Live Report – Télérama Dub Festival vol.13 – Le Transbordeur, Lyon (69)

Ce samedi 7 novembre 2015, le Télérama Dub Festival #13 faisait salles combles au Transbordeur de Lyon, pas étonnant vu la programmation : Panda Dub, Tour De Force feat Ranking Joe, Reggae Roast Sound System feat Donovan Kingjay, Atili Bandalero, Jon 1st, Iron Dubz & Shanti D et Marina P & Stepart… Live Report !

Panda Dub

Panda Dub

 

Cette soirée à Lyon est l’une des quatre premières dates de cette treizième édition. Ces quatre dates ont affiché complet, le Télérama Dub Festival démarre fort cette année. Il faut dire que la programmation Dub éclectique qui nous est offerte a de quoi attirer du monde ! Souvenez-vous de la première date à Toulouse, une semaine avant (lire le Live Report).

Iron Dubz & Shanti D

Iron Dubz & Shanti D

Ouverture des portes à 23h, il y avait déjà du monde de motivé. C’est Iron Dubz, accompagné de Shanti D, qui ouvre le bal dans le club du Transbo. Le public lyonnais s’échauffe donc sur du bon Dub, stepper à souhaits, agrémenté de l’envoûtante voix de Shanti D. Ok, là ça commence fort… Dub it !

La grande salle ouvre ensuite ses portes et c’est le groupe Tour De Force qui se charge de faire sonner le Reggae Roast Sound System les premiers. C’est un nouveau live qu’ils nous proposent, ils sont cinq sur scène. Le duo de Brooklyn est entouré d’un saxophoniste, un tromboniste et un percussionniste. Mais ils étaient aussi accompagnés du chanteur au flow inimitable, Monsieur Ranking Joe. Un live très énergique… Boom !!

Tour de Force feat Ranking Joe

Tour de Force feat Ranking Joe

Dans le club, l’anglais Jon 1st fait suite à Iron Dubz. Ce DJ virtuose a commencé son set avec ‘Sheep to the Shepherd’ de Prince Jamo, puis a enchaîné plein d’autres tunes qui donnent le sourire. Un set très éclectique qui explore la Bass music en profondeur, de quoi toucher chaque personne présente.

Place maintenant à Panda Dub dans la grande salle. C’était prévisible, il est attendu par beaucoup de monde… trop de monde, diront certains, d’autant plus qu’il joue à la maison… ! C’est vrai qu’il ne fallait pas avoir peur de prendre un grand bain de foule pour assister à son nouveau live créé spécialement pour le Télérama Dub Festival. Il était judicieux de se placer dans les gradins, car oui lors d’un live de Panda Dub, on en prend forcément plein les oreilles… Mais là c’était en plus un vrai spectacle visuel ! Big up au collectif lyonnais L’Octopus qui s’occupe de la partie scénographique de ce projet. Panda Dub a aussi invité à ses côtés Mayd Hubb à la batterie, Bruno de Massive Dub Corporation à la basse et K-Sann en régie son, une belle collaboration familiale ! Cette création live est un tournant indispensable à la carrière déjà bien entamée pour notre chouchou français. Pour moi, ce sera la claque auditive et visuelle de la soirée ! Tout comme son dernier album « The Lost Ship » (lire la chronique), c’est un beau voyage qui nous est offert ici. Croyez-moi « les copinous », ce live en vaut le déplacement, ne le manquez pas !

La grande salle était pleine à craquer, mais il y avait encore assez de monde pour remplir aussi le club pour la prestation D’Atili Bandalero, il a balancé sa sauce éclectique Dub-Hip-Hop-Digital, et j’en passe… Oui, on n’a eu que du beau monde ce soir !

La soirée n’est pas encore finie… C’est Marina P & Stepart qui clôturent les shows du club. Il y a beaucoup d’énergie sur scène et dans le public, une belle fusion entre le producteur et la chanteuse. Voilà encore un beau cadeau pour les massives !!

Dans la grande salle, la soirée se finira sur les sélections du Reggae Roast Sound System. Au commande de leur propre sono pour la première fois en France, notre trio anglais est en forme et heureux ! Quelle puissance cette sono, ça joue fort… trop fort pour certains ! Mais quel plaisir de voir enfin cette sono ici… Loud and heavy !!
Une sélection de qualité qui nous fera danser jusqu’au bout de la nuit et un chanteur bien en forme. Donovan Kingjay était, en effet, là aussi, il nous a offert un show de qualité, micro à la main.

Vous l’aurez compris, les lyonnais, gâtés avec une programmation de qualité, ont passé une belle soirée !

Merci à Frédéric Péguillan, Bi:pole et ZRP pour l’organisation et pour l’accueil !

Big up à tous les artistes qui nous ont offert de belles prestations !

Photos : Maxime Rostan
Live Report : Charlotte Dubcat