Live Report – Toulouse Dub Club #20 – Le Bikini, Toulouse (31)

Talowa célébrait la vingtième édition de son Toulouse Dub Club ce samedi 9 avril 2016, avec comme toujours un line-up de qualité : Kanka, Ackboo, Dub Smugglers, Welders Hifi et de nombreux chanteurs invités, et Culture Dub y était !

Wedlers Hifi Sound System

Wedlers Hifi Sound System

 

Déjà 5 ans que les soirées Toulouse Dub Club ont pris place dans la superbe salle du Bikini à Ramonville en banlieue toulousaine, portées par l’équipe Talowa. Pour cette 20ème édition et comme très souvent, la session affichait complet avec près de 1 500 massives présents, attirés par une belle programmation éclectique et inédite.

Welders Hifi ft Sama Renuka

Welders Hifi ft Sama Renuka

Honneur au Sound System, avec la présence pour la première fois au Bikini des Welders Hifi en mode full crew et full stack ! Sono incontournable du Sud Est de la France, les Welders s’exportent beaucoup ces derniers temps, et c’est amplement mérité. Leurs 8 scoops sonnent à merveille, et il n’y aura quasiment pas eu de baisse de régime tout au long de la soirée.

Après un warm-up réussi, les premiers spectateurs sont déjà bien chauds et prêts à accueillir comme il se doit les Dub Smugglers, là aussi pour la toute première fois. Venus à deux de Manchester, les anglais sont contents d’être là et ça se voit ! Nous avions kiffé leur set au Télérama Dub Festival l’an dernier (lire le report), et ils ont confirmé tout le bien qu’on pense d’eux. Alors certes, il faut une certaine ouverture d’esprit pour apprécier leur musique, plus proche de la Bass Music et du Digital Raggamuffin que du Dub traditionnel, mais c’est aussi l’une des forces de Talowa, proposer des choses différentes comme ils l’avaient fait avec Asian Dub Foundation ou l’Entourloop par exemple. Et puis dans le cas des Dub Smugglers, les Dub addicts auront sûrement appréciés leur quantité hallucinante de dubplates, notamment celle de Burro Banton sur le ‘Leave It Alone’ d’OBF.

Kanka

Kanka

Les puristes du Dub ont de quoi se réjouir avec ce qui suit, car c’est au tour de Kanka de proposer son live Dub Stepper. Beaucoup sont venus le voir ce soir, le Bikini est désormais remplit à rabord ! Officiant désormais seul et sans bassiste, Kanka va jouer pendant 1h30 un best of de ses meilleures tunes, alternant versions chantées (Ranking Joe, YT, Echo Ranks, plus quelques inédits) et purs Dubwize parfaitement maitrisés sur sa console multipistes. Kanka aura fait du Kanka, et visiblement c’est ce que public attendait !

Le second live de la soirée était lui aussi très attendu, puisqu’il s’agissait de celui d’Ackboo, de retour à domicile pour présenter son nouvel album « Invincible » (lire la chronique). Malgré ses quelques heures de sommeil (il jouait en Pologne la veille avec Dan I Locks), le dubmaker nous a livré un set très énergique, bien épaulé par son MC du jour, Green Cross toujours au top. De son dernier album, Ackboo nous aura joué les big tunes de Linval Thompson, Marcus Gad, Maïcee, ou encore celle de Brother Culture, qui récoltera l’un des plus gros forward, à égalité avec sa last tune, le plus ancien et désormais classique ‘Bangladesh Dub’ remixé à la sauce Dubstep par Ondubground. Avant cela, nous aurons eu quand même la bonne surprise d’entendre Malone Rootikal nous interpréter en live son ‘Long Story’, Devi des Banyans poser un freestyle convaincant, mais aussi un invité de marque, le légendaire Cedric Myton des Congos, vocaliser sur une version Stepper d’Ackboo !

Après cette belle débauche d’énergie, la pression ne retombe pas avec le retour des Welders Hifi aux commandes de leur sono, qui débutent avec 2 big tunes de Murray Man. Et cerise sur le gâteau, Sama Renuka est présente pour nous transporter de sa belle voix sur les versions, comme elle l’a si bien fait sur l’album « Keep Moving On » (lire la chronique). Quelques dubplates et galettes Roots & Culture plus tard, et la soirée s’achève, tout le monde pouvant ainsi rentrer chez soi avec le sourire aux lèvres et du son plein les oreilles… !

Merci à toute la team Talowa pour cette bien belle session et pour l’accueil, cette vingtième édition fut dignement célébrée ! Big up aux artistes présents, grâce à qui le Dub a encore de beaux jours devant lui.

Live Report et Photos : Loob