Live Report – Télérama Dub Festival vol.13 – La Carène, Brest (29)

Dernière date du Telerama Dub Festival, et c’est à Brest que le festival vient conclure sa tournée ! Au programme:  Mayd Hubb, Atili Bandalero, Panda Dub en live band, et les rennais de Legal Shot avec leur sono ! Retour sur cette grosse soirée qui, comme presque toutes les autres dates du festival, affichait complet !

Legal Shot

Legal Shot

 

Arrivé vers 22h15, la salle n’est pas encore remplie mais Mayd Hubb a déjà commencé son set. Il vient présenter au public breton son dernier album « Enter the loop » (lire la chronique). Ses morceaux sont joués sur la sono de Legal Shot et ses 8 scoops. On commence fort avec du bon Dub assez calme, qui sonne parfaitement en Sound System, une bonne entrée en matière donc !

Ensuite c’est au tour d’Atili Bandalero de prendre les commandes, toujours en mode Sound System. Avec son set on part plus dans une ambiance digitale, il nous passe du Alborosie, Joseph Cotton, Big Red, et quelques remixes de gros classiques du roots à la sauce digitale : on peut notamment entendre des sons d’ IJahman Levi ou de Max Romeo ! Son set aura mis une grosse ambiance, la salle est maintenant copieusement remplie pour la suite du programme…

Atili Bandalero

Atili Bandalero

Changement de configuration pour le prochain artiste, puisque c’est la création du Télérama Dub Festival qui arrive maintenant, Panda Dub, très attendu par le public, accompagné de Mayd Hubb à la batterie et de Bruno de Massive Dub Corporation à la basse !
En plus de cette configuration live un superbe jeu de lumière est mis en place tout au long du set de Panda Dub, qui nous joue plusieurs morceaux de son excellent dernier album « The Lost Ship » (lire la chronique). Le public est transporté dans l’univers de l’artiste, c’est tout aussi bon à entendre que beau à regarder !

Panda Dub nous joue aussi des morceaux plus anciens, notamment ‘Psychotic Symphony’ et ‘Smile Is The Key’, pour terminer son set par encore un morceau de son dernier album, ‘Danse Macabre’, et une reprise de ‘Bad Weather’ d’High Tone, un groupe qui l’a beaucoup inspiré comme il l’a expliqué au public.

Cette nouvelle expérience live de Panda Dub aura donc été une belle réussite pour moi, aussi bien au niveau visuel que sonore c’était un super concert ! Mais la soirée n’est pas fini, on repasse en mode sound system…

En effet, pour terminer la soirée c’est de mon point de vue une des meilleures sonos française qui vient jouer ce soir à Brest. Venus de Rennes, Legal Shot se met en place accompagné du chanteur Echo Ranks venu spécialement d’Angleterre pour la soirée !

Leur set débute par beaucoup de Roots, par exemple Wayne Smith ‘Time is a Moment In Space’, une dubplate d’Al Campbell qui reprend ‘Burnin N Lootin’ de Bob Marley, ou encore l’énorme ‘Ice Cream Love’ de Johnny Osbourne, qui devient ‘Ice Cream Sound’, terrible ! Derrière tous ces morceaux Echo Ranks pose des freestyles, et nous chante sur une de ces versions son très bon ‘Worries and Problems’ qu’il avait fait avec Kanka !

sono Legal Shot

sono Legal Shot

Comme on est à Brest, le crew n’oublie pas de nous jouer des morceaux de ceux qui ont mis la ville sur la carte du Dub, je parle bien sûr du Stand High Patrol, avec 3 dubplates de Pupajim, notamment ‘Business of War’ et ‘Mr Bossman’ !

La soirée se poursuit avec un ska de Daddy Freddy, puis encore une énorme dubplate du Legal Shot qui fait trembler la salle ! Echo Ranks nous fait son désormais classique ‘Stepper Style’, et en fin de set on aura droit à un nouveau son de Solo Banton qui ne devrait pas tarder à sortir, du très lourd ! Encore une énorme session des rennais ce soir, qui auront essayer de négocier quelques minutes de plus pour continuer à jouer, malheureusement un peu avant 4 heures il était temps de sonner la fin du Telerama Dub Festival

Cette dernière soirée à Brest aura donc été un gros succès, on a pu entendre toute la richesse du Dub ce soir, avec du Roots, du Digital, des performances live, une sono au top, bref, tout ce qui fait qu’on aime tant le Dub !

Merci aux organisateurs du festival pour cette super soirée et aux artistes !

Johann