O.B.F – Wild

Avant même sa sortie, le premier album d’O.B.F s’annonçait déjà comme incontournable… Alors qu’en est-il vraiment des 12 titres de ce « Wild » ? Culture Dub vous donne son avis sur cet opus très attendu…

OBF - Wild

OBF – Wild

Il y a des albums que l’on attend tellement, que souvent la frustration vient remplacer l’excitation. Et dire que « Wild » était attendu serait un euphémisme. En fait, cela fait même 1 an que nous attendons la sortie du premier album d’O.B.F, depuis que Rico (le sélecteur et dubmaker du crew) nous l’avait annoncé, lors d’une soirée mémorable du côté de Mussidan… Alors, après de longs mois d’attente, lorsque le précieux arrive enfin dans nos mains, ou plutôt dans nos oreilles, notre niveau d’exigence a atteint son paroxysme et on prie très fort de ne pas être déçu…

Mais à la découverte du teaser il y a quelques jours, on est très vite rassuré, voyez plutôt :

vignette

Video YouTube:

OBF – « WILD » LP – Teaser

publié par

Et puis, a t’on déjà été déçu par O.B.F ? Depuis le début des années 2000, Rico et Guyohm ont su prouver qu’ils étaient aussi à l’aise en session qu’en studio, leurs vinyles sur les labels O.B.F Records et Dubquake Records sont là pour en témoigner. Devenu l’un des sound systems les plus prisés de la scène dub internationale, O.B.F est aussi devenu l’un de nos préférés.

Nous ne partons pas totalement à l’inconnu avec cet album, car en bon sound system qui se respecte, O.B.F a testé en live de nombreux titres extraits de « Wild ». Le meilleur exemple ? La tune « Who’s Bad » que les savoyards jouent à quasi chacune de leurs sessions depuis plus d’un an, et qui procure à chaque fois la même sensation, cette envie irrésistible de lever les genoux jusqu’au ciel, et jusqu’aux dernières secondes de ce ruff stepper. Avec le très hypnotique « Wild », ce sont les deux seuls titres de l’album strictly dub, sans paroles.

Car pour le reste, on retrouve une multitude de guests, et pas des moindres. Le premier à se présenter est Charlie P qui fait mouche d’entrée avec le terrible « Dub Controler », et dont le clip a dépassé les 10 000 vues en moins de 3 jours !!!

vignette

Video YouTube:

O.B.F ft. Charlie P – Dub Controler / Official

publié par

Avec le second titre, « Goin In » de YT, on comprend vite l’état d’esprit de « Wild » : un son sauvage et brut, où se mélangent toutes les influences d’O.B.F : reggae, digital, dancehall, rub-a-dub, bass music et dub stepper bien évidemment. Toutes les tracks s’enchainent à merveille, ne manque que les versions dub et la voix de Rico pour avoir l’impression d’être en sound system !

Seule représentant féminine de l’album, Sis I-Leen le scande haut et fort avec son « Ladies Anthem » dans la lignée des tunes qu’elle a déjà sortit avec Iron Dubz ou O.B.F déjà.

Plusieurs vétérans jamaïcains se sont également glissés dans la tracklist de l’album, comme le deejay Lone Ranger sur « Style & Fashion », Burro Banton avec l’énorme « Leave It Alone », et Mikey General qui clôture l’opus de son « My Sound A Danger ».

Avant cela, figure Troy Berkley, le MC de Fogata Sounds, sur un pur stepper, simple mais efficace, ina O.B.F style ! Plus original et tout aussi ravageur, « Poorman Life » chanté par l’un des plus redoutables deejay du moment, Mr Williamz. Big tune !

La palme du titre le plus « violent » revient à « Get High » et ses basses tranchantes, même si la magnifique et douce voix de Shanti D vient parfaitement contrebalancer son côté hardstepper. Enfin, Danman, le MC officiel d’Iration Steppas y va de son « Kally Weed », lui qu’on avait déjà entendu aux côtés d’O.B.F sur leur premier vinyle en 2010…

Que de chemin parcouru depuis, puisqu’après avoir acquis sa notoriété sur la scène internationale grâce à des prestations live survitaminées, ce premier album « Wild » devrait définitivement asseoir la réputation d’O.B.F au sommet du Dub. Respect !

O.B.F – Wild (Dubquake Records)

  1. Dub Controler (feat. Charlie P)
  2. Goin In (feat. YT)
  3. Ladies Anthem (feat. Sis I-Leen)
  4. Style and Fashion (feat. Lone Ranger)
  5. Who’s bad
  6. Babylon (feat. Troy Berkley)
  7. Poorman Life (feat. Mr Williamz)
  8. Wild
  9. Get High (feat. Shanti D)
  10. Kaly Weed (feat. Danman)
  11. Leave it Alone (feat. Burro Banton)
  12. My Sound a Danger (feat. Mikey General)

Disponible en CD et en digital. En vinyle LP dans quelques semaines.

Large up Rico, Guyohm & crew !
Loob