nous nous précipitons vers la Dub Zone ou Culture Dub Sound a déjà commencé son set, en même temps que Keziah Jones. Malgré cela, la salle ne cesse de se remplir et est déjà teintée d’une ambiance de folie ! Les sons dub warriors aux basses bien puissantes (la salle tremblante en témoignait) joués par Alex Dub sonnent parfaitement bien sur le Legal Shot Sound System, et les envolées de notes du saxophoniste Guru Pope nous transportent totalement dans leur univers. A la fin de l’année, Culture Dub fêtera ses 20 ans d’activisme pour lesquels sont prévus une soirée spéciale à La Rotative de Buxerolles (86, FR) le 12 octobre prochain ainsi qu’un vinyle avec de grands noms du dub. Ce soir, c’est donc l’occasion pour Alex Dub de nous jouer quelques exclusivités qui seront sur le vinyle dont une de Vibronics puis une autre de High Tone… Ça promet du lourd !

Ashkabad

Ashkabad

Ashkabad prend le relai de la Dub Zone et l’enchaînement se fait à merveille. Les deux avignonnais maintiennent l’ambiance de folie avec leurs compos de dub tout aussi warrior mixées en live. Et d’ailleurs, les deux dubmakers sont tout aussi possédés et fous que Culture Dub ! Leurs sons expérimentaux aux touches ethniques sont vraiment originaux et font jumper les nombreux festivaliers, puis l’un des deux membre du duo s’empare même du micro pour chanter par dessus les compos. Ils sont talentueux, polyvalents, font appel à de nombreuses influences et n’ont peur de rien, c’est d’ailleurs ce qui fait leur force !

Le groupe anglais UB40 prend désormais place sur la scène. Depuis 2008, le chanteur officiel Ali Campbell a quitté le groupe et c’est son frère Duncan qui a repris le rôle de chanteur principal, accompagné du troisième frère Robin à la guitare. En parallèle, Ali Campbell s’est associé à un autre musicien et joue désormais sous le nom de UB40 featuring Ali Campbell And Astro. Il y a depuis tout ce temps une querelle et même un procès en court afin de déterminer qui est le vrai groupe et qui possède les droit d’utiliser le nom UB40… En tous cas ce soir, il s’agissait de la formule avec Duncan et Robin Campbell accompagnés des musiciens d’origine également. Avec leur reggae tropical, le groupe fais danser tous les festivaliers dans une ambiance joyeuse et solaire. On se voit déjà sur une île, en mangeant de la noix de coco sous un palmier en plein soleil, et cette projection fait du bien ! Le groupe a sorti un nouvel album récemment intitulé « For The Many » à l’occasion de leurs 40 ans de carrière, et c’est ce dernier qu’ils sont venus nous présenter, en plus des titres mythiques et incontournables du groupe.

Sista Nancy

Sista Nancy

C’est ensuite au tour de Sinsemilia de se présenter sur la scène, également très attendu par le public et pour cause, le groupe français nous a tous accompagné à un moment de notre vie et s’est fait une grande place avec leur style bien propre. Entre reggae, ska, rock, folk, pop, le groupe est un peu passé par tous les genres mais s’est surtout fait connaître pour leurs textes engagés, dénonçant les injustices et prônant la paix et la joie de vivre. Eux aussi reprendront leurs titres incontournables, mais ils sont principale venus pour nous présenter leur dernier album « À l’échelle d’une vie ». Il est clairement teinté reggae avec quelques touches hip-hop, on sent un travail en quête de modernité, on aime ou on n’aime pas, et j’avoue avoir personnellement une préférence pour leurs premiers albums. Un gros big up aux deux chanteurs ainsi qu’au public pour avoir bravé les très fortes pluies pour profiter à fond !

Dernier passage à la Dub Zone pour le set de Sista Nancy et Legal Shot Sound System. Et dès que la chanteuse jamaïcaine s’empare du micro, il se passe un truc de dingue dans la salle ! Avec son énergie débordante et sa voix puissante, elle retourne totalement la Dub Zone et impressionne tout le monde, festivaliers comme artistes dub qui n’ont pas voulu louper ce moment inoubliable ! Matty de Legal Shot la backe parfaitement bien, on sent la complicité qui s’est installée entre eux à force de travailler ensemble, il la suit et sait jouer avec les sons pour rythmer encore mieux le set.

Et ça y est, nous arrivons déjà au dernier concert de cette édition 2019 du Summer Vibration, qui est donné par le groupe Hilight Tribe. La pluie s’est arrêtée et permet aux festivaliers de profiter jusqu’au bout en jumpant sur les sons mixant trance et musique tribales. Ce style est d’ailleurs l’empreinte du groupe, qui casse les codes en mélangeant les genres et les époques au travers de divers instruments dont le didjeridoo qui les caractérise également. Le public est totalement à fond avec le groupe et se laisser transporter jusqu’à la dernière note !

Le Summer Vibration 2019 affichait une superbe programmation autour de la musique reggae et dub mais aussi tous les styles qui gravitent autour, en proposant des artistes de tous les horizons, des légendes aux nouveaux… Il y en avait pour tous les goûts ! La météo n’aura pas été très clémente le samedi soir mais finalement le troisième soir a pu se dérouler en entier sans soucis pour le plus grand plaisir de tous. Tous les festivaliers sont repartis avec le sourire aux lèvres et le plein d’ondes positives, mission réussie !

Big up,

Manon Kaya

Photos : On The Roots

Retrouvez plus de photos de la scène principale prochainement dans le report du site interne On The Roots en cliquant ici !