Live Report – Télérama Dub Festival vol.15 – Dock des Suds, Marseille (13)

Le 5 novembre 2017, le Télérama Dub Festival se posait une nouvelle fois au Dock des Suds de Marseille. Le festival, en collaboration avec Musical Riot, accueillait pour l’occasion de nombreux artistes répartis sur 2 salles : Stand High Patrol et son Sound System, Iseo & Dodosound w/ The Mousehunters, Smith & Mighty, Roots Atao, Word Sound and PowerThe Grinders, et Zion Train avec son Abassi Hi Power…!

Télérama Dub Festival vol.15 @ Marseille

Télérama Dub Festival vol.15 @ Marseille

 

C’est donc à Marseille que s’est ouvert la quinzième édition du Télérama Dub Festival, en simultané avec Angoulême. Habitués des Docks des Suds, Bi Pole (organisateurs du TDF) et Musical Riot reviennent cette année avec une programmation encore une fois alléchante, un peu particulière mais pleine de potentiel. On y retrouve pêle-mêle : The Grinders, Roots Atao, Stand High Patrol, la jeune chanteuse Iseo accompagnée de Dodosound et The Mousehunters, Smith & Mighty, Zion Train, Word Sound and Power… On constate en effet une certaine hétérogénéité dans le choix des artistes proposés, avec aux côtés des tête d’affiches que sont Stand High Patrol par exemple ou bien Zion Train, plusieurs artistes bien moins connus des amateurs de session Reggae/Dub… Pour autant ce choix apporte l’aspect novateur et découverte, en respect avec les traditions du Télérama Dub Festival.

Iseo & Dodosound

Iseo & Dodosound

À Marseille comme à Paris, le soirée se répartit sur plusieurs salles, ici le Stand High Hall et le Zion Train Hall. La première était donc sonorisée par le sound system de Stand High Patrol et de Roots Atao. Ce dernier a logiquement assuré le warm up avec une sélection vinyles Reggae Roots de qualité.

Les espagnols Iseo & Dodosound accompagné de la section cuivre The Mousehunters, une des très belles découvertes de cette année 2017, ont pris le relai pour jouer en live leur superbe album « Roots in the Air«  sorti en Juin dernier (lire la chronique). On aura particulièrement adoré la prestation des Mousehunters en mode freestyle sur sur le fameux titre ‘Vampire’.

Très attendu à Marseille, Stand High Patrol a littéralement enflammé le public avec aux côtés d’extraits de leur dernier album « The Shift » (lire la chronique), les célèbres titres ‘Speaker Box’ ou encore ‘The Big Tree’ qui ont fait explosé la salle ! Un Stand High Hall par ailleurs mis en beauté par les projections murales de Kazy et Diazzo qu’on leur connait bien.

Enfin, c’est à Smith & Mighty que revient l’honneur de clôturer la dance de ce côté-là. Ce duo emblématique de Bristol, précurseur du mouvement Trip Hop, était de nouveau rassemblé après des années de silence. Les aficionados ont appréciés !

Zion Train

Zion Train

Présent à Paris l’an dernier, c’est le Abassi Hi Power qui sonorisait la seconde salle à Marseille cette année. Si vous ne connaissez pas encore, vous pouvez toujours aller voir la superbe interview de Neil Perch, son créateur et bien sûr fondateur du mythique Zion Train (voir l’interview) !

Les anglais ont livré deux sets ce soir là, dans un mélange finement calculé de Roots et de Heavy Stepper, reconnaissable entre mille ! Neil Perch était accompagné d’une section cuivre et son acolyte Dub Dadda qui a enflammé les foules avec sa voix mythique et ses qualités incontestables de showman.

Entre ces deux prestations, nous avons assisté à la performance du duo The Grinders, présent depuis seulement 4 ans sur la scène Dub mais déjà l’auteur de plusieurs EPs avec des invités prestigieux comme Sizzla, Ranking Joe ou encore U-Brown. En live, on a kiffé leurs mixes tout droit venus de l’espace et leurs effets Dub bien aiguisés !

C’est finalement Word Sound & Power qui termine cette belle édition du Télérama Dub Festival avec un set UK Steppa comme seul Robert Tribulation a le secret, mélangeant dubplates et productions maison, accompagné au micro de Jimmy Ranks. De quoi faire skanker les marseillais jusqu’au bout de la nuit !

Pour résumé, le Télérama Dub Festival a réussi le pari de mélanger d’un côté des artistes de type poids lourds et doyens du sound system, de l’autre une nouvelle génération d’artistes prometteurs en pleine ascension. Chaque artiste a su donner le meilleur de sa prestation et générer une ambiance incontestable ! Ambiance que l’on doit en partie à l’énergie qui règne aux Docks des Suds, une salle que tout le monde connaît de réputation dans la région et qui à indéniablement la structure adéquate pour accueillir un événement d’une telle ampleur. En bref, une soirée intense, représentative de la diversité que propose le Dub aujourd’hui !

En attendant la prochaine édition, un grand merci au Télérama Dub Festival et à l’association Musical Riot pour une édition encore une fois réussie ! Des remerciements également à Jean-Batiste Denizot, photographe officiel de Musical Riot, pour avoir immortalisé l’évènement et avoir partagé ses photos avec nous (toutes ses photos en cliquant ici) !

Live Report : Elise Gz
Photos : JB Denizot