Live Report – Toulouse Dub Club #18 – Le Bikini, Toulouse (31)

Pour la dernière Toulouse Dub Club de l’année 2015, Talowa Productions nous a préparé une bien belle soirée ! Ceux qui étaient présents samedi 21 novembre au Bikini ont eu le plaisir de voir Channel One accompagné pour l’occasion de Matic Horns, mais aussi l’Entourloop ft. Troy Berkley. Equal Brothers Sound System sont quant à eux venus avec 8 scoops répartis sur 2 stacks. Avec une programmation pareille, pas étonnant que la soirée affiche complet.

Channel One

Channel One

 

Il est 23h00 lorsque je fais mes premiers pas dans la salle, Equal Brothers sont déjà sur les chapeaux de roue. Le tempo est bien soutenu et le registre clairement Stepper avec un message militant ! Parmi le trio qui compose Equal Brothers, Pedro et Sista Leah se relaient au micro, tandis que JB officie comme sélecteur et opérateur.

Sista Léah (Equal Brothers)

Sista Leah (Equal Brothers)

Entre 23h00 et 00h00 la salle se remplit à grande vitesse et la pression monte progressivement. On n’a qu’une seule envie : taper du pied et se laisser porter par les basses ! La qualité sonore est au rendez-vous, c’est un véritable plaisir. Dans un premier temps, Pedro et Sista Leah se font assez discrets mais très vite ils animent la session avec brio et chantent sur les versions Dub en délivrant un message Rastafari conscient et militant. La voix de Sista Leah est envoûtante et s’associe à merveille avec le Stepper hypnotique délivré par le sound. Tout est mis en œuvre pour que la musique nous fasse voyager.

Vers 00h00 les premiers pull-ups font déjà leur apparition et on peut se délecter de versions Dub de haut calibre, heavy dubwise ! J’ai du mal à croire que la soirée ne fait que commencer ! Equal Brothers termine la session avec un dubplate d’OBF puis nous offre une very last tune le temps que Channel One se mette en place.

A 00h42, Channel One prend le contrôle. On notera qu’ils ont ramené leur propre sirène pour la session. La première tune nous ramène sans transition aux fondamentaux, c’est parti pour une session roots & culture ! Mikey Dread nous offre ensuite une petite escapade dans le Reggae Roots de fin 70/début 80 en enchaînant une big tune de Lacksley Castell, ‘Mr. Government Man’ puis ‘Ethiopians Waan Go Home’ de Culture. Ras Kayleb prend ensuite le micro et fait référence aux tristes événements qui ont eu lieu à Paris le 13 novembre dernier et rend hommage aux victimes. Juste après une autre big tune arrive à nos oreilles, ‘A True’ de Dennis Brown. Un peu plus tard on pourra entendre ‘Jahovia’ des Twinkle Brothers, ‘I’m A Levi’ d’Ijahman et ‘Zion’s Blood’ de Mam, ces morceaux Roots sonnent du tonnerre sur Sound System et font l’unanimité parmi le public. L’ambiance est à son comble et à aucun moment Channel One ne la laissera s’affaiblir. Le rythme s’intensifie peu à peu pour aller vers un Roots de plus en plus Stepper.

Equal Brothers Sound System

Equal Brothers Sound System

A 01h35, Matic Horns commence à jouer. Mikey Dread lance ensuite le titre ‘Noh Kill No Sound’ de Barry Issac et sur la version dub Matic Horns partage une improvisation au trombone avec Ras Kayleb au micro. Big combination !

Le reste de la session continue sur la même lancée, avec toujours autant de morceaux qui frappent le public de plein fouet (Mikey Dread cachera d’ailleurs un bon nombre des titres en mettant un cache sur le label des disques, peu de chance de les retrouver !). Parmi les moments forts, il y a eu pas moins de 3 versions d’un recut de ‘Shaka The Great’ des Overnight Players avec une intervention de Matic Horns sur la dernière version. Après un peu plus de 2h de session, Channel One tire sa révérence.

Il est à peine 03h00 quand l’Entourloop prend place au côté de Troy Berkley. Le style est radicalement différent par rapport à leurs prédécesseurs, on est sur un mélange de Hip-Hop Jazzy et de Reggae. Cela peut donner des reprises surprenantes comme leur version de ‘C.R.E.A.M.’ du groupe rap de référence Wu-Tang Clan sur laquelle chante Troy Berkley. Après la déferlante Roots de Channel One j’avoue ne pas accrocher à 100% avec leur mélange de styles et je ne reviendrai qu’à la fin de leur set. A 04h30 ils envoient leur last tune puis Equal Brothers prend le relais pour terminer la soirée.

Le sound basque reste dans le même registre qu’au début, un stepper pêchu et méditatif de calibre heavyweight. Ils transmettent leur énergie sans relâche et le public est très réceptif. Les pull-ups sont monnaie courante mais toujours très bien sentis. La sono ronfle à pleine puissance, Equal Brothers nous a préparé une fin de session des plus physiques !

05h30, la session doit se terminer au grand dam du public qui en redemande encore et encore. La salle commence péniblement à se vider 5/10 minutes plus tard. Personne n’a envie que ça se termine et si la coupure du son est toujours un moment un peu triste, cela fait tout de même plaisir de voir que tout le monde a pris son pied lors de ce Toulouse Dub Club !

Merci à Talowa pour l’accueil, et big up aux potos présents, ils se reconnaitront !

Live Report et Photos : Raphaël