Live Report – Télérama Dub Festival vol.13 – Le Rocher de Palmer, Cenon (33)

On continue notre série de live report de la treizième édition du Télérama Dub Festival vol.13 avec une nouvelle soirée sold-out, cette fois-ci au Rocher de Palmer, près de Bordeaux ! Thomas et Tom y étaient pour Culture Dub, et vous racontent leur soirée avec Stand High, Roots Atao et NS Kroo au programme !

Télérama Dub Festival vol.13

Télérama Dub Festival vol.13

 

Cette année, le Télérama Dub Festival posait ses bagages au Rocher De Palmer en banlieue bordelaise. Au programme de cette soirée du 7 novembre 2015 : on ne les présente plus, c’est évidemment le crew Stand High Patrol avec Pupajim au mic et Merry à la trompette qui sont à la tête de l’affiche. Une salle entièrement décorée par Kazy, un seul mot : waow ! Avec Roots Atao et le Sound System, le crew Stand High est au complet. Le NS Kroo est également présent, chaud bouillant, la soirée peut commencer !

Roots Atao

Roots Atao

Roots Atao débute la soirée en nous proposant une sélection Roots & Dub Culture. Les skankers descendent petit à petit dans cette grande salle, décorée par les dessins de Kazy et les projections de Diazzo. Au rythme des 2 puissants stacks de 4 scoops, la bass ronronne, sound system style ! La vibes est là, le public énergique, l’ambiance chaude. Maitre de son sound system, Goldie Locks (Roots Atao) impose son style tout en faisant rentrer le public dans la danse.

Vient le tour de la team genevoise N.S. Kroo a.k.a. Natural Stepper, pour un début de session très Roots en accord parfait avec le warm up de Roots Atao. Mais le crew suisse arrive très vite à faire évoluer la soirée en passant des riddims et des versions de plus en plus pêchu tel que le fameux ‘Trans Europe Express’ ou encore du bon Stepper comme le nouveau Mike III’ sortit récemment sur leur label Sparring Partners (lire la chronique).

1H40 c’est l’arrivée du crew breton Stand High Patrol ! Kazy, membre du Collectif 100 Pressions et au contrôle des visus, nous offre une ambiance originale dans un univers déjanté.

Stand High Patrol

Stand High Patrol

Leur set commence par le mythique ‘Commando’ extrait de l’album « Midnight Walkers« , drivé par Rootystep et Mac Gyver, animé par Pupajim, et avec une magnifique touche cuivrée assumée par Merry le trompettiste. Après un début de session rythmé Hip-Hop & Rub-A-Dub, la « Stand High Experience » continue et le niveau monte avec le spécial ‘Speaker Box’. Le public énergique, chante les tubes du Stand High tel que ‘Amplifier’, ‘Ruckus’ en passant par ‘Routine’, une ambiance au top ! En plus de retourner la dance, le crew n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à faire retomber le rythme au beau milieu du set en jouant le jazzy ‘Sleep On It’ dans un set plus qu’entamé !

Une sélection remplie de bonnes surprises car même la wicked tune ‘Warehouse’ de l’album « A Matter of Scale » (lire la chronique) est jouée. Titre sur lequel on retrouve Merry à la trompette et Pupajim au mic avec les lyrics de ‘Automatic Attack’, non sans nous rappeler leur fameuse last tune au Dub Camp Festival (lire le report)

Il est 4h du matin et c’est parti pour un Dub Fi Dub de qualité ! Ça s’enchaine, Roots Atao puis NS Kroo et enfin Stand High, nous sortent dubplate sur dubplate ! Et Stand High nous offre une spéciale version de ‘The Tunnel’ assaisonnée des lyrics de ‘Business Of War’ ! Boom !

Une fin de soirée en mode « Wicked & Wild » comme on les aime sur Bordeaux ! Un gros big up à tous les crews croisés, Davy-Crocket, Wandem Sound, Zoulou Sound, Poutrelle Hi-Fi, les Youth Warrior Bordelais

Merci au Télérama Dub Festival pour cette belle affiche, on se dit à bientôt on the dub road massives !

Live Report : Thomas et Tom 
Photos : l’équipe Davy crocket