Zenzile – Electric Soul

Le groupe angevin Zenzile est de retour avec son 9ième album nommé « Electric Soul » qui sortira le 24 septembre 2012, du dub originel mais pas que… En compagnie de Jamika, de Jay Ree et de Winston Mc Anuff, 9 titres groovant à découvrir d’urgence ! Un Grand Voyage, une âme, un son… Êtes vous prêt ?

J’ai commencé l’écoute de ce nouvel album de Zenzile dans ma clio, direction le Sud, de nuit… Petit à petit, au fur et à mesure que les plages de l’opus « Electric Soul » s’enchaînaient, ce qui devait être un simple trajet se transforma en voyage hors du temps !!!

Zenzile - "Electric-Soul"

Zenzile - "Electric-Soul"

Pour ceux qui aiment le dub comme à Culture Dub, pour ceux qui kiffent les sons des eighty’s comme moi, alors oui, tous, nous allons nous régaler de A à Z, de ‘Scars‘ à ‘Man Made Machine‘ … Zenzile nous entraîne dans une sorte de monde parallèle ou l’on navigue entre deux décennies, entre deux siècles, entre deux univers !!! Zenzile est au dub avec « Electric Soul » ce qu’est Haruki Murakami à la littérature avec « 1Q84 » … On se ballade des années 80′s au années 2010, en musique, sur des mélodies toujours planantes, des rythmiques groovantes et une basse qui nous chaloupe jusqu’à…!!! Jusqu’à ce que l’on remette play une nouvelle fois…

On cours de notre voyage guidé par l’Américaine Jamika Ajalon, plus charismatique que jamais, et par le franco-égyptien Jérôme «Jay Ree» El Kady qui en impose par son chant protéiforme, on rencontre Depeche Mode, Eurythmics, Culture Club ou encore Grace Jones et tous ceux qui nous ont fait danser sur les pistes des clubs à carrés noirs et blancs, aux lumières chaleureuses et tamisées !!!

A bien des égards, ‘Scars‘ , le titre d’ouverture de ce nouvel album, pourrait servir de parfait condensé à l’oeuvre de Zenzile : une nappe de clavier rampante, une basse nonchalante, un groove qui s’installe imperturbablement, la voix sexy en diable de Jamika qui impose le silence, une flûte enchanteresse en écho, et les corps qui deviennent incontrôlables. Bref, du dub et en même temps tellement d’autres choses.

No Idol‘ nous replonge dans ce que Zenzile nous a proposé à ses débuts avec l’album « Sachem In Salem » , du pur dub aux skanks tranchants, au delays et réverbes qui font vivre la musique mais cette fois-ci avec la voix de Jay Ree qui navigue entre chant planant, rub a dub et dub poetry à ne plus ouvrir les yeux… Attention à l’accident !!! Se garer sur le bas-côté, couper le moteur, monter le son, se laisser aller, « My Brother, Oh my Sister, it’s True ! »

Zenzile - "Electric Soul"

Zenzile - "Electric Soul"

Les lignes blanches défilent au sol comme les plages de l’album dans le lecteur, les kilomètres ne se comptent plus, le temps s’est arrêté, le son est bon, il donne le groove, le sourire, la pêche, l’envie… Résonnent les premières notes de ‘Stay‘ , la voix de Jamika, un riddim steppa roots habillé de nappes hypnotiques avec une guitare entraînante, quelques sons électros, un refrain terriblement pop de Jay Ree… J’en suis déjà à la sixième écoute d’affiler et je ne m’en lasse pas !! Brive, Montauban, Toulouse… je ne veux plus sortir du monde parallèle dans lequel je côtoie une certaine plénitude…

Écoutez le morceau ‘Stay‘ sur : http://www.zenzile.com/

Les effets du Flanger sur la voix du titre ‘Yuri’s Porthole‘ accompagnés par un dub ou encore une fois on peut affirmer une grande expérience de l’ensemble des musiciens et une immense maturité musicale de Zenzile… Ah oui, ce qui change sur cet opus, à travers les très nombreux que l’on reçoit à Culture Dub et souvent de qualité, c’est qu’ici on ressent le son vivant de l’instrument sur chaque titres, la rondeur de la basse, les riffs de la gratte, le frappé du clavier etc… Et ça, c’est bon pour les oreilles, mais pas que !!!

Au menu des surprises on découvre également un Winston McAnuff terriblement soul, très très loin de son mythe d’Electric Dread. Avec ‘Magic Number‘ les lumières des aires de repos sur cette A20 sans fin apparaîssent comme des ovnis dans cet entre deux Mondes, duquel je ne veux plus sortir !! D’ailleurs y’ a t’il une sortie ??? En tout cas pas avec ‘Chewin’Mi mic‘ électrisant à merveille, un contrôle des effets à la perfection, je suis au mieux, au point de non retour !!!…

Retrouvez la vidéo de l’interview de Winston Mc Anuff relatant sa participation à l’album « Electric Soul » de Zenzile

vignette

Video Dailymotion:

Studio Session 1

publié par

Bon il faut que je fasse une pause café, la route est longue, alors je garderai dans ma tête la mélodie de ‘Man Made Machine‘ , aux sonorités rock et à la voix nous transportant dans les vapeurs de la nostalgie des plus beaux voyages, pour affronter une très courte dose de réalité, car oui, je vous le dis, ma seule vrai envie et de me remettre au volant, d’appuyer sur play, d’entendre la montée de ‘Scars’ et…

(…) « l’album « Electric Soul » rend ainsi hommage à un certain passé (le dub du On-U Sound de Adrian Sherwood, la new wave jamaïcanisée), s’inscrit dans un présent relatif (les meilleurs travaux de Roots Manuva) et regarde effrontément vers l’avenir (…) »

Zenzile – Electric Soul (Yotanka/Differ Ant)

  1. Scars
  2. No Idol
  3. Mind Control
  4. Stay
  5. Yuris Porthole
  6. Magic Number feat Winston McAnuff
  7. Chewin’Mi Mic
  8. Over / Time
  9. Man Made Machine

Sortie prévue le 24 Septembre 2012

Zenzile - Electric Soul

Zenzile - Electric Soul

À retrouver dans l’émission Culture Dub sur Radio Pulsar
Big Up Zenzile,
Merci à Vincent

Auteur:

Dj Producteur Reggae / Dub / Cumbia Dub / Dubstep - Fondateur de l'Association Djahkooloo en 1999 (Production, Management et Label d'Artistes) - Fondateur du concept Culture Dub depuis 2000 (Dreadzine Culture Dub, Webzine Culturedub.com, Label Culture Dub Records...), Organisateur des fameuses Nuits du Dub depuis 2005 et animateur de l'émission Culture Dub sur Radio Pulsar depuis 2002 et sur Party Time depuis 2013 ... Membre du Culture Dub Sound !.....