Live Report – Télérama Dub Festival vol.12 – Docks de Paris (93)

Chaque année, la date parisienne du Télérama Dub Festival est un événement incontournable, rassemblant des milliers de massives de France et d’ailleurs. Cette douzième édition n’a pas dérogé à la règle, bien au contraire, nous étions 4 000 à dubber toute la nuit ce 22 novembre 2014…

Télérama Dub Festival vol.12 @ Paris

Télérama Dub Festival vol.12 @ Paris

 

Une programmation de dingue, du sound system comme on l’aime, et un public au rendez-vous : cette longue soirée du 22 novembre 2014 était tout simplement LA soirée à ne pas louper en cette fin d’année !

Pour cette 12ème édition, plusieurs changements ont été opérés, et avec réussite ! Exit le 104, le Télérama Dub Festival a pris ses quartiers en Seine St Denis, aux Docks de Paris, entre studios de télévision et magasins d’usine. Un choix original mais qui s’est avéré excellent, les deux gigantesques halls ayant pu accueillir dans de bonnes conditions les quelques 4 000 massives présents ce soir là.

Organisé sur une seule soirée cette année, le Télérama Dub Festival a aussi pris le parti de proposer du sound system dès le début de la soirée, contrairement aux éditions précédentes. Ainsi, les 2 sonos résidentes, OBF et Mungo’s Hi Fi, et leurs nombreux invités se sont fait plaisir de 20h à 5h, pour notre plus grand bonheur !

MUNGO’S HI FI HALL :

Sak Dub

Sak Dub

Honneur aux écossais, venus de Glasgow jusqu’en France pour seulement la quatrième fois avec 2 stacks. Et quelle sono ! D’une qualité remarquable, leurs 8 scoops ont fait l’affaire pour sonoriser ce magnifique hall, avec parquet au sol et orné de deux immenses escaliers en fond de « scène ».

Après un warm up des sélecteurs de Mungo’s Hi Fi, dont fait également partie Thomas de Stalawa Sound, c’est le japonais Sak Dub qui pend place derrière ses machines. Premier live, et première claque de la soirée, tant le son du producteur d’Osaka est lourd en basses… Real Heavyweight Dub Steppa ! Sak Dub aurait même mérité une programmation à un horaire plus tardif, seulement quelques passionnés ayant assisté à son live, le troisième en France.

Consacré exclusivement à la scène Dub internationale (hors France et Angleterre), le hall des Mungo’s Hi Fi a ensuite accueillit les suédois de Deng Deng Hifi et leurs des dubplates bien énergiques au tempo Steppa. Au micro, Dan I Locks et Jr Natural ont enflammé la dance et ont fait skanker les passionnés, de plus en plus nombreux dans la salle ! Un superbe crew, facile d’accès et toujours souriant, et avec qui le public a tout de suite adhéré. Un pur échange de Sound System ina positive vibration !

YT

YT

La sauce est belle et bien montée quand Tour de Force passe derrière la console ! En pleine tournée européenne, Tour de Force fut la révélation de ce Télérama Dub Festival. Le style atypique des new-yorkais, habile mélange de Roots et de Bass Music, a conquis le public. Une énergie débordante dégagée par Q-Mastah et Jay Spaker au micro qui n’a pas peur d’aller affronter le public, d’animer, de donner vie au Dub ! Juste énorme, à Culture Dub, nous sommes conquis ! On les reverra certainement très vite sur les scènes Dub françaises…

Il est plus de minuit quand les Mungo’s Hi Fi reprennent possession de leur sono, épaulés par YT et Charlie P, deux des meilleurs chanteurs de la scène actuelle. Trois heures de sélection de malade, assurés par les sélecteurs du crew Craig, Doug et James en relai derrières les platines ! Les dubplates et autres productions maisons s’enchainent à vitesse grand V, suivit à chaque fois par les versions, où les 2 MCs viennent poser leur flow énergique, rejoint par Solo Banton au cours de ce superbe set !

Enfin, le polonais Radikal Guru a achevé le restant du public avec une prestation énergique, entre Dub Warrior et Dubstep. Le genre de son que seule la sono des Mungo’s Hi Fi retransmet parfaitement !

OBF SOUND SYSTEM HALL :

OBF Hall

OBF Hall

A l’opposé de la salle des Mungos, le Hall d’OBF avait vraiment fière allure, décoré par les visuels de Kazy, graphiste du Stand High, et projeté sur les façades de cette immense salle par Diazzo. Pour l’occasion, le crew franco-suisse est venu avec sa sono complète, soit 3 stacks de 4 scoops chacun.

Le temps de faire chauffer les enceintes avec une sélection roots bien sentie, et OBF cède sa place à Weeding Dub. Seul derrière la console, Romain a réussit à rameuter une grande partie du public avec son live de qualité, débuté par des tunes Reggae et Digit pour se terminer en Dub Stepper bien lourd. Du gros son, toujours accompagné par le son du mélodica délivré par Weeding Dub live and direct !

Dubkasm & Solo Banton

Dubkasm & Solo Banton

L’ambiance monte encore d’un cran lorsque déboule le duo de Bristol Dubkasm, accompagné par le MC tout terrain Solo Banton. Pendant une heure, Stryda et Digistep vont enchainer les dubplates, au sens strict du terme, c’est-à-dire des tunes inédites pressées sur acétate… Un show, voilà, un vrai show Dub ! Les deux membres de Dubkasm sont des « Show Dubber Men » ! Ils animent avec leur platine vinyle dans la pure tradition des Sound Systems mais avec une efficacité au mix et à la selection qui a conquis le public qui en redemandait sans cesse ! C’est certainement le crew qui remue le plus les aficionados des dancefloors actuellement. Leurs productions maison déchirent et, jouées sur la sono d’OBF, ont permis au public de vivre Dubkasm ! Big Good Vibes and Crazy Dub Tunes !!!

Chaque année, le Télérama Dub Festival propose des créations inédites entre différents artistes de la scène Dub avec un grand « D ». Pour cette 12ème édition, c’est la rencontre du producteur toulousain Ackboo avec les légendaires Bush Chemists qui a été choisie, suite à la sortie en début d’année du vinyle « Light Up Your Amplifier » (lire la chronique). Un vrai partage musical avec Ackboo et Dougie à la console, Chazzbo au mélodica, et Culture Freeman et S’Kaya au mic ! C’est ça la qualité de cette rencontre, la complicité ! Dougie Wardrop, fondateur du label Conscious Sounds, et Ackboo, artiste prometteur, ont pu exprimer chacun leur talent qui n’est certes plus à confirmer pour l’un des pionniers du Dub, et ni à prouver pour le jeune toulousain… Mais là cette rencontre intergénérationnelle du Dub avait de la « gueule » et c’était bon ! Merci à vous 5, c’est aussi ça l’Histoire du Dub !

OBF Wild

OBF Wild

Seconde rencontre qui a fait des étincelles ce soir là, celle du dubber Kanka et du MC le plus en vu du moment, Biga*Ranx. Beaucoup de personnes sont venus pour ce live là en particulier, et ils n’ont pas été déçus ! Kanka commence par balancer 2 titres de son dernier opus « Watch Your Step » (lire la chronique) enregistrés avec les chanteurs Echo Ranks et YT, avant que Biga*Ranx ne vienne le rejoindre pour créer une sorte de furie dans le Hall où plus de 2 500 personnes se sont réunies ! Nous savons que Biga*Ranx est un passionné de Dub, il enregistre et produit des Dubs sous le nom de Telly mais qu’en est il en Sound System ? Car ces derniers temps, on a surtout vu le chanteur préféré des Reggae addicts sur scène… Et bien sachez-le, Biga*Ranx n’a en rien perdu de ses débuts dans sa façon de délivrer son flow, et a même pris de la confiance grâce aux nombreuses dates réalisés. Ce samedi 22 Novembre, Kanka et Biga ont simplement fait trembler le Hall des Docks avec la basse jouée live bien entendu ! Mémorable…

Pour terminer cette soirée en beauté, OBF a également eu le droit à une session de 3h, et les festivaliers en auraient bien pris plus encore ! Une déferlante de basses et de dubplates s’est abattu sur Paris, auxquelles il faut ajouter les superbes prestations vocales de l’espagnol Sr Wilson et de Shanti D. Et en guise de cerise sur le dub cake, Solo Banton et Charlie P ont tout à tour pris le micro en toute fin de soirée ! Une façon de sélecter unique, le sourire sur le visage sans jamais oublier de rendre hommage aux amis, de parler d’histoire à grand coup de « Mandela » ou tout simplement de « ppuuuuulll up » quand le public le demande ! Généreux, humble et puissant, OBF is great Dub Sound System ! Big Up Rico, Guillaume et tout le crew !

Cette douzième édition fut un immense succès tout simplement ! Il y a 15 ans qui aurait imaginé que 4000 personnes viendrait pour une Nuit Sound System aux Docks à Paris ? Et bien si, on pouvait l’imaginer ! C’est pour cela que les artistes ont toujours continué à construire des sonos artisanales, à produire des vinyles, à jouer, à créer des décors… Les activistes Dubbers ont toujours cru dans la continuité de l’Histoire du Dub !

Une ambiance dans le public juste géniale, des gens qui dansent, un respect entre chaque artistes… Un grand big up aux Mungo’s Hi Fi et au crew O.B.F d’avoir toujours oeuvré pour offrir le meilleur du potentiel de leur caissons à tous les artistes jouant sur leur sono ! Ce n’est pas toujours le cas alors il est bon de le signaler…! Bravo, bravo et encore bravo, le Dub vit, du Japon à la Suède, de l’Écosse aux États Unis, le Dub vit et vit très bien en France ! Merci à Vous… Et à l’année prochaine Télérama Dub Festival !

Un grand merci aux artistes de nous avoir offert du temps pour les interviews et autres échanges autour du Dub, à Bi-Pôle pour l’accueil (Sarah, Joss, Candice et Élise au top..), à Morgan d’Elephantz Sound, pour sa capacité à gérer n’importe quelles situations, à Mat pour sa passion, au public, à tous ceux que l’on a croisés, et bien sur à Fred Péguillan, l’architecte programmateur du Télérama Dub Festival depuis plus de 12 ans et toujours aussi passionné ! In Dub We Trust…

Live Report pour Culture Dub : Loob & AlexDub / Photos : Sista Bethsabée