Live Report – UNOD Reunion Dance – Londres (UK)

Apres 3 épisodes réussis du festival United Nations of Dub au Pays de Galles, le crew organisateur de Leicester a décidé cette année, afin de faire patienter les dub addicts, de présenter une session de mi-parcours dans la capitale anglaise. Plongez au coeur de cette Reunion Dance, grâce à notre reporter Thomas !

Reunion Dance

Reunion Dance

 

C’est au Coronet, sur la rive sud Londonienne, que plus de 50 artistes (oui, vous avez bien lu, 50 !) ont été réunis pour célébrer ce qui sera la plus grande soirée dub jamais organisée. En effet, si les 3 précédents volets du festival réunissaient autant d’artistes, celles-ci s’étalaient sur 3 soirées. C’est donc un format concentré qui nous était proposé ce vendredi 6 novembre 2015, et on avait hâte de voir le résultat.

Robert Tribulation (WSP)

Robert Tribulation (WSP)

Avant de rentrer dans le vif du sujet parlons un peu de l’organisation et du lieu. Le Coronet est une immense salle de concert/boîte de nuit avec plus de 100 ans d’histoire. Pour accueillir autant d’artistes lors de cette UNOD Reunion Dance, 5 salles ont été mises à contribution : l’arena principale, un immense parterre ou 4 crews chacun venus avec leur sound system se passeront le relai (2 tunes + versions chacun) 8 heures durant : Jah Tubbys, World Sound & Power, King Shiloh, et OBF. 4 autres salles donc, plus petites, présenteront le reste des artistes qui se relaieront à coup de sets de 45 minutes.

Difficile donc de faire son choix entre 5 scènes jouant en même temps ! Mais voici un résumé du déroulement de la soirée de notre point de vue.

Nous arrivons à 23h au Coronet, il est encore tôt et l’endroit est encore calme. Le calme avant la tempête. Le temps de découvrir les installations, et on se rend au dernier étage à la mezzanine où les Massai Warrior attirent les premiers massives et les font déjà skanker à coup de dubplates warrior. Quel début, ca annonce le ton ! Mais pas le temps de traîner, on descend les escaliers et se rend dans la salle VIP réaménagée en mini arena, où le local Alpha Steppa envoie ses dernières productions maison et quelques classiques d’Alpha & Omega, le tout mixé live.

Dub Judah

Dub Judah

Direction ensuite la salle principale pour découvrir les 4 sounds présents, et c’est WSP et King Shiloh qui se chargent du warm-up, même si pour un « warm-up » c’est déjà bien Stepper ! On notera d’ailleurs que United Nations of Dub tient bien son nom, la place est au dub, et on entendra presque pas de Reggae Roots de la soirée.

Après s’être bien chauffé les jambes, retour au dernier étage pour assister au show de la légende Dub Judah. I-Mitri est aux platines, Dub Judah est devant au micro et au melodica, presque au milieu du public (oui la salle est très petite), et enchaîne ses classiques. Vient ensuite le tour du duo de Bristol Dubkasm, toujours dans la mezzanine. Et la température monte (au sens littéral et figuré) : n’ayant que 45 minutes pour leur set, Stryda démarre la sélection fort avec leur classique ‘Victory’, suivi de la version live par Digistep au saxophone, alors là le mercure explose !

Retour à l’arena principale qui s’est depuis bien remplie. Et OBF (le crew au complet avec Shanti D et Sr Wilson au micro) et Jah Tubbys (avec Gregory Fabolous et Macky Banton au micro) balancent leurs premières tunes. Les MCs sont déjà chauds et régalent les massives. On appréciera l’harmonie des 4 sounds présents, chacun dans leur style mais 100% Heavyweight, et les transitions se font très bien entre chaque crew. On en arrive rapidement aux dubplates, c’est du lourd, du très lourd. King Shiloh montent en puissance sur leur nouveau sound system, Bredda Neil au contrôle, et inviteront au passage Askala Selassie chanter le temps d’une tune. Shanti D et Sr Wilson mettent le feu ina Rub-A-Dub style sur les dubplates d’OBF, Jah Tubbys sort l’artillerie lourde, et WSP fait skanker les Stepper addicts.

On ira faire un bref détour vers l’intime « People’s choice arena » voir le crew AMP Outernational, avec I-Mitri au micro, et la « Richi’s Roots arena » pour les irlandais du Revelation Sound qui partagent leur Stepper de qualité. On assistera au dernier show du dernier étage avec King Alpha dans leur warrior style, boom ! Et les derniers vrombissements retentiront jusqu’à 6h dans la « Sound System Arena » pour ceux qui ont encore des jambes !

En résumé, on aura aimé :

  • la réunion d’autant d’artistes majeurs de la scène dub au même endroit au même moment, une première !
  • L’organisation (gros big up à eux) : aucun incident et tout s’est passé comme sur des roulettes.
  • Les prestations des artistes au top, qui se sont tous donnés à fond pour donner le meilleur d’eux-mêmes pendant ces courts sets.
  • L’ambiance générale, et le nombre raisonnable de personnes, on ne sent pas étouffer et on a la place de skanker !
  • Le Coronet qui est une très belle salle, et l’espace extérieur très grand, agréable de prendre l’air sans avoir à se tasser comme des sardines !
  • La « People’s choice arena », petite mais ambiance originale et intime dans un style cabane.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • La salle « Selectors Arena », qui est en fait plutôt une mezzanine : un peu trop petite, très chaud, et le son de la salle du dessous qui pouvait s’entendre. Il nous aurait semblé plus logique d’alterner l’affiche de cette salle avec la « Richi Roots Arena » d’en dessous, qui étaient souvent délaissée alors que 2 fois plus grande.
  • Le fait que les petites salles n’avaient pas de sound system à proprement parler. Un peu dommage, ca nous aura un peu manqué par exemple pour le set d’Alpha Steppa.

Bref, cette UNOD Reunion Dance fut une grosse réussite pour un évènement unique 100% Dub qui marquera l’histoire !

Prochain rendez-vous au Pays de Galles les 8, 9 et 10 avril prochains pour l’UNOD Weekender 2016.

Gros big up à Felis Kontakt, I-Mitri Counteraction, et tout le reste de l’organisation !

Photos et Live Report : Thomas