Toulouse Dub Club #7 au Bikini (31)

Culture Dub s’exporte et avait rendez-vous le samedi 16 février avec le Toulouse Dub Club #7, l’occasion de découvrir la superbe salle du Bikini et la fameuse hospitalité des massives du Sud-Ouest, sous couvert d’une belle programmation ina dub…

Toulouse Dub Club #7

Toulouse Dub Club #7

Le Bikini n’est pas complètement étranger à la team Culture Dub, puisque le FreeDub Sound System (avec AlexDub au contrôle) avait eu la chance de sonoriser la première session dub à Toulouse, à l’époque baptisée Dub Station. C’était en mars 2009 avec les anglais de Channel One… Entièrement reconstruite après l’explosion d’AZF, Le Bikini est une salle mythique du Sud de la France qui accueille depuis le début ces fameuses soirées dub organisées par Talowa Productions. Si à première vue la salle ne nous paraît pas si grande, elle peut contenir quasiment 1500 personnes, chiffre atteint lors de la précédente édition avec le Stand High et Legal Shot Sound System! Nous sommes prévenus, il risque d’y avoir du monde ce soir… Il faut dire que la programmation – qui selon nous n’a rien d’exceptionnelle en soi – a de quoi susciter l’intérêt des non-initiés puisque le légendaire Mad Professor est de la partie, lui qui n’était pas venu à Toulouse depuis longtemps, selon ses propres dires…

Ital Sounds

Ital Sounds

Mais pour voir le Crazy Professor en action, il faudra attendre quelques heures, le temps de se mettre en jambe avec Ital Sounds dans un premier temps. Fidèle des Toulouse Dub Clubs qu’il sonorise régulièrement, LudoDread assure le warm up avec une sélection vinyle bien sentie, épaulé par la chanteur Humble-I, invité de dernière minute. Après une dernière tune (le « Wall Street riddim » de Barbés.D), il cède sa place à Miniman aux alentours de minuit.

Le choix de programmer Miniman avant Mad Prof est contestable, et nous aurons d’ailleurs du mal à rentrer dedans. Peut-être un peu trop brutal pour un début de soirée, et ce malgré la présence du rootsman Earl 16 au micro pour adoucir la chose… Cette collaboration n’est pas la première, et fait suite à la sortie dernier album de Miniman « Back To Roots » (lire la chronique), consécutive au vinyle « Children Of Judah » paru en 2011 chez Hitch Hiker Records. En live, on retrouve bien évidemment ces différents titres en commun, chantés avec brio par le chanteur de Studio One, et notamment le terrible « Sunshiny Dub » avec ses wobbles quasi-dubstep. Malgré tous les efforts de ce duo atypique, la sauce eut du mal à prendre, peu aidée par une sonorisation qui n’aura pas réussie à mettre bien en valeur ce live stepper. Il s’agit bien sûr d’un avis personnel, puisque le public a semble t’il bien apprécié…

Il est 2h quand Neil Fraser aka Mad Professor fait son apparition derrière sa console, lampe frontale vissée au front. Premier bon point : nous assisterons à un véritable live dub mix! Le ton est donné dès le premier titre, l’inévitable « Kunta Kinte » qui a en quelque sorte donné ses lettres de noblesse au Professor. Humble I n’est pas loin, mais c’est Earl 16 qui se met le premier en valeur en reprenant le fameux « Chase The Devil » de Max Romeo, qui est suivit de sa version jungle! Très vite, Mad Professor retourne au classique et nous livre un Tribute to King Tubby magistral, surtout lorsqu’il est joué à pleine puissance sur les deux stacks du Ital Sounds. Hommage à un autre Roi ensuite, avec « Jammin » de Bob Marley : une véritable leçon de mix dub qui conquiert définitivement le public. Mad Prof l’a bien compris et jouera plus tard d’autres titres de Mr Marley. Pour autant, Mad Professor n’est pas un sélecteur de sound system comme il le dira lui-même, mais un vrai homme de studio venu présenter son travail… S’en suit alors une pluie de big tunes issue de son label Ariwa Sound, notamment un inédit de Yabby You, ou encore l’énorme « Rebel on the Roots Corner » de Tippa Irie. Le public ne s’en lasse pas, et Mad Prof prolongera même notre plaisir quelques minutes après le temps imparti.

Fatigués mais heureux d’avoir assister à cette performance, nous quittons Le Bikini juste après la découverte de Roots Power, joué par Ital Sounds qui terminera ce Toulouse Dub Club #7 en beauté… Alors malgré une ambiance parfois désagréable à cause de quelques énergumènes un peu trop alcoolisé, le live de Mad Professor et la beauté de cette salle nous auront fait passer une très bonne soirée. Amis toulousains : nous reviendrons!

Merci à Talowa et Ackboo pour l’accueil, et big up à toutes les personnes rencontrées dans la dance!

Live report : Julien « Loob » Zasso
Photos Gallery : Perinne « SistaLovia » Goyau