Live Report – Tawai Dub Festival 2018 – Santa Catarina (Brésil)

Le Tawai Dub Festival célébrait sa deuxième édition les 25, 26, 27 et 28 janvier 2018 à Santa Catarina au Brésil. Au programme, de nombreux artistes locaux, ainsi que des têtes d’affiches internationales comme OBF, Kibir La Amlak ou Mad Professor… Retour sur ce festival qui a tenu toutes ses promesses !

Tawai Dub Festival

Tawai Dub Festival

 

Si l’hiver bat son plein en France, en Amérique du Sud nous sommes en plein été, et qui dit été dit festival ! Me voici donc au Brésil pour partir à la découverte du Tawai Dub Festival, qui se déroule à la Fazenda Evaristo, à Santa Catarina, au sud du pays. Pour se rendre là bas, une excursion était prévu en bus au départ de São Paulo, c’est l’option que j’ai choisi, comme de nombreux massives d’ailleurs, puisque ce sont 4 bus complets qui sont partis d’ici ! Une des premières bonnes surprises est que la majorité des artistes font également le voyage en bus, ce qui permet aux festivaliers de rencontrer les différents crews présents.

Après une bonne dizaine d’heures de voyage, nous voilà arrivé. L’endroit est très agréable, beaucoup d’espace, un lac, ainsi qu’une cascade à proximité du site. On trouve également toilettes, douches avec eau chaude, restaurant… bref tout ce qu’il faut pour passer un bon festival ! Une autre particularité du festival est qu’il n’y a pas de zone délimitée entre camping et scènes, ce qui fait que nous pouvons nous installer très proches du son, ou plus loin pour ceux qui voudraient plus de calme pour se reposer !

La programmation se réparti sur 2 scènes, la scène principale et une autre plus petite, et on peut entendre les artistes jouer de 11 heures du matin jusqu’à 5 heures le lendemain, il fallait donc être en forme ! La sonorisation était assurée par différents crews brésiliens, Geografya Sound System, I-Land Rebel Sound System, Echo Gralha Sistema De Som, Wicked Digital Sound System et Dubversao Sistema De Som. La puissance variait en fonction des scènes et des crews, cela allait de 2 scoops à 9, mais ça n’a jamais manqué de puissance au long des 4 jours !

Connaissant assez peu la scène Dub brésilienne, j’ai pu faire de nombreuses découvertes au long des 4 jours. Ce fût notamment le cas de 3° Mundo, un crew du nord du pays à la sélection terrible, Djanguru, ou encore Wicked Digital, dont le Sound System imposant a fait forte impression !

Sound Sisters

Sound Sisters

Ce fût aussi l’occasion de découvrir la scène féminine, qui regorge de talents. On a déjà entendu parler un peu en Europe de Feminine Hi-Fi, le premier crew 100% féminin du Brésil, qui a assuré une solide prestation, tout comme Sound Sisters. De nombreuses chanteuses sont également très talentueuses, entre autres Laylah Arruda, Sistah Mari et Regiane Cordeiro, que l’on a pu entendre sur différentes sessions. Citons aussi Carol Afreekana aka Asase Ye Duru, qui fait de la Dub Poetry et qui aura également marqué cette édition du festival.

Parmi les crews brésiliens que je connais plus, la session de Dub Movement est à souligner, un crew dont on vous avait déjà parler lors de la sorti de leur album avec Monkey Jhayam (lire la chronique). Celui-ci était également présent et aura montré tout son talent de MC. La session de High Public Sound fût également terrible, si l’on connaît essentiellement ce crew ici pour la tune ‘The River’ sorti sur le label Steppas Records (lire la chronique), ils possèdent aussi quelques dubplates énormes ! I-Sarana était également présente au chant, elle a bien sûr interpréter ‘The River’, mais aussi d’autres tunes superbes que l’on espère pouvoir écouter bientôt.

L’autre crew très connu ici est Dubversao Sistema De Som. C’est l’un des pionniers au Brésil, le crew est mené par Yellow P à la sélection, ainsi que Jimmy, qui enflamme les sessions avec ses pas de danse, chose originale qui m’aura beaucoup plu ! Bien que j’ai déjà eu l’occasion de les voir à São Paulo lors de leurs traditionnelles soirées Java qui se déroulent chaque mois, je suis retourné les voir durant le festival, où ils ont fait 2 sessions. Ce fût une fois de plus terrible, particulièrement le dimanche pour clôturer le festival, avec une énorme session de plus de 8 heures, et un meeting de folie avec Noel Ellis, Brother Culture et Shanti D entre autres, un des grands moments du festival !

Dubversao Sistema De Som

Dubversao Sistema De Som

Si la programmation était essentiellement axée sur les artistes au Brésil, on a aussi pu apprécier des sessions d’artistes internationaux, et pas des moindres ! Le vendredi notamment restera dans la mémoire des festivaliers, puisque ce sont Peng Sound, Prince Fatty et Horseman, puis OBF et Shanti D qui étaient présents ! Chacun dans leur style les différents crews auront assuré des superbes prestations, avec OBF qui a parfaitement représenté la France ! Rico et Shanti D ont en effet livré une session mémorable, jouant un nombre incalculable de Dubplate, ainsi que leur dernière release avec Joseph Lalibela (lire la chronique). OBF a également fait une belle surprise aux massives, en jouant pendant la session la big tune ’16 Tons Of Pressure’ de Charlie P, puis un énorme remix de Monkey Jhayam sur le même riddim, en portugais, terrible !

Le samedi valait également le détour, avec Warriors Of Dub, Mad Professor et Sister Aisha, ainsi que Kibir La Amlak. Les argentins de Warriors Of Dub auront livré une superbe session, jouant de nombreuses big tunes, entre autres de Charlie P, Pupajim, Danny Red ou encore le terrible ‘Mistry Babylon’ de Uk Principal. Quant à Mad Professor, ce fût comme à son habitude une démonstration de Dub, avec comme nouveauté pour moi la présence de Sister Aisha. C’était la première fois que je la voyais, et elle a enchaîné ses classiques, notamment ‘Wait A Minute’, ‘Oh Africa’, ou encore l’énorme ‘The Creator’, ce fût assez court mais un des autres temps fort du festival. Kibir La Amlak a conclu la soirée avec également une session de toute beauté, accompagné notamment de Carol Afreekana qui se chargeait de traduire ses paroles, ainsi que des chanteuses Sistah Mari et Regiane Cordeiro. JT a joué quelques unes de ses meilleures tunes, ‘Born For A Purpose’, ‘If I Don’t Have Jah’, le remix de la tune ‘Be Grateful’ de Danny Red, ou encore ‘A Luta Continua’, une tune qui ne pouvait pas manquer ici, parfait !

Le chanteur Noel Ellis de Jamaïque, ainsi que les MC’s Brother Culture et Shanti D ont également régalé le public tout au long du festival, participant à de nombreuses sessions et se montrant très disponibles avec le public, tout ceci fait que cette deuxième édition du Tawai Dub Festival fût une grande réussite, et devrait encore grandir au fil des années, tant le potentiel de la scène Dub au Brésil est élevé !

Malgré une météo capricieuse, notamment le dimanche avec une grosse averse en fin de journée, quelques problèmes de son vite réglés et annulations d’artistes de dernière minute, ce Tawai Dub Festival restera tout de même une grande réussite. La programmation était de qualité, et les premières sessions d’OBF et Kibir La Amlak au Brésil resteront assurément longtemps en tête des festivaliers présents ! Espérons que le festival perdure, et si vous voyagez au Brésil en janvier 2019 n’hésitez pas à aller découvrir ce festival !

Big Up aux organisateurs du Tawai Dub Festival !

Johann